Info

Vidéo - en Irak, le très lourd bilan humain de la libération de Mossoul

Chargement du lecteur...
Récit : Antoine Fonteneau, montage : Robin Monjanel

Un bilan humain revu à la hausse 6 mois après la fin de la bataille de Mossoul. Il pourrait atteindre les 11 000 morts.

dans

Des allées encore en ruines. Des immeubles, des maisons, ou ce qu'il en reste comme celle d'Hazem qui raconte que son domicile a été "bombardé par des avions et des missiles" ; des ruines transformées en tombeaux pour des milliers de civils : 6 mois après la fin de la bataille de Mossoul, une longue enquête de l'agence Associated Press montre que les combats dans la ville ont été plus meurtriers qu'initialement annoncé. Peut-être 10 fois plus de civils tués. 9 à 11 000 morts entre octobre 2016 et juillet 2017. L'évaluation d'AP est basée sur les chiffres de plusieurs ONG, notamment l'ONU et Amnesty International.

Décompte macabre

Sur le total, un tiers aurait été victime des soldats du groupe Etat Islamique. Un autre tiers serait mort après des frappes de la coalition internationale ou des forces irakiennes. L'origine du décès des autres n'a pas été déterminée.
Aujourd'hui encore, à Mossoul, les survivants font tout pour ne pas oublier leurs disparus. Dont beaucoup reposent toujours sous les décombres d'une ville où tout reste à reconstruire.

Relire : notre reportage sur le retour de la police à Mossoul