Info

VIDÉO | La droite dure de retour en Colombie avec l'arrivée au pouvoir d'Iván Duque

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE | Récit : B. CHARBONNEL - Montage : E. FERSING • ©AP PHOTO | F. VERGARRA

En élisant Iván Duque, au poste de président de la République, la Colombie s'offre le plus jeune dirigeant de son histoire. Le candidat de la droite a totalisé près de 54% des voix face à Gustavo Petro, son rival de la gauche qui a reconnu sa défaite.

dans
Au milieu de ses partisans, Iván Duque savoure quelques instants sa large victoire.
Puis, il fait une première annonce retentissante.

"Cette paix dont nous avons rêvée, qui demande des rectifications, aura des rectifications, pour que les victimes soient au centre du processus, pour garantir la vérité, la justice, la réparation et non la répétition." dit-il en guise de premier discours.

Deux visions de la paix en Colombie

C'était, l'une de ses principales promesses de campagne : réformer l'accord signé avec l'ex-guerilla Farc, fin 2016 et sanctionner "ceux qui ont commis des crimes contre l'Humanité".
 
Premier discours du président colombien élu Iván Duque à Bogota | ©AP PHOTO : F. VERGARRA

Ancien guerillero et adversaire maheureux d'Iván Duque, Gustavo Petro entendait, lui, appliquer ce pacte impopulaire, qui a mis fin à plus de 50 ans de conflit et ouvert une voie politique aux Farc.

Petro, un ex-maire à la gestion contestée

Premier candidat de gauche à se qualifier pour le second tour, Gustavo Petro, ancien maire de Bogota, n'a pas bénéficié des 52 % de participation.

Le candidat de gauche du mouvement Colombie Humaine a adressé néanmoins cet avertissement au nouvel élu: "Président élu Iván Duque, je vous invite à vous éloigner complètement de tous hommes et femmes politiques colombiens corrompus."


La droite conservatrice colombienne retrouve donc le pouvoir grâce à Iván Duque, 41 ans, protégé de l'ex-président Alvaro Uribe (2002-2010). Novice en politique, avec jusque là un seul mandat de sénateur, il prendra ses fonctions, le 7 août.