Info

[À vrai dire] Climat : les engagements de l'accord de Paris sont-ils vraiment tenus ?

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / A.Fonteneau, S.Alayrangues

Trois ans après la COP 21 sur le climat, les pays signataires auraient déjà dû passer de la parole aux actes, c'est-à-dire prendre des mesures radicales pour ralentir le réchauffement. Pourtant, seulement 17 nations sur 196 ont réellement pris des mesures en phase avec leurs objectifs. Bilan alors que s'ouvre la COP 24 en Pologne.

dans
Personne n'ignore que les États-Unis se sont retirés de l'accord de Paris. Donald Trump l'a annoncé le 1er juin 2017, il n'appliquera pas les promesses de son prédécesseur. Il n'est pourtant pas le seul à traîner des pieds.

Quels sont les engagements pris en 2015 ?

La signature avait fait le tour du monde. Le 12 décembre 2015, la COP 21 se termine sur un succès majeur. 196 pays et organisations s'engagent pour le climat. Ils promettent de tout faire pour maintenir la hausse des températures à moins de 2 degrés Celsius, voire moins d'1,5 degré si possible.

Depuis, presque tous ont annoncé des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effets de serre. Des engagements appelés par l'ONU des "Contributions Déterminées au niveau National", des CDN établies de manière volontaire en fonction des contraintes de chaque pays.

Par exemple, le Maroc s'engage à réduire de 42% ses émissions de CO2, la France et la Belgique se sont jointes à l'effort annoncé collectivement par l'Union Européenne : 40% de réduction d'ici à 2030, comparé à 1990. Moins 50% pour la Suisse et baisse annoncée de 30% par rapport à 2005 pour le Canada.

En acceptant l'accord de Paris, les signataires du monde entier promettaient de faire entrer ces objectifs dans leurs lois nationales respectives. 
 

Quels pays ont appliqué l'accord ?

Trois ans plus tard, un bilan d'étape a été établi : une étude approfondie publiée par deux instituts de recherches basés à Londres, le Grantham Research Institute et le CCCEP.

Conclusion : seulement 58 pays ont adopté des lois destinées à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Pire encore : la liste des nations qui ont voté des mesures suffisantes pour tenir leurs objectifs ne compte que 17 pays sur les 196 signataires de l'Accord : l'Algérie, le Canada, le Costa Rica, l'Éthiopie, le Guatemala, l'Indonésie, le Japon, la Macédoine, la Malaisie, le Mexique, le Monténégro, la Norvège, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou, Samoa, Singapour et Tonga.

Dans cette liste, aucun pays de l'Union Européenne. Les autres grands pollueurs que sont les États-Unis, bien sûr, mais aussi la Chine, la Russie ou l'Australie n'y figurent pas non plus.

Il reste beaucoup de travail d'autant que l'ONU a rappelé -mardi 27 novembre 2018- que même si tous les engagements des pays signataires étaient tenus, le réchauffement de la planète atteindrait quand même plus de 3 degrés. Il faudrait tripler les objectifs pour passer sous la barre des 2 degrés.