Info

Wall Street commence en hausse une semaine chargée en résultats

Le parquet du New York Stock Exchange
Le parquet du New York Stock Exchange
afp.com - SPENCER PLATT

La Bourse de New York a ouvert en hausse lundi, à l'orée d'une semaine chargée en résultats d'entreprises et dans l'attente d'une décision monétaire de la Fed la semaine prochaine.

L'indice Dow Jones grappillait 0,17%, le Nasdaq gagnait 0,93% et le S&P 500 0,46% vers 15H00 GMT.

Vendredi, affichant sa meilleure séance depuis le début de l'année, le secteur de la technologie avait porté Wall Street. Le Nasdaq avait bondi de 2,66%, le Dow Jones avait avancé de 1,00% et l'indice élargi S&P 500 de 1,89%.

"Il devrait y avoir du mouvement cette semaine alors qu'on va être inondés de résultats et d'indicateurs macro-économiques clés comme, jeudi, la première estimation de la croissance du PIB au quatrième trimestre, les ventes de logements neufs et vendredi les dépenses des ménages et l'indice PCE, la mesure de l'inflation préférée de la Fed", a résumé Patrick O'Hare de Briefing.com.

Pour la croissance, les analystes prévoient un léger ralentissement de l'expansion de la première économie mondiale d'octobre à décembre à 2,6% contre 3,2% au trimestre précédent.

Quant à la banque centrale (Fed) qui se réunit le 31 janvier et 1er février, elle pourrait ralentir sa hausse de taux à un quart de point de pourcentage contre un demi-point en décembre, si l'on en croit les indications de membres du Comité monétaire vendredi.

Sur le front de la micro-économie, pas moins de 11 sociétés membres de l'indice Dow Jones, soit un tiers d'entre elles, vont publier cette semaine leurs résultats trimestriels et souvent annuels.

Dès mardi, sont attendus notamment Johnson and Johnson, 3M, General Electric et Microsoft. Mercredi, les investisseurs guetteront Boeing et Tesla.

Du côté des valeurs, Salesforce était recherchée (+1,99%) vers 15H00 GMT après l'annonce d'une forte augmentation de la participation dans le groupe informatique de la part du fonds d'investissement activiste Elliott Management.

Elliott dispose désormais d'une participation de "plusieurs milliards de dollars" au capital du groupe de logiciels, a-t-on précisé de source proche, ce qui représenterait un investissement majeur en comparaison de sa participation jusqu'ici.

Le titre du site de ventes en ligne d'ameublement Wayfair s'envolait de presque 25% à 58,37 dollars après que sa décision de réduire ses coûts et ses effectifs a entraîné une note favorable de la part d'analystes bancaires.

Le groupe, très prospère aux Etats-Unis pendant la pandémie, a annoncé vendredi qu'il allait se défaire de 10% de son personnel soit 1.750 emplois. L'action avait déjà gagné 20% dans la foulée de cette annonce.

Le site de paiements électroniques Paypal cédait presque 0,22% à la suite d'une information du Wall Street Journal affirmant que de grandes banques américaines, dont Bank of America et Wells Fargo, préparent un nouveau service de paiements de ce type.

Les investisseurs réagissaient modestement à l'annonce d'un élargissement d'un partenariat entre Microsoft et le spécialiste de l'intelligence artificielle OpenAI, créateur du robot conversationnel ChatGPT moyennant un investissement de "plusieurs milliards de dollars". L'action Microsoft avançait de 0,39% à 241,09 dollar vers 15H00 GMT.

Tesla gagnait 3,90% à 138,67 dollars dans l'attente de ses résultats mercredi et alors que son patron Elon Musk revient lundi à la barre à San Francisco au cours du procès où il est accusé de fraude par des investisseurs pour avoir tweeté il y a plus de quatre ans qu'il comptait sortir le constructeur automobile de la Bourse.

Le fondateur du fabricant de voitures électriques également patron de Twitter, depuis le rachat du réseau social en octobre, a par ailleurs annoncé en fin de semaine, un prochain abonnement à Twitter "plus cher" mais "sans publicité".

Le fabricant de semi-conducteurs AMD bondissait de presque 7% après une bonne note d'analystes bancaires touchant également Qualcomm (+4,85%).

vmt/sr

  1. Nasdaq