Info

XV de France: "On est allé vite", savoure Fabien Galthié

Le sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié, à l'issue du match de poules de la Coupe d'automne des Nations contre l'Ecosse, à Murrayfield, le 22 novembre 2020
Le sélectionneur du XV de France, Fabien Galthié, à l'issue du match de poules de la Coupe d'automne des Nations contre l'Ecosse, à Murrayfield, le 22 novembre 2020
afp.com - ANDY BUCHANAN

Le sélectionneur Fabien Galthié s'est dit "satisfait" de l'année 2020 accomplie jusqu'ici par le XV de France qui est "allé vite" dans sa progression, après un troisième succès d'affilée signé en battant l'Ecosse (22-15) dimanche à Edimbourg.

Q: Quels enseignements tirez-vous du match et avez-vous été satisfaits ?

R: "Absolument satisfait par la victoire qui est l'objectif, le but ultime. Et entièrement satisfait par le comportement des joueurs dans un environnement différent. Absolument satisfait (aussi) par cette série de trois victoires face au pays de Galles, l'Irlande et l'Ecosse. On est parti avec un projet nouveau, une équipe nouvelle, un staff nouveau. On est allé vite. Il fallait aller vite de toute façon. On a vite gagné des matches et on a fait premier ex aequo du Tournoi (l'Angleterre titrée grâce à une meilleure différence de points générale, ndlr)."

Q: Etes-vous frustré de ne pas pouvoir continuer avec le même groupe ?

"Les règles du jeu étaient fixées trois jours avant le rassemblement (en octobre) avec trois feuilles de match par joueur. On a fait en fonction des règles du jeu, de la convention qui nous était proposée. Il n'y a pas de frustration. On a fait ce que l'on avait à faire."

Q: La France se dirige vers une finale de la Coupe d'automne des nations face à l'Angleterre ou est-ce trop tôt pour en parler ?

R: "On est premier pour l'instant. Il nous reste un dernier match contre l'Italie. Si on bat l'Italie, on sortira premier donc on a notre destin en main. Lors du Tournoi, on avait quasiment notre destin en main avant notre dernier match contre l'Irlande. On aura aussi notre destin en main le weekend prochain. Ce sera une autre histoire parce que ce sera une nouvelle équipe. On va repartir de zéro."

Propos recueillis lors d'un point presse en visio-conférence