Yémen : le chaos

Le 26 mars 2015, une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite lançait une intervention contre les rebelles Houthis qui s'étaient rendus maîtres d'une large partie du pays. Deux ans plus tard, les combats et bombardements ont fait plus de 7000 morts et 40 000 blessés, le pays est exsangue et la situation humanitaire catastrophique.

Quelles sont les différentes parties impliquées dans cette guerre civile qui ne se nomme pas ? Entretien avec François Burgat,...
<p>Des Yéménites se trouvent debout parmi les corps de morts après l'attaque suicide contre une mosquée de Sanaa, le vendredi 20 mars 2015. </p>
Au moins 142 personnes sont mortes et plus de 350 sont blessées après le triple attentat suicide qui a touché, vendredi 20 mars,...
Manifestation contre les houthistes demonstration à Sanaa, mercredi 25 février 2015. "Non au coup d'Etat, oui à la légitimité" proclament les banderoles.
Le pays souffre depuis toujours de divisions. Mais la conquête de sa capitale par une milice chiite a exacerbé les tensions...
Laurent Fabius, ministre français des Affaires Etrangères,  Isabelle Prime et son accompagnatrice yéménite toutes deux enlevées au Yémen
Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a réitéré mercredi l'appel aux ressortissants français à quitter le...
Harith al-Nadhari s'adresse aux Français : <br/>“Vous ne serez pas en sécurité tant que vous combattrez Allah, Son messager et les croyants.“
Avant de mourir, Chérif Kouachi, l'un des deux frères auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, lançait qu'il était envoyé par...
Un combattant houthi ©AFP
Depuis les manifestations de 2011, le pays s’enfonce dans une nouvelle crise politique. Les dernières avancées des rebelles...
Au Yémen, une ONG organise des mariages de masse pour permettre aux jeunes couples faisant face à des difficultés économiques pour payer les frais énormes d’une cérémonie individuelle. Sur les photos on ne voit que les hommes… AFP
Après le témoignage de Nada, une jeune yéménite de 11 ans qui dit préférer mourir plutôt que d'être mariée de force. un appel fort mais aussi troublant qui a fait le buzz cet été 2013 sur Internet, l'écrivaine/journaliste/blogueuse yéménite Hind Aleryani a voulu témoigner à son tour d'une pratique qui tient plus à la culture tribale que religieuse. Elle raconte dans ce nouveau texte le dilemme désespérant auquel sont confrontées ses concitoyennes : étudier ou se marier, il faut choisir...

Pages