Afghanistan : le journaliste franco-afghan Mortaza Behboudi libéré après 284 jours de détention

Le journaliste franco-afghan Mortaza Behboudi, qui a travaillé avec TV5MONDE, était détenu depuis le 7 janvier en Afghanistan. Il a été libéré après avoir été acquitté, a annoncé l'ONG Reporters sans frontières (RSF).

Image
Mortaza Behboudi a été arrêté en Afghanistan le 7 janvier.
Mortaza Behboudi a été arrêté en Afghanistan le 7 janvier.
Partager1 minute de lecture

"La justice talibane a ordonné la libération du journaliste Mortaza Behboudi. La décision vient de tomber après 284 jours d'emprisonnement". C'est l'ONG Reporters sans frontières qui a annoncé la libération du journaliste franco-afghan Mortaza Behboudi.

"Lors d'une audience de la cour criminelle de Kaboul, ce jour, les juges ont prononcé son acquittement de toutes infractions, incluant l'espionnage, le "soutien illégal à des étrangers" et l'aide au franchissement de frontières vers l'étranger", a ajouté l'ONG de défense de la presse, qui s'était mobilisée pour cette libération.

Avec la libération de Mortaza, la lumière est revenue dans mon monde et la vie peut désormais recommencer. Aleksandra Mostovaja, épouse de Mortaza Behboudi

Selon RSF, le journaliste a été libéré dans la foulée de la prison de Pul-e-Charkhi, à Kaboul. Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF, a précisé qu'il devait regagner la France d'ici à la fin de la semaine.

"Avec la libération de Mortaza, la lumière est revenue dans mon monde et la vie peut désormais recommencer", s'est félicitée son épouse, Aleksandra Mostovaja.

Originaire d'Afghanistan mais réfugié en France, Mortaza Behboudi, 29 ans, s'était rendu dans son pays natal le 5 janvier pour un reportage et avait été arrêté le 7, alors qu'il s'apprêtait à récupérer son accréditation de presse.

Son arrestation, rendue publique par RSF un mois plus tard, avait provoqué une forte mobilisation des médias français en faveur de sa libération.

Le journaliste a collaboré par le passé avec nombre d'entre eux, dont France Télévisions, TV5 Monde, Arte, Radio France, Mediapart, Libération ou La Croix.

"Il a (...) été arrêté, pas en tant que journaliste (...), mais parce qu'il a des relations directes avec des opposants à notre régime", avait déclaré Zabihullah Mujahid, le porte-parole des talibans au pouvoir en Afghanistan, dans un reportage de France Télévisions début juillet.

Né en Afghanistan, Mortaza Behboudi a vécu en Iran, où ses parents étaient réfugiés, avant de repartir dans son pays natal et d'y commencer sa carrière comme photoreporter. Réfugié en France à partir de 2015, il a créé le site d'information Guiti News avec des confrères exilés.

Il est coauteur de la série de reportages "À travers l'Afghanistan, sous les talibans", publiée sur Mediapart, récompensée l'an dernier par le prix Bayeux des correspondants de guerre et le prix Varenne de la presse quotidienne française.