Afghanistan : le président impute la dégradation militaire du pays au retrait "brusque" des États-Unis

Le président afghan Ashraf Ghani estime que la dégradation de la situation politique du pays est lié au retrait des troupes américaines, survenu de manière "brusque" selon lui. 
Image
Ashraf Ghani
Le président afghan impute la dégradation militaire en Afghanistan au retrait "brusque" des États-Unis . Le 25 juin dernier, il rencontrait le président américain Joe Biden à la Maison Blanche. 
Alex Brandon / AP
Partager1 minute de lecture

Le président afghan Ashraf Ghani a imputé lundi la dégradation de la situation militaire à travers l'Afghanistan à la "brusque" décision des États-Unis de retirer l'ensemble des soldats américains du pays. 

"La situation actuelle est due à la brusque décision" de Washington, a-t-il déclaré lors d'un discours au Parlement afghan, sur fond d'offensive tous azimuts des talibans qui, après avoir conquis de vastes zones rurales au cours des trois derniers mois, ont resserré ces derniers jours leur étau sur trois grandes villes du pays.