Coronavirus et ouverture des frontières en Europe : à quoi faut-il s'attendre cet été ?

Si l'Europe n'est plus aujourd'hui le principal foyer de l'épidémie de Covid-19, les vacances d'été de milliers d'Européens s'annoncent comme un véritable casse-tête. Devront-ils renoncer à leurs vacances dans les pays du Sud, ceux qui ont été les plus touchés par la maladie ? Leur pays accueillera-t-il les touristes venus des voisins européens ? Tentons d'y voir plus clair...
Image
Rome Colisée
Le Colisée à Rome, une des nombreuses merveilles que les touristes étrangers peuvent (re)découvrir en Italie depuis le 3 juin 2020 et la réouverture des frontières.
©AP Photo / Domenico Stinellis
Partager9 minutes de lecture
Vous habitez Paris et vous souhaitez partir la semaine prochaine dans les Cyclades ? Pas sûr que votre rêve de plages de sable fin soit comblé... En revanche, quitter Bruxelles pour la campagne romaine : c'est déjà possible !
 

Ouvertures à géométrie variable

Le tourisme européen est une ressource essentielle pour certains pays de l'Union comme la France (première destination touristique au monde), l'Italie, l'Espagne, la Grèce, le Portugal.... Mais comme cela a déjà été observé durant la crise de la pandémie de coronavirus : l'Europe peine à s'entendre sur la réouverture de ses frontières intérieures.

Ainsi, les ministres de l'Intérieur de l'UE se sont réunis vendredi 5 juin. Ensemble, ils ont décidé de rouvrir les frontières intérieures de façon progressive. L'interdiction des voyages non essentiels mise en place le 17 mars dernier va s'estomper durant ce mois de juin. La majorité des Etats a accepté la date du 15 juin pour lever les contrôles et les restrictions de circulation instaurés au sein de l'espace Schengen, mais certains Etats préfèrent décider seuls. "Certains pays sont entrés dans une forme de concurrence touristique", a ainsi déploré le ministre belge des Affaires étrangères dans un entretien au quotidien La Libre Belgique. "Lorsque l’Italie annonce en premier la réouverture de ses frontières le 3 juin, c’est aussi pour lancer un appel aux touristes", souligne Philippe Goffin.

L'analyse de notre correspondant à Bruxelles : Union européenne : les pays rouvrent leurs frontières en ordre dispersé
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Quant aux frontières extérieures de l'Union, la Commission européenne va publier dans la semaine ses propositions pour une levée "progressive et partielle" des restrictions de voyages à partir du 1er juillet, a annoncé son vice-président Josep Borrell. Il s'agirait de lever les restrictions avec certains pays tiers en prenant en compte "un certain nombre de principes et de critères" et en se basant sur une "approche commune" entre Etats membres, a-t-il expliqué.

(Re)lire : Coronavirus : l'Europe incitée à rouvrir ses frontières pour sauver le tourisme​
 

Bruxelles préconise en outre une "réouverture partielle et progressive" de ces frontières aux voyageurs venus des Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Monténégro, Macédoine du Nord, Serbie), dès le 1er juillet. 

Carte ouverture des frontières 3
La réouverture progressive des frontières intérieures en Europe au 16 juin 2020
©Infographie TV5MONDE / Emmanuelle Marty


Les pays qui ont déjà rouvert leurs frontières

L'Italie rêve de sauver sa saison touristique et pour cela elle a ouvert ses frontières dès le 3 juin. Elle a été l'un des pays européens les plus touchés par la pandémie de coronavirus avec plus de 235 mille cas et près de 34 mille morts.  Les vidéos désastreuses de dizaines de personnes placées en soins intensifs, de villages entiers de Lombardie dévastés par la maladie, ont porté un coup dur à l'image idyllique de la dolce vita à l'italienne. 
 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
En raison de cette crise sanitaire, le PIB de l'Italie devrait lourdement chuter en 2020 (entre 8,3% et 14%, selon l'office italien des statistiques).  Au 3 juin, commerces, cafés et terrasses ont rouvert, tout comme la grande majorité des musées, des monuments et des sites touristiques italiens de la Cathédrale de Milan au site archéologique de Pompéi près de Naples, en passant par le Colisée à Rome ou la Tour de Pise.
 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


Première destination touristique au monde, la France ouvre ses frontières aux ressortissants européens le 15 juin, sans quarantaine obligatoire. Les frontières, hors espace Schengen, seront ouvertes à partir du 1er juillet "de façon progressive et différenciée selon la situation sanitaire des différents pays tiers, et conformément aux modalités qui auront été arrêtées au niveau européen d'ici là", précise Paris.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


La France, troisième pays européen le plus touché par l'épidémie de Covid-19, veut, elle aussi, sauver sa saison touristique. Après les attentats de 2015, les manifestations des gilets jaunes et les grèves, l'arrivée du coronavirus, la fermeture des frontières et le confinement ont porté un nouveau coup dur au secteur touristique et de l'hôtellerie-restauration.

Cette année, les Français semblent préférer les vacances locales : seulement 20% des réservations enregistrées dans les agences de voyages françaises concernent l'étranger, contre 66% habituellement, selon la profession. Par rapport aux années précédentes, le ratio est totalement inversé. Ce mercredi 10 juin, le gouvernement a présenté un troisième budget rectificatif. Il inclut 18 milliards d'euros pour venir en aide au secteur du tourisme, l'un des plus affectés par le confinement. 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
 

La Belgique a déjà rouvert ses frontières terrestres avec ses voisins (Pays-Bas, Allemagne et Luxembourg). Le royaume rouvre à compter du 15 juin ses frontières avec les autres Etats de l'Union européenne, le Royaume-Uni et les quatre pays de l'espace Schengen non membres de l'UE (Islande, Norvège, Suisse et Liechtenstein).

Pressée par ses voisins, la Suisse a décidé de rouvrir plus tôt que prévu ses frontières avec tous les pays de l'UE le 15 juin. L'ouverture des frontières italiennes a accéléré cette prise de décision. Au 15 juin donc les restrictions d'entrée en vigueur sont aussi levées pour l'ensemble de l'espace Schengen et le Royaume-Uni.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


Voisine de l'Italie, la Croatie a ouvert ses frontières à dix Etats de l'Union Européenne, dont l'Allemagne, la Slovénie et l'Autriche, dont les ressortissants sont parmi les plus nombreux à se rendre sur la côte adriatique. La Croatie, qui assure la présidence tournante de l'UE, a enregistré en 2019 la visite de près de 20 millions de touristes, dont près de 90% d'étrangers. La réouverture à d'autres pays européens, dont la France, a eu lieu ce 11 juin.

L'Autriche rouvre ses frontières terrestres ce jeudi 11 juin. Il faut attendre mardi 16 juin minuit pour l'ouverture complète, tout comme en Allemagne d'ailleurs. Aux Pays-Bas, les voyages ne sont plus déconseillés dans plusieurs pays européens, dont l'Allemagne, la Belgique et l'Italie, à partir du 15 juin également. Amsterdam attend un feu vert de Paris et Madrid pour faire de même avec la France et l'Espagne.
La République tchèque a déjà rouvert ses frontières à l'Autriche et l'Allemagne, la Suisse, la Finlande et les pays baltes. La Hongrie et la Slovénie rouvriront à leurs voisins le 15 juin. La Pologne aussi le 13 juin pour ses frontières terrestres, le 16, ce sera au tour des frontières aériennes européennes. 

La Serbie également a rouvert ses frontières aux ressortissants de l'Union Européenne, le 22 mai. Bulgarie et Estonie ont fait de même le 1er juin. Et la Lettonie a rejoint cette liste de pays à nouveau ouverts, le 3 juin. Enfin la Lituanie a déjà rouvert ses portes et les mesures de quarantaine ont été levées pour la plupart des pays européens ainsi que la Suisse et le Royaume-Uni.


Les pays qui lèvent bientôt leurs restrictions

Le 15 juin, la Grèce, dont l'économie dépend largement du tourisme (près de 25% du produit intérieur brut), rouvre son ciel aux visiteurs de la plupart des pays de l'Union européenne mais aussi à une quinzaine d'autres pays comme la Suisse, le Liban, l'Australie, la Chine ou le Japon. Les vols en provenance du Royaume-uni restent interdits. Car c'est une question vitale pour Athènes qui a certes connu peu de cas de Covid-19 mais qui est lourdement handicapée par la fermeture des frontières.


Les deux aéroports principaux du pays, Athènes et Thessalonique, rouvriront mi-juin, les secondaires au 1er juillet. Jusqu'au 30 juin, seuls les vols en provenance d'Italie, d'Espagne et des Pays-Bas à destination de d'Athènes seront autorisés.
Les arrivées par mer seront autorisées à partir du 1er juillet également.

Mais, entre le 15 juin et le 1er juillet, l'arrivée ne sera pas la même pour tout le monde. Les voyageurs venus des régions très touchées par le Covid-19 seront soumis à une quatorzaine. Pour deux ou trois semaines de vacances dans les îles grecques certains touristes pourront se demander si le jeu en vaut vraiment la  chandelle.

A partir du 1er juillet : seuls des tests aléatoires seront pratiqués sur les arrivants. Il peut y avoir des exceptions que les autorités grecques annonceront, précise l'Ambassade de France à Athènes.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


Des règles strictes aussi en Espagne, le pays de l'UE le plus touché par la pandémie, avec plus de 27 000 morts. Deuxième destination touristique mondiale, le tourisme y pèse 12% du PIB. Concernant l'ouverture des frontières c'est une véritable cacophonie : un jour elles ouvrent au 1er juillet, le lendemain au 15 juin, un jour avec quatorzaine, le lendemain sans... Bref les autorités de Madrid n'ont cessé de se contredire ces dernières semaines.

Voici ce qui est prévu dans un premier temps : les îles Baléares seront les premières ouvertes. Dès le 15 juin, elles accueillent les touristes allemands. Un accord a été passé entre le gouvernement régional et trois tour-opérateurs allemands. Un maximum de 10.900 touristes arriveront de manière échelonnée, durant deux semaines, avec des prises de température à l'arrivée et un suivi téléphonique de la part des autorités, pour contrôler l'éventuelle apparition de symptômes du Covid-19. L'enjeu est colossal puisque chaque année, plus de 4 millions et demi d'Allemands visitent les Baléares.

Ce 14 juin, après de nombreuses tergiversations, le gouvernement de Pedro Sanchez a finalement annoncé que les frontières avec la France ouvriraient sept jours plus tard, soit le 21 juin. Le reste du pays sera accessible à tous les autres ressortissants européens, le 1er juillet . La quatorzaine, qui un temps avait été envisagée, ne sera finalement pas imposée.

Etat le plus à l'ouest de l'Union européenne (or Irlande), le Portugal a très tôt fermé ses frontières et imposé un confinement à ses citoyens. Aujourd'hui, le pays, qui vit essentiellement de son tourisme, a décidé d'ouvrir ses frontières terrestre et aériennes au 1er juillet. Mais, dès à présent, ceux qui possèdent une résidence sur place pourront s'y rendre. La température des voyageurs sera prise à leur arrivée par avion.
 

Les pays qui imposent encore des restrictions

Cinquième état au monde le plus touché par le Covid-19, le Royaume-uni paie un lourd tribut de sa gestion critiquée de la pandémie. Le pays, qui a quitté l'Union Européenne en début d'année, ne fait pas partie de l'espace Schengen et l'entrée de ses ressortissants reste interdite dans beaucoup de pays européens. Le royaume se déconfine peu à peu mais de façon différente selon les nations (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles et Irlande du Nord). Pour autant les frontières extérieures restent fermées et depuis peu une quatorzaine a été imposée, le 8 juin, aux voyageurs malgré de nombreuses critiques jusque dans le camp conservateur du Premier ministre, Boris Johnson.
 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Cette quatorzaine, qui sera réexaminée par le gouvernement britannique toutes les trois semaines, concerne toutes les arrivées par terre, mer et air, que les voyageurs résident ou non au Royaume-Uni. 

De nombreux autres pays européens imposent des quatorzaines ou auto-confinement. C'est le cas de l'Irlande, de la Slovénie, de l'Islande et de la Roumanie.

La frontière finlandaise est encore fermée pour les voyages d'agrément, même chose pour la Suède, au moins jusqu'au 15 juin. La Norvège n'a rouvert qu'aux autres pays nordiques, à l'exception de la Suède. Le Danemark est tout aussi sélectif, en limitant à ce stade son accueil aux personnes venant d'Allemagne, de Norvège ou d'Islande.

Enfin, pour tout déplacement en Europe, il convient de se renseigner auprès de son ministère des Affaires étrangères qui prodigue des conseils aux voyageurs, comme en France ou en Belgique.
 

En outre, la Commission européenne prépare un site internet devant aider les Européens qui souhaitent passer leurs vacances dans d'autres pays de l'Union à y voir plus clair. Le site, baptisé Reopen.eu, sera bientôt lancé.