DIRECT - Guerre en Ukraine : l'armée dénonce les frappes de missiles russes, la Biélorussie affirme qu’un missile ukrainien s’est écrasé sur son sol

La Russie a effectué plus d'une centaine de tirs de missiles sur plusieurs villes ukrainiennes. Ces frappes ont été dénoncées par l'armée l'air ukrainienne.  Au moins trois personnes ont été blessées à Kiev. La ville de Lviv est privée d'électricité à 90% en raison de ces frappes.
Image
Distribution kharkiv
Une femme marche vers un point de distribution d'aide humanitaire devant des bâtiments endommagés par les russes à Kupiansk, dans la région de Kharkiv en Ukraine.
AP Photo/Evgeniy Maloletka
Partager7 minutes de lecture
 

16h30 TU : "des dégâts importants" sur le réseau électrique après les tirs russes

 

Les salves de tirs russes jeudi matin sur l' Ukraine ont entraîné "des dégâts importants" sur le réseau électrique national, déjà largement endommagé à la suite de multiples frappes de l'armée de Moscou depuis octobre, a annoncé le patron de l'opérateur Ukrenergo.

"Malheureusement, en raison de dégâts importants sur le réseau, il nous est difficile de fournir de l'électricité aux régions de Kharkiv, Kiev, Odessa, Mykolaïv, Kherson et Lviv", a déploré Volodymyr Koudrytskiï à la télévision ukrainienne. "L'ennemi n'a pas atteint son objectif: le système fonctionne" et "une partie a (déjà) été restaurée", a-t-il toutefois relevé.

14h30 TU : missile antiaérien abattu au Bélarus: Minsk convoque l'ambassadeur ukrainien

Le Bélarus a convoqué jeudi l'ambassadeur ukrainien à Minsk pour "protester contre le tir d'un missile" S-300 "depuis le territoire de l'Ukraine en direction de celui du Bélarus", que le ministère de la Défense bélarusse avait annoncé plus tôt avoir "abattu" dans la région de Brest (sud-ouest).

"La partie bélarusse a exigé de mener immédiatement une enquête approfondie sur les circonstances du tir de ce missile, de punir les responsables et de prendre des mesures globales pour empêcher de tels incidents à l'avenir, qui pourraient avoir des conséquences catastrophiques", a indiqué la diplomatie bélarusse dans un communiqué.


11h40 TU. Minsk affirme qu'un missile ukrainien s'est écrasé en Biélorussie
 

Un missile antiaérien ukrainien s'est écrasé jeudi en Biélorussie, affirment les autorités de cette ex-république soviétique alliée de la Russie et soutenant son offensive contre l'Ukraine.

Le missile lancé par un système de défense antiaérienne S-300 "en provenance du territoire ukrainien" est tombé dans la matinée sur le territoire biélorusse selon un communiqué diffusé par le ministère de la Défense.

11h36 TU. Vladimir Poutine vante sa flotte et lance de nouveaux navires

Le président russe Vladimir Poutine participe  à la cérémonie de mise en service de plusieurs nouveaux navires de guerre dont un sous-marin pouvant emporter des missiles nucléaires. Il jure d'en produire plus encore et vantant les capacités de sa flotte.

Poutine bateaux
Vladimir Poutine supervise la cérémonie de mise en service de nouveaux navires russes par visioconférence.
Mikhail Klimentyev, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

Le maître du Kremlin, qui évite de participer à des engagements publics depuis la pandémie du Covid, a donné par visioconférence le signal pour hisser le drapeau russe sur les nouveaux bâtiments. Parmi eux, le sous-marin Généralissime Souvorov, un sous-marin nucléaire capable de lancer des missiles atomiques balistiques. Un autre navire de cette même classe Boreï A, l'Empereur Alexandre III, a lui été inauguré et devrait prochainement entamer des essais en mer.  

10h20 TU. 54 des 69 missiles russes abattus selon l'armée ukrainienne
 

La défense antiaérienne ukrainienne est parvenue à abattre 54 des 69 missiles russes lancés contre l'Ukraine, assure le commandant en chef des forces armées, Valéry Zaloujny, sur les réseaux sociaux.

"Selon des données provisoires, 69 missiles ont été lancées au total et 54 missiles ennemis ont été abattu", écrit-il sur Telegram. Précédemment, la présidence ukrainienne avait fait état de jusqu'à 120 missiles ayant visé le pays.

9h56 TU. Après les frappes russes, 40% de la population de Kiev sans électricité


Près de la moitié de la capitale ukrainienne Kiev est privée d'électricité à la mi-journée, après une nouvelle salve de bombardements russes ayant visé les infrastructures énergétiques de l’Ukraine, indique le maire Vitali Klitschko. 

"40% des consommateurs de la capitale sont sans électricité après l'attaque russe", écrit-il sur le réseau social Telegram. Il assure que l'eau et le chauffage urbain fonctionnent normalement, sauf dans les immeubles privés de courant dont les chaudières fonctionnent à l'électricité.

9h22 TU. Les 16 missiles russes tirés sur Kiev abattus


Les défenses antiaériennes ukrainiennes sont parvenues à abattre la totalité des 16 missiles russes ayant visé la capitale Kiev, assure le chef de l'administration militaire de la ville.  "Seize missiles ont été repérés au-dessus de Kiev, tous les 16 missiles ont été abattus", se félicite Serguiï Popko sur Telegram.

"Les fragements des missiles abattus ont endommagé trois maisons et une voiture dans le quartier Darnytski, une entreprise industrielle dans le quartier Golossiivski et une aire de jeu dans le quartier Petcherski. Trois personnes ont été blessées et hospitalisées", ajoute-t-il.

8h14 TU. Au moins trois blessés à Kiev suite aux frappes russes
 

Au moins trois personnes ont été blessées à Kiev, la capitale ukrainiennes, à la suite d'une nouvelle salve de frappes russes, induique le maire, Vitali Klitchko.

À l'heure actuelle, trois personnes ont été blessées dont une jeune fille de 14 ans. Tous sont hospitalisés.Vitali Klitchko, maire de Kiev

8h04 TU. La ville de Lviv privée d'électricité à 90% 

Lviv, la grande ville de l'ouest de l'Ukraine, est à 90% privée d'électricité ce matin après de nouveaux bombardements russes sur les infrastructures énergétiques ukrainiennes en plein hiver et à quelques jours du Nouvel An.

"90% de la ville est sans électricité (...) les trams et trolleybus ne roulent plus dans la ville, il pourrait y avoir des coupures d'eau", indique le maire de Lviv, Andriï Sadovy, sur le réseau social Telegram.

7h34 TU. Les frappes "massives" dénoncées par l'armée ukrainienne
 

L'armée de l'air ukrainienne dénonce des frappes "massives" de missiles russes  sur plusieurs villes du pays, dont la capitale Kiev. "L'ennemi attaque l'Ukraine sur plusieurs fronts, avec des missiles de croisière tirés depuis des avions et des navires", annonce l'armée de l'air sur les réseaux sociaux. 

"Plus de 120 missiles ont été lancés pour détruire des infrastructures civiles essentielles et tuer des civils en masse", ajoute le conseiller de la présidence ukrainienne Mikhaïlo Podoliak sur Twitter, sans donner de bilan d'éventuelles victimes.

6h37 TU. Une centaine de missiles tirés selon un conseiller du président

Le conseiller du cabinet du président ukrainien Oleksiy Aretovych écrit sur son compte Facebook que plus de 100 missiles arrivent en plusieurs vagues. Des alarmes de raids aériens peuvent sonner dans tout le pays. "Ne négligez pas de vous protégez", écrit-il. 
Il précise également de ne pas publier les lieux où les missiles touchent terre, ni de divulger l'emplacement des défenses aériennes. 

5h00 TU. Les sirènes de raid aérien retentissent à Kiev et Kherson

Aux alentours de 5h TU, les alarmes de raid aérien ont retenti à Kiev, la capitale de l'Ukraine, dans la région de Kherson et Mykolaïv et dans l'ouest, à Zhytomyr. "Une alerte aérienne a été annoncée dans la capitale ! S'il vous plaît abritez-vous !" poste l'administration militaire de Kiev sur Telegram.

2h00 TU. La Russie peut-elle atteindre ses objectifs ?
 

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est dit "convaincu" que la Russie atteindrait ses objectifs en Ukraine à force de "patience" et "d'entêtement", notamment la reconnaissance de quatre régions ukrainiennes dont Moscou revendique l'annexion.

"Je suis convaincu que grâce à notre entêtement, notre patience et notre détermination, nous défendrons nos nobles objectifs, ceux vitaux pour notre peuple et notre pays", déclare Sergueï Lavrov, lors d'une interview diffusée le 28 décembre sur la chaîne de télévision russe Pervy Kanal. "Cela en restant toujours ouvert à un dialogue équitable et à des accords pour assurer une sécurité égale et indivisible en Europe", poursuit-il.

1h00 TU. Sébastien Lecornu promet un soutien militaire français 
 

"Les présidents (Volodymyr) Zelensky et (Emmanuel) Macron ont demandé (...) de leur faire des propositions pour le mois de janvier pour redéfinir un agenda" commun sur le soutien militaire français, détaille le ministre français des Armées Sébastien Lecornu lors d'une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Oleksiï Reznikov.

Lecornu Reznikov
Le ministe français des Armées Sébastien Lecornu et le ministre de la Défense ukrainien Olenksii Reznikov, lors d'une conférence de presse à Kiev le 28 décembre 2022.
AP Photo/Efrem Lukatsky

Il indique avoir eu des échanges avec le ministre ukrainien sur la "situation tactique et stratégique" sur le terrain et sur "les besoins de l'armée ukrainienne pour les semaines à venir". Selon un communiqué de la présidence ukrainienne, "Volodymyr Zelensky a informé Sébastien Lecornu de la situation au front et des besoins urgents de défense" de l'armée ukrainienne.