DIRECT - Guerre en Ukraine : vers la fin des exportations de pétrole russe vers les pays utilisant le prix plafond

À partir du 1er février, la Russie interdira la vente de son pétrole aux pays étrangers qui utilisent le plafonnement du prix de l'or noir russe. Cette décision a eu peu d'effets sur les cours du marché.
Image
Fumée Bakhmout
Vue aérienne de la banlieue de Bakhmout en Ukraine, après des attaques russes, le 27 décembre 2022. 
AP Photo/Libkos
Partager5 minutes de lecture
16h00 TU. Visite du ministre français de la Défense qui promet une aide suplémentaire à l'Ukraine.
 

Le ministre français des Armées, Sébastien Lecornu, a affirmé mercredi, lors de son premier déplacement à Kiev, vouloir travailler à répondre aux besoins militaires ukrainiens "pour les semaines à venir".

"Les présidents (Volodymyr) Zelensky et (Emmanuel) Macron ont demandé (...) de leur faire des propositions pour le mois de janvier pour redéfinir un agenda" commun sur le soutien militaire français, a précisé M. Lecornu lors d'une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Oleksiï Reznikov.

Il a indiqué avoir eu des échanges avec le ministre ukrainien sur la "situation tactique et stratégique" sur le terrain et sur "les besoins de l'armée ukrainienne pour les semaines à venir".

Sébastien  Lecornu a rencontré le président ukrainien lors d'une réunion de travail à la mi-journée.

Devant la presse, le ministre français a évoqué "le fonds innovant de 200 millions d'euros" qui permet à l'Ukraine d'acheter directement du matériel auprès d'industriels français, en fonction des priorités de l'Ukraine pour faire face à l'armée russe.

 

12h18 TU. Les soldats russes peuvent congeler leur sperme gratuitement

Le président de l'Union des Avocats russes Igor Trunov a expliqué à l'agence de presse russe Tass que le ministère de la santé a répondu favorablement à sa proposition d'offrir la gratuité de la conservation du sperme aux 300 000 soldats russes conscrits en Ukraine. L'avocat affirme que son organisation a déjà été contacté par plusieurs couples, dont le mari doit bientôt partir en Ukraine. Cependant, le ministère de la santé russe n'a pas réagi à cette annonce.

9H58 TU. La Russie intensifie ses attaques sur Kherson

Les forces russes intensifient leurs attaques au mortier et à l'artillerie sur la ville de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, selon les forces militaires ukrainiennes, rapporte l'agence de presse Reuters. Ce matin, l'État-major des forces armées ukrainiennes explique que la Russie a lancé 33 missiles depuis plusieurs lanceurs sur des cibles civiles à Kherson ces dernières 24 heures. 

9h22 TU. Des Russes dans le camp ukrainien ?

Leur nombre exact est strictement confidentiel, leurs positions inaccessibles, et leur discours bien rôdé. Des Russes combattent avec les soldats ukrainiens dans la région de Donetsk (est), au sein d'une très symbolique légion dénommée "Liberté de la Russie".

Créée au début de la guerre, la légion des combattants russes, dont l’emblème est un poing fermé surmonté des mots "Liberté" et "Russie", fait partie du corps des volontaires internationaux au sein de l'armée ukrainienne. Elle compte, selon son porte-parole, "plusieurs centaines" de Russes, qui, après avoir reçu un entraînement de deux mois, se sont déployés à partir de mai dans le Donbass, cette région minière de l'est de l'Ukraine que Moscou essaye de totalement conquérir.
 

Ses hommes sont notamment déployés à Bakhmout, l'un des points les plus chauds du front de l'est, théâtre depuis plusieurs mois de combats acharnés entre les troupes russes et ukrainiennes. Engagés essentiellement dans l'artillerie, ils sont sous le commandement d'officiers ukrainiens.

7h38 TU. L'Union européenne va aider "plus de 700 000" Ukrainiens

Dans un communiqué publié ce mercredi sur le site de la délégation de l'Union Européenne pour l'Ukraine, l'UE et la mission ukrainienne de l'Organisation internationale pour les Migrations annoncent qu'elles vont aider "plus de 700 000 Ukrainiens pendant l'hiver". Cette aide interviendra dans plusieurs secteurs différents pendant plusieurs mois. 

7h21 TU. Plus de 6 884 civils morts en Ukraine entre le 24 février et le 26 décembre

Le Haut-Commissarait des Nations Unies aux droits de l'homme publie le 26 décembre un bilan du décompte des victimes civiles en Ukraine, depuis le début de l'invasion russe. Parmi les victimes, 429 enfants sont dénombrés, pour un total de 6 884 morts. Cependant, ce bilan est à prendre avec parcimonie : les chiffres réels sont à priori "considérablement" plus élevés.

L'ONU dénombre également 10947 blessés, dont 547 enfants. 

6h28 TU. Le ministre des Armées français attendu à Kiev.

Sébastien Lecornu, ministre français des Armées, doit se rendre ce mercredi à Kiev pour une réunion de travail avec son homologue ukrainien Oleksii Reznikov. 
5H00 TU. La Russie ne vendra plus de pétrole aux pays utilisant le prix plafond. 

À partir du 1er février, les pays utilisant le plafonnement du pétrole russe ne pourront plus se procurer d'or noir auprès de la Russie. 

Ce prix plafond a été fixé début décembre à 60 dollars par baril par l'Union européenne, le G7 et l'Australie. Il vise à priver Moscou de revenus importants pour financer son intervention militaire en Ukraine. 

3h30 TU. Comment les Européens s'adaptent aux hausses des prix de l'énergie ?
 

"J'ai un peu paniqué", raconte Sofie, propriétaire d'une maison mal isolée de 90 mètres carrés à Oostduinkerke, en Belgique, chauffée par une chaudière au gaz. Elle payait 120 euros par mois avant la guerre pour gaz et électricité: sa facture est passée à 330 euros. À la réflexion, elle ne regrette pas cette "prise de conscience". Aujourd'hui elle surveille sa consommation, chauffe à 18°C, et se renseigne pour installer panneaux solaires et double vitrage...

Comme Sofie, une nouvelle génération de Belges, de Français ou d'Italiens a perdu en 2022 son insouciance énergétique et appris à surveiller ses radiateurs. Dans l'ancien monde, le gaz était abondant et pas cher. Son prix de référence sur le marché européen variait peu, autour de 20 euros le mégawattheure. Cette année, il est monté jusqu'à 300 avant de retomber vers 100 euros. Cela est dû à l'invasion de l'Ukraine par la Russie et à la fermeture progressive des gazoducs russes vers l'Europe.

3h00 TU. En Ukraine se livre une guerre dans les airs.

Dix mois après le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la guerre est-elle entrée dans une nouvelle phase ? Aux affrontements au sol, s’ajoutent la bataille des airs. Face à la pluie de missiles et de drones russes qui s’abattent sur le sol Ukraine, Washington s’est engagé à livrer des missiles anti-aériens à Kiev.  

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...