DIRECT - Mort d'Elizabeth II : les adieux des Britanniques à la reine, Charles III boucle au Pays de Galles sa tournée de nouveau roi

Charles III achève ce vendredi 16 septembre au Pays de Galles sa tournée de nouveau souverain à travers le Royaume-Uni, à trois jours des funérailles grandioses de sa mère Elizabeth II. Lundi, d'abord dans le cadre impressionnant de l'abbaye de Westminster, puis dans l'intimité familiale de la chapelle Saint-Georges de Windsor, une page de l'Histoire britannique se tournera.
 
Image
Elizabeth II
Longue file d'attente près de Tower Bridge, pour rendre hommage à la reine Elizabeth II à Westminster Hall à Londres, le 15 septembre 2022. 
AP Photo/Martin Meissner.
Partager9 minutes de lecture

19H51 TU. Veillée funèbre des enfants d'Elisabeth II, longue attente pour se recueillir.

Les quatre enfants d'Elizabeth II, dont le roi Charles III, veillent en ce vendredi 16 septembre au soir auprès de son cercueil à Londres, entourés de nombreux anonymes qui ont bravé une très longue attente pour saluer leur bien-aimée reine avant ses funérailles. 

Placés autour, lui tournant le dos tête baissée, Charles, Anne, Andrew et Edward ont veillé une dizaine de minutes sur le cercueil drapé de l'étendard royal et orné de la couronne impériale, placé sur un imposant catafalque dans la plus ancienne salle du parlement britannique, Westminster Hall. 

Ils avaient déjà fait de même lundi à Edimbourg, où était arrivée la dépouille de la souveraine après son décès dans son domaine de Balmoral, en Ecosse, le 8 septembre. 

Pour l'occasion, Andrew, privé de titres militaires à la suite d'un scandale sexuel, a été autorisé à porter l'uniforme, à l'instar de sa fratrie.

Durant cette solennelle "veillée des princes", une tradition remontant à la mort du roi George V en 1936, la foule a pu continuer à défiler devant le cercueil, comme elle le fait dans un flux continu depuis mercredi après-midi. 

Preuve de l'immense émotion suscitée par la mort de la reine Elizabeth, unanimement saluée pour son dévouement à la Couronne, l'interminable queue pour se recueillir n'a cessé de s'allonger vendredi, dépassant à un moment plus de 24 heures d'attente. 

Comme plus tôt dans la journée, les autorités ont une nouvelle dois suspendu temporairement vendredi soir l'accès à la longue file d'attente qui serpente sur des kilomètres dans la capitale. Il rouvrira à midi samedi. 


15h03 TU. Le seul enregistrement chanté récent de "God Save the King" est "made in France".

La seule version chantée récente de l'hymne britannique "God Save The King" disponible sur les plateformes de streaming actuellement a été enregistrée en 2017 par le chanteur et professeur d'opéra français Arnaud Kientz.    

Ce baryton de 51 ans, qui avait déjà chanté "La Marseillaise" en 2016, était en train d'enregistrer "God Save The Queen" un an plus tard à la demande du label Musigram, lorsque lui vient l'idée d'entonner sa version alternative.

"Il y a aussi déjà eu un 'King', et puis on l'entend parfois dans les films. Donc on s'est dit qu'on allait enregistrer 'God Save the King' aussi", explique l'artiste. 

Ecoutées au total "500.000" fois "pour le moment" sur les diverses plateformes d'écoute en ligne (Spotify, Deezer, Apple Music...), ses deux versions, chantée ou instrumentale, du nouvel hymne britannique font aussi un carton sur le réseau social vidéo TikTok. En quelques jours, elles ont été reprises plus de 1.000 fois par les utilisateurs.

Un engouement soudain, dopé par des articles de presse dont un du journal britannique The Guardian, auquel Arnaud Kientz ne s'attendait pas: "C'est plutôt amusant", dit-il, ravi d'avoir touché un public plus jeune.

"Ca me fait plaisir. Ca leur permet d'entendre une voix qu'ils n'ont pas l'habitude" d'écouter, et "le genre lyrique a besoin des jeunes", ajoute-t-il avec un sourire.

14H52 TU. Emmanuel Macron espère accueillir Charles III en France.

Emmanuel Macron indiqu espérer une prochaine visite de Charles III en France quand "le moment sera approprié" pour le nouveau roi du Royaume-Uni.

Le président français confirme, par ailleurs, en marge d'un déplacement à Guéret (centre), qu'il se rendrait dimanche 18 septembre au soir à Londres, avec son épouse Brigitte "à l'invitation du roi Charles" pour un dîner. 

"Evidemment nous serons aux funérailles de la reine le lendemain. Ce sera un moment de recueillement et d'émotion aux côtés du peuple britannique", ajoute-t-il.

Répondant aux questions de journalistes, Emmanuel Macron annonce avoir eu "l'occasion d'inviter" le nouveau roi à venir en France. "Les choses se feront en leur temps", "quand cela sera approprié pour lui", précise le président, qui s'est entretenu mercredi 14 septembre avec Charles III.

Il lui remettra dimanche un album photos des visites d'Elizabeth II en France, "un cadeau sobre et symbolique" selon l'animateur Stéphane Bern, expert de la royauté britannique, qui accompagnait le président à Guéret pour un déplacement axé sur le patrimoine.

14h48 TU. David Beckham parmi la foule venue voir le cercueil de la reine
royauté.


Il a patienté plus de douze heures, comme des milliers de personnes: l'ex-footballeur britannique David Beckham a fait forte impression, remarqué dans la foule venue se recueillir près du cercueil d'Elizabeth II au palais de Westminster.


"Je pensais qu'en venant à 2H00 du matin ça allait être plus calme, mais j'avais tort", a raconté l'ancien capitaine de l'équipe nationale d'Angleterre à la chaîne de télévision ITV. "C'est difficile pour la nation, difficile pour tout le monde. Je pense que chacun le ressent et nos pensées vont à la famille (royale)", a ajouté David Beckham, 47 ans. 

Le joueur évoque aussi l'émotion qui l'étreignait chaque fois qu'il chantait l'hymne national avant un match de football. "C'était quelque chose qui voulait dire tellement de choses pour nous", se souvient-il.

"Le moment le plus important pour moi a été quand j'ai reçu (ma médaille de) l'Ordre de l'Empire britannique. J'avais emmené mes grands-parents, de vrais royalistes, avec moi", a encore raconté David Beckham à la chaîne Sky News.

"J'ai été tellement chanceux de pouvoir vivre de tels moments dans ma vie, d'avoir pu approcher Sa Majesté", a ajouté l'ancienne star de Manchester United et du Real Madrid.

Comme lui, des centaines de milliers de Britanniques pourront jusqu'à lundi au petit matin se recueillir près du cercueil de la reine Elizabeth, décédée jeudi 8 septembre à 96 ans, après plus de 70 ans de règne.


14h37 TU. Charles III achève sa tournée à Cardiff.

Charles III achèv à Cardiff sa tournée de nouveau roi dans le pays. Cardiff était la dernière étape de sa tournée dans les quatre nations constitutives du Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Irlande du Nord et Pays de Galles). 

Accompagné par la reine consort Camilla, et accueilli par des coups de canon, il a assisté à un service religieux à Cardiff avant de prononcer un discours, partiellement en gallois, devant le Parlement, dans lequel il a renouvelé sa promesse de suivre "l'exemple" de sa mère.

Hasard du calendrier, le 16 septembre est aussi le jour où le Pays de Galles célèbre le "prince rebelle" Owain Glyndwr, dernier prince de Galles effectivement Gallois, qui en 1400 s'était soulevé contre le roi d'Angleterre.

Avant sa venue, une pétition protestant contre la transmission du titre de Prince de Galles - pour certains un symbole d'oppression anglaise - au nouvel héritier du trône William plutôt qu'à un Gallois a recueilli plus de 27.000 signatures.

Une poignée d'anti-monarchistes portant des pancartes avec "abolir la monarchie" ou "Démocratie maintenant", étaient réunis devant le château.


13H11 TU. Charles III, défenseur en chef de la foi dans une nation multiculturelle.

Dans une atmosphère feutrée, une dizaine de musulmans de tous âges patientent pour signer un livre de condoléances pour la reine Elizabeth II, lors d'une cérémonie inter-religieuse organisée dans l'immense mosquée de Baitul Futuh, dans le sud de Londres.

"Je suis un musulman de première génération dans ce pays" et "nous pouvons y pratiquer notre religion sous la protection de notre" monarque, explique Danial Saeed, 19 ans. Au Royaume-Uni, le souverain est non seulement chef de l'église anglicane, mais aussi "défenseur de la foi".

Si ce titre était à l'origine dirigé vers la Chrétienté, Charles a fait valoir par le passé que lorsqu'il accèderait au trône, il se sentirait imparti de la responsabilité de défendre toutes les fois.

"Notre loyauté envers le roi" Charles III sera "aussi forte que celle dont nous faisions preuve envers sa majesté la reine", assure Rafiq Hayat, président de la communauté britannique musulmane Ahamdiyya, lors de cette soirée au cours de laquelle s'est tenue une prière.

"Nous vivons dans un pays où la liberté de religion est réelle (...). Le monarque comme le gouvernement perpétuent cette liberté de parole, de croyance", dit-il.

Lors de son discours inaugural, Charles III n'a pas manqué de relever que pendant les 70 ans de règne de sa mère, "nous avons vu notre société devenir multiculturelle, et pluri-religieuse".

Il devait d'ailleurs recevoir vendredi au palais de Buckingham les représentants des principales religions au Royaume-Uni.

11H00 TU. Le pape François ne se rendra pas aux funérailles d'Elizabeth II (officiel).

Le pape François ne se rendra pas aux funérailles de la reine Elizabeth II, qui auront lieu lundi 19 septembre à l'abbaye de Westminster à Londres, annonce le Vatican.

Le "ministre" des Affaires étrangères du Vatican, "Mgr Paul Gallagher, représentera le pape François" lors de ces funérailles, indique le Vatican dans un communiqué.


09H21 TU. L'accès à la file d'attente pour voir le cercueil d'Elizabeth suspendu

L'accès à la file d'attente pour voir le cercueil d'Elizabeth II a été suspendu en raison de la forte affluence, a indiqué le gouvernement. Il a été suspendu "pour au moins six heures" a-t-il précisé. Le temps d'attente avant cette suspension était monté à 14 heures et la file d'attente serpentant dans le centre de Londres faisait plus de 8 kilomètres.

Cardiff
Des enfants attendent l'arrivée du roi Charles III et de la reine consort à Cardiff, au Pays de Galles, le 16 septembre 2022. 
AP Photo/Frank Augstein.



A re(voir) : Charles III achève au Pays de Galles sa tournée de nouveau souverain

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


02H02 TU. Le Mémorial George VI du château de Windsor, dernière demeure d'Elizabeth II

La reine Elizabeth II reposera dans le Mémorial George VI, peu connu du grand public, situé dans la chapelle Saint-Georges au château de Windsor, au côté de ses parents, de sa soeur et de son défunt mari Philip.
Cependant, elle ne sera pas, contrairement à d'autres membres de la famille royale, inhumée dans le caveau royal, sous la chapelle.
C'est là que repose actuellement la dépouille de Philip, qui sera transférée dans le Mémorial, une annexe de la chapelle principale, suivant les dernières volontés de la souveraine.

A re(voir) : Elizabeth II d'Angleterre, une reine fédératrice

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


00H02 TU. Après la mort d'Elizabeth II, une semaine de deuil et d'hommages planétaires

Les dirigeants du monde entier et les sujets de Sa Majesté ont rendu hommage à la souveraine qui a régné le plus longtemps dans l'Histoire du Royaume-Uni et qui s'est éteinte le 8 septembre à 96 ans, après plus de 70 ans sur le trône.

Au-delà du chagrin que ma famille ressent, nous partageons également avec tant d'entre vous (...) un profond sentiment de gratitude pour les plus de 70 ans au cours desquels ma mère, en tant que reine, a servi le peuple de nombreuses nations.

Le nouveau roi Charles III.
charles III
Le roi britannique Charles III avec Camilla la reine consort, et Anne la princesse royale, ont rendu hommage à la reine Elizabeth II à Westminster Hall le 14 septembre 2022. 
AP Photo/Emilio Morenatti.


A re(voir) : Les réactions au décès d'Elizabeth II

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...