Direct - Présidentielle 2022 : Joe Biden félicite Emmanuel Macron pour sa victoire, les dirigeants de l'Union européenne satisfaits du résultat

Emmanuel Macron a été réélu face à Marine Le Pen, lors du second tour de l'élection présidentielle française. Le président sortant a obtenu environ 58,54% des voix, contre 41,46% pour la candidate d'extrême-droite. L'abstention est de 28,2%. Le président doit désormais choisir un nouveau Premier ministre qui formera un nouveau gouvernement, ainsi que de nouveaux conseillers, pour incarner le renouvellement promis, tout en se lançant dans la bataille cruciale des législatives.
Image
Le couple présidentiel au Champ de Mars
© AP Photo/Lewis Joly
Brigitte et Emmanuel Macron au Champ de Mars dimanche soir.
Image
Emmanuel Macron
AP
Emmanuel Macron après sa réélection prononce un discours au Champ-de-Mars.
Partager30 minutes de lecture

Tous les horaires sont donnés au format temps universel coordonné (UTC). Pour information, la France se situe dans le fuseau horaire UTC+2.

Lundi 25 avril

19h02 TU. Le président français Emmanuel Macron s'est entretenu avec son homologue américain Joe Biden qui l'a félicité pour sa réélection, avant une prochaine discussion plus longue où ils évoqueront notamment la guerre en Ukraine (Élysée).

Joe Biden
Joe Biden ce 25 avril à la Maison Blanche.
© AP Photo/Andrew Harnik


Le président américain a souligné "les relations étroites et durables entre les États-Unis et la France, notre allié le plus ancien, basées sur les valeurs démocratiques partagées, les liens économiques, et la coopération en matière de sécurité", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Joe Biden a aussi dit être prêt à "continuer à travailler de façon étroite avec le président Macron sur (leurs) priorités globales partagées".


18h35TU. Emmanuel Macron vient de quitter la résidence de La Lanterne à Versailles pour se rendre à l'Élysée.

La Lanterne Versailles
La résidence de la Lanterne, pavillon de chasse près du château de Versailles dévolu depuis 2007 comme résidence secondaire au président de la République. Emmanuel Macron y a passé le week-end.
© AP Photo/Michel Euler


17h42 TU. Marine Le Pen va prendre quelques jours de repos à compter de ce lundi soir, avant de célébrer Jeanne d'Arc le 1er mai.

La candidate du Rassemblement national a animé ce lundi deux réunions de son parti, un bureau exécutif (direction) et un bureau national (direction élargie) pour préparer les législatives des 12 et 19 juin.

Dimanche prochain 1er mai, elle a prévu de déposer comme chaque année une gerbe en l’honneur de Jeanne d’Arc, à Paris.
 



17h22 TU. Le président algérien Abdelmadjid Tebboune félicite son homologue français Emmanuel Macron pour sa "brillante" réélection et l'invite en Algérie.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"A l'occasion de votre brillante réélection (...) j'ai le plaisir de vous adresser (...) mes plus vives félicitations et mes meilleurs vœux de succès dans la poursuite de votre noble mission", écrit Abdelmadjid Tebboune dans un message adressé à Emmanuel Macron, rendu public par la présidence algérienne.

Le président algérien s'est également dit "très satisfait" de la "qualité" de leur "relation personnelle, caractérisée par la confiance et l'affection" et "des progrès réalisés, quoique relatifs, par le partenariat algéro-français".

17h18 TU. Une première rencontre entre la France insoumise et le Parti socialiste aura lieu mercredi, pour discuter d'un possible accord pour les élections législatives.
 

Alors que LFI a déjà entamé des discussions avec Europe Ecologie Les Verts, le Parti communiste, et le NPA. La formation de Jean-Luc Mélenchon, arrivée en troisième position à la présidentielle avec près de 22% des voix, s'était dans un premier temps montrée réticente à discuter avec le PS, dont la candidate Anne Hidalgo n'a recueilli que 1,7% des voix.

Une première date de rencontre a été programmée pour mercredi, a indiqué à l'AFP Manuel Bompard, le chef des négociateurs pour LFI. "Un premier pas que nous saluons", a confirmé Pierre Jouvet, chargé des négociations au sein du PS. 

"On va discuter sur le fond, sur les enjeux programmatiques, voir quels sont les points de convergence et de divergence", a ajouté M. Jouvet, précisant y aller "de manière ouverte" et "dans un état d'esprit de grande responsabilité".


16h38 TU. La CGT s'est félicitée que l'extrême droite ait été battue au second tour de la présidentielle, mais a mis en garde le président Emmanuel Macron contre l'idée que sa réélection serait l'effet d'un "vote d'adhésion".
 

"L'extrême droite a été battue dimanche, c'est une bonne nouvelle pour la démocratie et pour nos libertés individuelles et collectives", a réagi le deuxième syndicat français.

Mais pour la centrale de Montreuil, le président porte "une lourde responsabilité dans la situation que connaît notre pays", et "sa réélection est majoritairement l'expression d'un rejet de l'extrême droite".

15h33 TU. Le président américain Joe Biden a annoncé qu'il parlerait dans la journée avec son homologue français Emmanuel Macron.

"J'ai tenté de le joindre hier soir. J'ai eu son équipe, il passait un bon moment à la Tour Eiffel. Et je vais discuter avec lui aujourd'hui", a déclaré Joe Biden.

"Je me réjouis (du résultat) de l'élection en France", a-t-il aussi dit devant des journalistes à son arrivée à Washington, après un week-end dans son fief du Delaware.

"Je suis impatient de poursuivre notre étroite coopération - notamment pour soutenir l'Ukraine, défendre la démocratie et contrer le changement climatique", avait-il tweeté dimanche, qualifiant la France de "partenaire-clé pour faire face aux défis mondiaux".


14h30 TU : le ministère de l'Intérieur publie ses derniers chiffres. Emmanuel Macron remporte l'élection présidentielle avec 58,54% des suffrages exprimés contre 41,46% pour Marine Le Pen.

Le ministère de l'Intérieur vient de rendre public une nouvelle mise à jour des résultats de l'élection présidentielle.

L'abstention est de 28,01%. Emmanuel Macron a obtenu 18 779 641 voix, soit 58,54% des voix exprimées contre 41,46% pour Marine Le Pen. La candidate du Rassemblement national a obtenu 13 297 760 voix. Un reccord pour l'extrême droite.
 

11h05 TU. Les Français de l'étranger ont massivement voté pour le président sortant


Le résultat est sans appel. 86,14% pour Emmanuel Macron, contre 13,86%  des voix à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Avec 458 874 voix, Emmanuel Macron est plébiscité par les Français de l'étranger. Au premier tour, le chef de l'Etat sortant était déjà largement en tête des suffrages avec 45,09% , alors que la cheffe du Rassemblement national n'arrivait qu'à la cinquième place, derrière l'écologiste Yannick Jadot (4e à 8,17%), l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon (2e à 21,92%) et son rival à l'extrême-droite Zemmour arrivé troisième avec 8,67%.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


En revanche, Marine Le Pen l'emporte en Russie avec 58,32% des voix à Moscou sur 2624 inscrits et 54,02% à Saint-Pétersbourg  (pour 303 inscrits).

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

10h25 TU. Les dirigeants de l'Union européenne satisfait des résultats du second tour

Les dirigeants de l'Union européenne se sont réjouis que l'Europe puisse "compter sur la France cinq ans de plus", selon les mots du président du Conseil européen Charles Michel, qui représente les Etats membres.

10h10 TU. La bourse de Paris indifférente à la réélection d'Emmanuel Macron.

La Bourse de Paris s'est vite détournée de l'élection présidentielle française, dont le résultat "sans surprise" était largement anticipé par les marchés, bien plus préoccupés par l'état de l'économie mondiale.

En 2017, les investisseurs avaient poussé un ouf de soulagement avec l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron (+4,14% de hausse pour le CAC 40 après le 1er tour et +0,28% après le second). 

Cinq ans plus tard, le soulagement s'est évanoui et l'indice phare parisien, le CAC 40, est même en forte baisse (-2,27% à 6.432,28 points) au lendemain du second tour du scrutin, l'esprit bien loin des considérations électorales. 

9h35 TU. En Israël, les pro-Zemmour n'ont pas voté Le Pen.

Le candidat d'extrême-droite Eric Zemmour avait récolté plus de 50% des voix au premier tour de la présidentielle chez les ressortissants français en Israël, qui n'ont pas reporté leurs voix sur Marine Le Pen, préférant le président sortant Emmanuel Macron.

Au lendemain du second tour de l'élection présidentielle française, les chiffres communiqués par l'ambassade de France en Israël indiquent qu'une écrasante majorité de Franco-israéliens ont voté pour Emmanuel Macron.

Ce dernier a récolté 85,8% des suffrages dans la circonscription de la métropole de Tel-Aviv contre 30% à l'issue du premier tour qui avait porté en tête Eric Zemmour avec 55% des votes, loin devant le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen (3%).

9h10 TU. Vladimir Poutine souhaite du "succès" au président français réélu.

Le président russe Vladimir Poutine a adressé lundi ses félicitations à son homologue français Emmanuel Macron réélu la veille, lui souhaitant du "succès" pour son nouveau mandat, en dépit des vives tensions liées à l'Ukraine.

"Je vous souhaite sincèrement du succès dans votre action publique, ainsi qu'une bonne santé", a déclaré M. Poutine dans un télégramme laconique envoyé à Emmanuel Macron, a indiqué le Kremlin.

8h40 TU. Le président chinois "félicite" Emmanuel Macron.

Le président chinois Xi Jinping a envoyé un message à son homologue français Emmanuel Macron pour le "féliciter" de sa réélection.

"Je souhaite continuer à travailler avec le président Macron pour défendre (...), comme depuis l'établissement de nos relations diplomatiques, les principes d'indépendance, de compréhension mutuelle, de clairvoyance et d'avantages mutuels".


8h05 TU. Les premières semaines du second mandat d'Emmanuel Macron.

Mercredi 27 avril. Le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, doit proclamer élu le nouveau président de la République, à l'issue des opérations de collecte et de vérification de l'ensemble des résultats. 

Démission du gouvernement Castex ? Le Premier ministre, Jean Castex, avait annoncé en début de semaine qu'il démissionnerait, ainsi que son gouvernement, "dans les jours qui suivent" l'élection du nouveau président, conformément à une tradition républicaine. Mais son bail à Matignon pourrait en fait être prolongé de plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Cérémonie d'investiture. Le mandat d'Emmanuel Macron prend fin le 14 mai : c'est donc avant cette date que doit avoir lieu la cérémonie d'investiture à l'Elysée, selon un protocole assez strict : un discours bref du président du Conseil constitutionnel proclamant les résultats, l'arrivée du grand chancelier de l'ordre national de la Légion d'honneur avec son gros collier de l'ordre sur un coussin, avant un discours du nouveau président.


7h30 TU. Le président réélu est à la recherche d'une majorité aux législatives.

A peine réélu, le président affronte des vents contraires au moment de basculer dans la bataille des législatives, en interne comme face à des adversaires revanchards. Le premier tour des législatives, aura lieu le 12 juin, et a des allures de course de fond mais les opposants en chef, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon l'ont débuté au sprint.  Le politologue Pascal Perrineau analyse les résultats des deux extrêmes.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"L'esprit de revanche perdra contre l'esprit de raison", leur oppose Richard Ferrand, le président LREM sortant de l'Assemblée nationale.

Dimanche, deux sondages montraient qu'une majorité de Français ne voulaient pas que les troupes d'Emmanuel Macron remportent les législatives (63% selon OpinionWay et 56% selon Ipsos Sopra-Steria).

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

7h00 TU. L'Union africaine félicite Emmanuel Macron pour sa réélection.

L'Union africaine a félicité le président français Emmanuel Macron pour sa "brillante" réélection après sa victoire dimanche face à la candidate d'extrême droite Marine Le Pen, appelant à poursuivre l'établissement de "relations rénovées et mutuellement avantageuses" entre la France et l'Afrique. 

"J'adresse mes chaleureuses félicitations au président Emmanuel Macron pour sa brillante réélection", a écrit sur Twitter Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l'UA.


6h15 TU. Le climat, grand défi du second mandat.

Emmanuel Macron s'est engagé à aller "deux fois plus vite" pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais après sa réélection, les défenseurs du climat, quoique soulagés, attendent des actes pour le croire.

Après une campagne de premier tour dont l'environnement et le climat ont été quasi absents, le président sortant a joué dans l'entre deux tours la carte écolo. Véritable engagement ou "simplement une façon d'aller chercher les électeurs de Jean-Luc Mélenchon ?", s'interroge le militant et réalisateur Cyril Dion, pas rassuré.


"On a évité le pire" avec Marine Le Pen qui laissait craindre une "grosse marche arrière" sur le climat, estime de son côté le patron de Greenpeace France, Jean-François Julliard. Mais "le bilan d'Emmanuel Macron plaide contre lui".

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


5h50 TU. Joe Biden impatient de poursuivre l'"étroite collaboration".

Le président américain Joe Biden a félicité son homologue français, affirmant que leurs deux pays continueraient à coopérer pour "défendre la démocratie".

"Je suis impatient de poursuivre notre étroite coopération - notamment pour soutenir l'Ukraine, défendre la démocratie et contrer le changement climatique", a tweeté M. Biden, qualifiant la France de "partenaire-clé pour faire face aux défis mondiaux".


5h40 TU. Le chef du gouvernement italien salue "une magnifique nouvelle".

"La victoire d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle française est une magnifique nouvelle pour toute l'Europe", a réagi le chef du gouvernement italien Mario Draghi dans un communiqué.

"Continuons notre étroite coopération, pour nos deux pays et pour une Union européenne compétitive, verte et résiliente", a encouragé la Première ministre suédoise Magdalena Andersson.

 

5h30 TU. Le président gabonais Ali Bongo félicite Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a reçu les félicitations du président gabonais Ali Bongo Ondimba: "Plus qu'un passé en commun, nos deux pays ont un avenir à construire", a-t-il affirmé.

Dimanche 24 avril

22h20 TU. Zelensky félicite Macron pour sa réélection.


21h30 TU. La réélection d'Emmanuel Macron vue d'Afrique, analyses et réactions dans le Journal Afrique de TV5MONDE

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
La réélection d'Emmanuel Macron vue d'Afrique. Analyses et réactions dans le Journal Afrique de TV5Monde du 24 avril 2022

21h20 TU. "35% du corps électoral soit n'a pas voté, soit a voté blanc et nul", résume le politologue Jérôme Jaffré sur LCI.

L'abstention-record de ce scrutin tourne autour de 28%. Par ailleurs, 6,5% des inscrits ont glissé un bulletin blanc ou nul, soit plus 3 millions d'électeurs et d'électrices.


20h55 TU. Plusieurs chefs d'Etat africains ont félicité la réélection d'Emmanuel Macron.

Tout au long de la soirée après les résultats, plusieurs chefs d'État africains ont félicité Emmanuel Macron pour sa réélection notamment sur Twitter.

C'est le cas entre autres d'Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire, de Macky sall au Sénégal, de Mohamed Bazoum au Niger, Andry Rajoelina à Madagascar.

20h55 TU. Des mobilisations s'organisent déjà contre la réélection d'Emmanuel Macron et contre l'extrême-droite.

Quelques centaines de personnes se sont rassemblées place de la République, à Paris. Elles viennent d'être chargées par la police.

 Des manifestations ont aussi été signalées à Toulouse, Marseille, Strasbourg, Rennes ou Lyon.

20h50 TU. "Le plus bas niveau" d'élection d'un président depuis Pompidou. 

20h15 TU. Des politiques dénoncent l'enthousiasme de LREM, en dépit du score important de l'extrême-droite.

Au Parti Communiste, Ian Brossat a critiqué la fête au Champ de Mars.


Julien Bayou, chez les Verts, a ajouté : "Emmanuel Macron ne doit son élection qu'au fait que des gens de gauche se sont fait violence pour voter pour lui". Selon un sondage, 42% des électeurs d'Emmanuel Macron ont en effet voté pour lui "avant tout pour faire barrage à Marine Le Pen".

19h43 TU. L'euro monte après la réélection d'Emmanuel Macron.

L'euro montait dimanche soir face au dollar et aux autres grandes devises après la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence française, les cambistes misant sur un renforcement de l'UE.

Vers 19H10 GMT (21H10 à Paris), dans les premières heures d'échanges lundi en Asie et en Australie, la monnaie unique prenait 0,48% à 1,0842 dollar.
Les investisseurs craignaient l'incertitude qu'une présidence de Marine Le Pen aurait créé.

19h45 TU. Les enjeux importants pour les Canadiens et le Français selon  Justin Trudeau. 

Le Premier ministre du Canada a tweeté ses félicitations au président Macron.

19h40 TU. Emmanuel Macron, gagnant du second tour, s'exprime devant ses supporters et promet une "méthode refondée"​.

"Cette ère nouvelle ne sera pas la continuité du quinquennat qui s'achève", a promis Emmanuel Macron, durant son intervention devant ses soutiens au Champ de Mars. 

Le candidat libéral a qualifié son programme de "projet humaniste, ambitieux pour l'indépendance de notre pays, pour l'Europe, ambitieux dans ses valeurs, social et écologique, un projet fondé sur le travail et la création". 

Le président sortant s'est voulu rassembleur. Il s'est adressé aux électeurs d'extrême-droite, appellant ses supporters à ne pas les huer.  D'après lui, "la colère et les désaccords" qui les ont conduit à voter pour Marine Le Pen "doivent trouver une réponse".

Il a par ailleurs remercié celles et ceux qui ont voté pour lui  "non pour soutenir les idées que je porte, mais pour faire barrage à celles de l'extrême droite". "J'ai conscience que leur vote m'oblige pour les années à venir".

Il s'est aussi adressé aux absentionnistes : "Leur silence a signifié un refus de choisir auquel nous nous devons de répondre". 

19h35 TU. Les félicitations du président de la Confédération helvétique Ignazio Cassis à Emmanuel Macron.

19h30 TU. Réactions des candidats éliminés au premier tour

"Le pire est évité mais le pays est plus divisé que jamais", a réagi Yannick Jadot, candidat EELV. 

Du côté de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, arrivé troisième il y a quinze jours, a qualifié Emmanuel Macron du "plus mal élu des présidents de la Vème République". Il a toutefois salué dans la défaite de Marine Le Pen "une très bonne nouvelle pour l'unité de notre peuple".

"J'appelle toutes les forces de cette gauche démocratique, qui a su faire barrage au pire aujourd'hui, à s'unir pour reconstruire une gauche nouvelle, pour mener les combats de demain, à commencer bien sûr par ceux des élections législatives", a déclaré la socialiste Anne Hidalgo. 

À droite aussi, Valérie Pécresse (LR) s'est inquiétée : selon elle, la victoire d'Emmanuel Macron "ne doit pas masquer les fractures de notre pays conduisant Marine Le Pen à un score inédit".

Éric Zemmour a regretté la victoire d'Emmanuel Macron, tout en attaquant son adversaire d'extrême-droite : "C'est la huitième fois que la défaite frappe le nom de Le Pen".

19h00 TU. Parmi ceux rassemblés pour Emmanuel Macron, certains électeurs désabusés : "Que ce soit Macron ou Le Pen, j'étais dégoûtée".

C'est ce qu'explique Léa, éléctrice de Yannick Jadot au premier tour. 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


18h47 TU. Les premières réactions de satisfaction en Europe.

Les dirigeants de l'UE ont félicité dimanche Emmanuel Macron pour sa réélection, le président du Conseil européen Charles Michel, qui représente les Etats membres, se félicitant que l'Europe puisse "compter sur la France cinq ans de plus".
"En cette période tourmentée, nous avons besoin d'une Europe solide et d'une France totalement engagée pour une UE plus souveraine et plus stratégique", a-t-il tweeté.

"Je me réjouis de pouvoir continuer notre excellente coopération. Ensemble, nous ferons avancer la France et l'Europe", a abondé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Pour le président du Conseil italien Mario Draghi, la réélection de Macron est "une magnifique nouvelle pour toute l'Europe".

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, se dit "heureux de continuer à travailler ensemble".

18h40 TU. Le Pen largement en tête en Guyane et aux Antilles.

Marine Le Pen est arrivée largement en tête au second tour de l'élection présidentielle en Guadeloupe, à la Martinique et en Guyane, alors que le Pacifique a mis Emmanuel Macron en première position. 

La candidate du RN l'emporte à 69,60% en Guadeloupe et à 60,87% en Martinique, à 60,70% en Guyane, 54,73% à Saint-Barthélemy, ainsi qu'à Saint-Pierre-et-Miquelon (50,69%), selon les chiffres diffusés dimanche soir par le ministère de l'Intérieur. Des territoires où Jean-Luc Mélenchon avait fait des scores importants au premier tour.

18h30 TU. La déception des soutiens de Marine Le Pen : "C'est un choix de civilisation", d'après Béatrice, conseillère régionale.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


18h17 TU. Marine Le Pen s'exprime après sa défaite. 

La candidate du Rassemblement National  juge que son score, 41,8% des voix, est "une éclatante victoire". 


"Je poursuivrai mon engagement pour la France et les Français. Je mènerai cette bataille", promet la candidate déçue qui se félicite de "l'aspiration largement partagée d'un grand changement". 

18h04 TU. Emmanuel Macron est réélu avec 58,2% des voix. 

Le président français Emmanuel Macron a été réélu dimanche pour un second mandat en battant sa rivale d'extrême droite Marine Le Pen, selon les premières estimations d'instituts de sondage. 

Emmanuel Macron, libéral, a remporté entre 57,6% et 58,2% des voix, devant la candidate du Rassemblement national, créditée de 41,8% à 42,4% des suffrages, selon ces estimations.

Le taux d'abstention s'élève quant à lui entre 27,8% et 29,8%. 

17h50 TU. 3 000 personnes attendues sur le Champ de Mars.

3 000 personnes sont attendues sur le Champ de Mars, où les soutiens d'Emmanuel Macron sont en train de se réunir. Notre envoyée spéciale rapporte que beaucoup de jeunes sont sur place. 

Au Bois de Boulogne, la plupart des militants sont rentrés au QG de Marine Le Pen. L'entrée est très contrôlée. D'après nos envoyés sur place, des journalistes de AJ+ ont tenté de rentrer, après avoir fait leurs demandes dans les délais, mais l’accès leur a été refusé.

17h45 TU. Devant le QG de Marine Le Pen, Ghislaine est au contraire très stressée.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

 

17h35 TU. Au Champ de Mars, Yohann veut partager sa fierté du "président Macron".

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


17h30 TU. Michel Dumont, conseiller municipal RN, espère une large victoire de Marine Le Pen.

Michel Dumont, conseiller municipal RN en Seine-et-Marne, espère que les chiffres seront comparables aux pronostics en Outre-Mer et consacre la candidate d'extrême-droite.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...



16h45 TU. Emmanuel Macron attendu sur le Champ de Mars, Marine Le Pen au pavillon d'Armenonville .

Le président sortant devrait s'exprimer au pied de la Tour Eiffel. En cas de victoire, la candidate d'extrême-droite a prévu quant à elle de faire converger des bus à son effigie dans la capitale.

(Re)voir : Présidentielle 2022 : les partisans d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen se préparent aux résultats

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

16h20 TU. Les partisans d'Emmanuel Macron doivent se réunir au Champ de Mars, ceux de Marine Le Pen au Bois de Boulogne.

Pour l’instant, seulement les médias, avec 1 300 journalistes accrédités, et le staff de campagne du président sortant se sont réunis au Champ de Mars. 
Emmanuel Macron champs de mars
Margot Hutton
Les médias se rassemblent aussi devant le QG de Marine Le Pen, au pavillon d'Armenonville.
QG Marine Le Pen
© Benjamin Beraud














 

15h40 TU. Les électeurs se mobilisent moins qu'au premier tour

En Seine-Saint-Denis par exemple, la participation à 17h est en forte baisse. Elle n'est que de 44,96%, contre 51,71% il y a deux semaines.


15h30 TU. L'absention finale estimée à 28% 

L'abstention devrait tourner autour de 28%, selon les premières estimations des principaux instituts de sondage. Ce serait davantage qu'en 2017 (25,44%), et qu'au premier tour il y a quinze jours (26,31%). 

L'abstention attendue devrait être la plus élévée à une élection présidentielle depuis plusieurs décennies en France. Elle ne devrait toutefois pas atteindre le record de 1969, avec 31,1%.

15h00 TU. Le taux de participation atteint 63,23% en France à 17h00

En 2017 à la même heure, 65,30% des Français avaient voté. Au premier tour, 65% s'étaient rendus aux urnes. L'abstention est donc en hausse. 
Participation 2ème tour

14h00 TU. Taux de participation à 17h00 en légère hausse en Outre-mer par rapport au premier tour

Petit à petit, grâce au décalage horaire, les taux de participation à 17h00 dans les territoires d'Outre-mer sont diffusés.

Le taux est estimé à 52,43% à la Réunion, en hausse de 4,5% par rapport au premier tour. En 2017 au second tour, 51,59% des Réunionnais avaient participé à l'élection à la même heure. 
 

À Mayotte, 41,2% des élécteurs se sont rendus aux urnes. Ils n'étaient que 38,19% au premier tour.

En Martinique, la participation est pour l'instant comparable avec 42,36%. Elle était de 35,10% au premier tour, et 41,02% au second tour 2017. 

La Guadeloupe vote encore moins, avec 38,85% de participation à 17h00. C'est toujours 1,8 point de plus qu'au premier tour mais un peu moins qu'en 2017, où près de 40% des électeurs guadeloupéens avaient participé. 

Les Néo-Calédoniens s'abstiennent particulièrement : ils sont 34,87% à avoir voté, soit à peine un point de plus que pour le premier tour. En 2017, ils étaient 45,44%.

En 2017, Emmanuel Macron était arrivé premier dans tous les territoires d'Outre-mer, malgré une forte abstention.

(Re)lire : Présidentielle 2022 : forte abstention dans certains territoires d’Outre-mer

13h00 TU. En banlieue parisienne, le petit bureau de vote installé dans la pimpante école maternelle Edouard Herriot de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) est vide.
 

Entre 09h00 et 10h00, il n'y avait toujours pas foule et les électeurs se succédaient au compte-gouttes. Dans la file, Anny Platroze, 76 ans, qui "pour la première fois de sa vie" n'a "pas su pour qui voter au premier tour", n'a "plus aucun espoir".

Mais elle est là, comme Katia, hôtesse de vente de 27 ans, venue "sans aucune conviction, un peu lasse", parce qu'elle a "toujours voté", ses parents "l'ayant éduquée comme ça".

Cédric, ingénieur de 46 ans, a, lui, voté "car les gens qui se plaignent et ne votent pas n'ont qu'à la fermer".

13h00 TU. À l'île de la Réunion, dans le centre-ville de La Possession, des dizaines de paroissiens sortent de l'église. La plupart s'engouffrent directement dans leurs voitures garées à quelques mètres de la mairie où se trouve le bureau centralisateur de la commune.

Traditionnellement, c'est à la sortie des messes que les bureaux de vote font le plein d'électeurs sur l'île. Moins cette fois.

"Je ne suis pas allé voter au premier tour. J'attendais le second pour me décider et au final je n'ai franchement pas envie d'aller glisser un bulletin dans l'urne. Je ne vois pas l'intérêt je vais tranquillement passer mon dimanche en famille", lance Emmeline Picard une jeune femme de 28 ans en recherche d'emploi.

11h05 TU. L’ancien candidat à la présidentielle Jean Lassalle s'abstient et glisse son bulletin dans sa poche devant l'urne du bureau de vote de Lourdios-Ichère (Pyrénées-Alantiques).

Il avait annoncé qu'il voterait blanc. Jean Lassalle, qui avait remporté plus d'un million de voix et 3,13% des suffrages lors du premier tour sous l'étiquette de son mouvement Résistons!, a mimé devant l'urne le geste du vote avant de glisser son "bulletin blanc" dans sa poche, se déclarant "abstentionniste devant l’urne". 
 Après "ces 15 derniers jours de campagne, qui m’ont procuré autant de nuits blanches (…) je me suis dit que le vote blanc n’était plus à la hauteur", a expliqué le député des Pyrénées-Atlantiques à l’AFP. 

"Au nom de la circonscription qui m’a tellement fait confiance, il m’a semblé que je devais hausser un petit peu le ton et me mettre en danger, pour dire que la situation est préoccupante", a-t-il ajouté.

lassalle
Jean Lassalle, le 16 novembre 2019, échange avec un manifestant du mouvement des gilets jaunes lors d'un rassemblement à Paris. 
10h37 TU. Voter pour "éviter une guerre civile"


Devant une école à Rennes, Bernard Maugier, retraité de 76 ans et habitant dans un quartier sensible de la ville, dit avoir voté "pour éviter une guerre civile". "Faut pas se tromper de personne", lâche-t-il. Il se dit "inquiet" par le résultat de cette élection.

votant
Un votant dans un bureau de vote à Strasbourg, dans l'est de la France. 
AP Photo/Jean-Francois Badias

Pierre Charollais, 67 ans, retraité, estime lui qu'"il y a une situation particulière" dans le contexte de la guerre en Ukraine et de la présidence française de l'Union européenne. "Il faut faire un vote responsable (...) Il faut quelqu’un qui sache gérer cette situation, qui puisse prendre des décisions importantes". "Entre la peste et le choléra, il faut faire le bon choix", lâche-t-il.


10h00 TU.  Dans un bureau de vote du 17e arrondissement de Paris, l'affluence n'est pas forte ce matin mais les votants arrivent progressivement. À Paris, les habitants votent surtout vers la fin d'après-midi. 
 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
(Re)voir : Présidentielle 2022 : les Français appelés à départager Emmanuel Macron et Marine Le Pen

10h00 TU. Le taux de participation atteint les 26,41% à ma mi-journée. C'est presque deux points de moins qu'en 2017. 

Au premier tour en 2022, le taux de participation à la même heure atteignait 25,48%.
48,7 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche.

Ce chiffre marque également un recul par rapport au deuxième tour des scrutins de 2012 (30,66%) et 2007 (34,11%), et tutoie celui de 2002 (26,19%), quand Jean-Marie Le Pen (FN) affrontait Jacques Chirac (RPR). 

08h30 TU. La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen vote dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).

La candidate est arrivée à pied au bureau de vote, prenant le temps d'un bain de foule, en compagnie du maire RN de la commune depuis 2014, Steeve Briois, et d'un adjoint de ce dernier, le député Bruno Bilde.

Elle a déposé son bulletin dans l'urne, souriante, devant les photographes.

De nombreux journalistes étaient présents, dont des médias étrangers, alignés derrière les assesseurs.

Mme Le Pen devait déjeuner au domicile de M. Briois avant de repartir pour Paris en début d'après-midi. Elle doit ensuite se rendre vers 18H30 à la soirée électorale du RN.

08h10 TU. Jean-Luc Mélenchon vote à Marseille.


08h00 TU. Les candidats sont attendus dans leurs bureaux de vote.

 

Marine Le Pen doit glisser son bulletin dans l'urne vers 11H00 dans son fief de Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Emmanuel Macron est, lui, attendu à la mi-journée au Touquet (Pas-de-Calais) où il s'est marié avec son épouse Brigitte en 2007 et où il votera comme d'habitude.

Sur place, de nombreux badauds l'attendaient déjà, dont Danielle Dumenil, 60 ans, venue exprès des Ardennes et qui "rêve depuis petite de rencontrer un président de la République, de gauche, de droite, d'extrême droite, je m'en fiche" parce qu'il "représente la France".

Dans la matinée, Edouard Philippe au Havre, les ex-candidates Anne Hidalgo (PS) à Paris et Valérie Pécresse (LR) à Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines, ont été parmi les premières personnalités politiques à se rendre dans l'isoloir.
 

Dans le XIXe arrondissement de Paris, une vingtaine de personnes patientaient devant les grilles d'un bureau de vote, avant même son ouverture. "Ca commence fort", glissait un assesseur.
 

07h00 TU. Les Français de Shanghai passent à nouveau leur tour.

Les Français de Chine ont commencé à voter dimanche au deuxième tour de l'élection présidentielle, mais ceux de Shanghai sont à nouveau privés de scrutin du fait de la mise en quarantaine de la capitale économique chinoise.

À Shanghai, les expatriés français restent confinés chez eux, comme la plupart des 25 millions d'habitants de la mégapole depuis le début du mois et sans perspective de déconfinement. Emma Chateauneuf, qui travaille pour une agence de design et vit depuis huit ans à Shanghai, vit mal de ne pouvoir accomplir son devoir civique, un geste qui l'aurait rattachée à son pays d'origine.

"Voter, c'est super important pour tous les Français, surtout quand on est à l'étranger, surtout en ce moment", confie-t-elle. "On est déjà assez loin quand on est en Chine, encore plus avec le confinement et les vols annulés. Le droit de vote, qu'on nous l'enlève, c'est dur".

Dans un message à la communauté française, l'ambassade de France a confirmé vendredi 23 avril que le vote ne pourrait pas se dérouler à Shanghai, comme lors du premier tour. Les autres bureaux de vote de Chine continentale (Canton, Chengdu, Wuhan et Shenyang) ont ouvert normalement. Quelque 4.800 personnes sont inscrites sur les listes électorales du consulat de France à Shanghai.

Certaines d'entre elles "ne comprennent pas qu'un vote électronique ou par correspondance n'ait pas pu être organisé", témoigne Guillaume Rué de Bernadac, vice-président à Shanghai de l'Union des Français de l'étranger.

"La situation est telle que, pour la plupart des gens, la présidentielle passe un peu après le fait de ne pas pouvoir sortir de chez soi, les problèmes d'approvisionnement en nourriture et les tests Covid quotidiens", reconnaît-il. Dans ce contexte, "ne pas pouvoir voter, c'est la cerise sur le mauvais gâteau"


06h30 TU.  Les Français de l'étranger ont voté.

Les Français de l'étranger se sont déjà déplacés dans les bureaux de vote. C'est notamment le cas à Montréal, au Canada, à New York, aux États-Unis ou en Outre-mer.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
 

06h05 TU. Ouverture des bureaux de vote.

Les bureaux de vote ont ouvert dimanche à 08H00 (06H00 GMT) en France pour le second tour de la présidentielle où quelque 48,7 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre le président sortant Emmanuel Macron et la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen.

Le ministère de l'Intérieur doit donner à midi les premiers chiffres concernant le taux de participation, redouté en baisse. 

Dans un bureau de vote du 18e arrondissement de Paris, une quinzaine de personnes étaient présentes dès l’ouverture.

bureau de vote paris 18e
Des électeurs font la queue pour voter dans ce bureau de vote parisien du 18ème arrondissement.
© Séraphine Charpentier

02h00 TU. Emmanuel Macron ou Marine  Le Pen? La France aux urnes pour un choix historique.

Les Français sont appelés aux urnes dimanche 24 avril pour élire leur prochain président et choisir, comme en 2017, entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Le premier est favori pour un deuxième mandat. Mais jamais l'extrême droite n'a paru si proche des portes du pouvoir.

Alors que certains territoires d'outre-mer et des Français de l'étranger ont commencé à voter dès samedi 23 avril, les bureaux de vote ouvrent à 08h00 en métropole. Ils fermeront à 19h00 et à 20h00 dans les grandes villes.

A Saint-Pierre-et-Miquelon, qui a voté samedi, la participation s'est établie à 57%, contre 54,96% lors du premier tour.

Avec les trois zones scolaires du pays en vacances scolaires, l'abstention pourrait être le grand arbitre du second tour de la présidentielle.


Samedi 23 avril 


18h10 TU. Comment le vote se déroule au Québec ?

(Re)voir : 
Les Français de l'étranger votent pour le second tour

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


15h56 TU. Les Français d'Amérique du Nord votent​

Plus de 130 000 Français sont inscrits sur les listes électorales aux Etats-Unis, et un peu plus de 100 000 au Canada.

13h TU. 22,51 % de participation à la mi-journée à Saint-Pierre et Miquelon 

A 12h00 heure locale, la préfecture a annoncé que le taux était légérement en hausse par rapport au premier tour (20,44 % le 10 avril à la même heure).

12h25 TU.  Les Martiniquais et les Guadeloupéens commencent à voter. 

Les bureaux de vote de Guadeloupe et de Martinique ont ouvert leurs portes pour le second tour de l'élection présidentielle. En Martique, quelque 304 594 électeurs sont inscrits sur les listes électorales. Ils sont plus de 316 000 en Guadeloupe. 


11h TU. Les bureaux de vote ouvrent pour les Guyanais. 

En Guyane, plus de 100 000 électeurs sont appelés à voter pour le second tour de l'élection présidentielle. 

10h30 TU. Quels territoires votent le samedi 23 avril ?

Selon le site officiel vie-publique.fr, le second tour de l’élection présidentielle de 2022 est fixé au dimanche 24 avril et, par dérogation pour la Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Polynésie française et le continent américain, au samedi 23 avril.

10h17 TU. Ouverture des bureaux de vote à Saint-Pierre-et-Miquelon. 

L'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon a ouvert le bal à 08h00 locales (12h00 à Paris), devenant le premier territoire ultramarin à mettre un bulletin dans l'urne. Suivront ensuite la Guyane et les autres îles des Antilles, du Pacifique et de l'océan Indien.