DIRECT - Séisme en Turquie et en Syrie : plus de 5000 morts selon un nouveau bilan provisoire

Plus de 5000 personnes ont été tuées dans le sud de la Turquie et en Syrie voisine par un puissant séisme de magnitude 7.8, suivi quelques heures plus tard par une très forte réplique de magnitude de 7.5, le 6 février. Les secousses ont été enregistrées jusqu'au Groenland.

Image
Des travailleurs de la protection civile et des résidents sont à la recherche de victimes sous les décombres après le séisme du 6 février 2023 à Harem, dans la province d'Idlib en Syrie.
AP/Ghaith Alsayed
Des travailleurs de la protection civile et des résidents sont à la recherche de victimes sous les décombres après le séisme du 6 février 2023 à Harem, dans la province d'Idlib en Syrie.
Image
Des secouristes sont à la recherche de victimes sous les décombres d'un immeuble effondré par le séisme du 6 février 2023 à Hama, en Syrie.
AP/Omar Sanadik
Des secouristes sont à la recherche de victimes sous les décombres d'un immeuble effondré à cause du séisme du 6 février 2023 à Hama, en Syrie.
Image
Séisme Turquie
AP/Mahmut Bozarslan
Des secouristes cherchent des survivants sous les décombres d'un immeuble qui s'est effondré après un séisme de magnitude 7.8 à Diyarbakir, au sud-est de la Turquie, le 6 février 2023.
Partager16 minutes de lecture
Ce qu'il faut savoir 

Quand et où ? La première secousse, d'une magnitude de 7.8, s'est produite le 6 février à 04H17 locales. Elle est survenue dans le district de Pazarcik, dans la province de Kahramanmaras (sud-est), à 60 kilomètres environ à vol d'oiseau de la frontière syrienne.
Des dizaines de répliques ont suivi, avant un nouveau séisme de magnitude 7.5, à 10H24 GMT, toujours dans le sud-est de la Turquie, à 4 kilomètres au sud-est de la ville d'Ekinozu.

Bilan humain : Plus de 5000 personnes ont été tuées et des milliers ont été blessées en Turquie et en Syrie, selon des bilans provisoires, de nombreuses personnes restant piégées dans les décombres de milliers de bâtiments.

Bilan matériel : Plusieurs sites archéologiques ont été touchés en Syrie et notamment la citadelle d'Alep, un joyau architectural de l'époque médiévale et sa vieille ville, classée en 2018 au patrimoine mondial en péril de l'Unesco, après des années de guerre civile.
En Turquie, le président turc Recep Tayyip Erdogan a fait état de près de 5000 immeubles effondrés dans sept différentes provinces.

Aide : La communauté internationale a répondu à un appel à l'aide internationale de la Turquie, avec par exemple des équipes de l'Union européenne immédiatement mobilisées et des annonces similaires du Royaume-Uni, d'Inde, d'Azerbaïdjan... tandis que l'ONU et de nombreux pays se sont dits prêts à fournir des secours d'urgence.

08h16 TU. Le dernier bilan fait état de 4300 morts

L'aide internationale doit arriver en Turquie et dans le nord de la Syrie où la course contre la montre et le froid se poursuit pour extirper des survivants des violents séismes qui ont ravagé la région la veille, faisant plus de 4000 morts. 

Selon le dernier bilan officiel - qui risque de s'alourdir - près de vingt heures après la première des trois secousses, d'une magnitude de 7,8 ressentie jusqu'au Liban, à Chypre et dans le nord de l'Irak, plus de 4300 personnes ont trouvé la mort dont 2921 en Turquie selon l'organisme public de gestion des catastrophes (Afad), et plus de 1440 en Syrie.

Mardi 7 février 

20h53 TU. Joe Biden promet l'aide des États-Unis 

Les États-Unis ont commencé à déployer ce lundi des équipes de recherche et secours en Turquie après le séisme dévastateur qui a également frappé la Syrie, et ont promis une aide à plus long terme.

Le président américain Joe Biden s'est dit sur Twitter "profondément attristé par les pertes de vies humaines et la dévastation causées par le tremblement de terre en Turquie et en Syrie".
 


"J'ai demandé à mes équipes de continuer à suivre la situation de très près, en coordination avec la Turquie, et de fournir toute l'aide nécessaire, quelle qu'elle soit", a-t-il également déclaré, alors que le bilan provisoire du tremblement de terre, dans les deux pays, dépasse désormais 3.500 morts.

19h14 TU. Les Émirats promettent 13 millions de dollars d'aide

Le Premier ministre émirati, cheikh Mohammed ben Rachid al-Maktoum, a "ordonné l'envoi d'une aide humanitaire urgente aux personnes touchées en Syrie", a indiqué l'agence de presse officielle WAM. Cette aide est évaluée à 50 millions de dirhams, soit 13,6 millions de dollars, a-t-elle ajouté.

Environ 45 pays ont proposé à la Turquie une aide humanitaire. Les Émirats arabes unis ont ainsi envoyé un premier avion à l'aéroport d'Adana, dans le sud de la Turquie, "transportant des équipes de recherche et de sauvetage, des équipages et du matériel médical", selon WAM.

Le pays du Golfe prévoit également d'établir un hôpital de campagne en Turquie et d'envoyer des équipes de recherche et de sauvetage en Syrie, ainsi que des fournitures de secours et une aide d'urgence, d'après la même source.

18h30 TU. La situation sur le terrain à Gaziantep est très difficile. Le témoignage de Hakim Khaldi sur place, chef de la mission de MSF

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


18h11 TU. Rome offre l'aide de la protection civile italienne

L'Italie a proposé lundi à la Turquie l'aide de sa Protection civile après le violent séisme qui a frappé dans la nuit le sud-est du pays.
La Première ministre Giorgia Meloni, "informée par le Département de la Protection civile, suit constamment la situation après le séisme destructeur qui a frappé la Turquie, aux confins avec la Syrie", selon un communiqué de ses services.

Son chef de la diplomatie Antonio Tajani a de son côté fait savoir sur Twitter qu'il s'était entretenu au téléphone avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu pour "lui faire part du soutien de l'Italie et mettre à disposition [ses personnels de] la Protection civile".
 


Dans la soirée, le ministère de la Défense a annoncé que l'armée de l'air avait déjà mis à disposition un appareil P180 pour transporter la première équipe de la Protection civile. "Suivront d'autres vols avec des C130 pour transporter du matériel et du personnel dont des médecins et infirmiers", a précisé le ministère.

La Conférence épiscopale italienne (CEI) a offert 500.000 euros et exprimé le souhait pour que "la solidarité internationale se mette à l'oeuvre rapidement pour garantir une reconstruction rapide", a annoncé le président de la CEI, le cardinal Matteo Zuppi.

L'Ordre de Malte a pour sa part annoncé le prochain départ d'une équipe de secours.
Les responsables italiens ont multiplié lundi les déclarations de solidarité avec la Turquie et la Syrie, la péninsule étant elle-même exposée à des risques sismiques élevés.

17h52 TU. "On s'attend encore à des répliques" annonce un sismologue

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

17h46 TU. Retour sur le déroulé de la journée et les conséquences du séisme en Turquie et en Syrie

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

17h13 TU. L'OMS craint un bilan revu en très forte hausse

Le violent séisme qui a frappé le sud-est de la Turquie et la Syrie voisine pourrait faire jusqu'à huit fois plus de victimes que les 2300 morts annoncés dans les bilans provisoires, a prévenu l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Il y a un potentiel continu d'effondrements supplémentaires et nous voyons souvent des nombres huit fois plus élevés que les nombres initiaux", a dit une responsable des situations d'urgence du bureau européen de l'OMS, Catherine Smallwood.

"Nous voyons toujours la même chose avec les tremblements de terre, malheureusement. C'est-à-dire que les premiers rapports sur le nombre de personnes décédées ou blessées vont augmenter de manière assez significative dans la semaine qui suit", a-t-elle expliqué.

Des secouristes cherchent des victimes dans des débris à Adana, en Turquie, le 6 février 2023.
Des secouristes cherchent des victimes dans des débris à Adana, en Turquie, le 6 février 2023.
AP/Khalil Hamra

16h46 TU. Une "répétition" de 1822

Le séisme qui frappe la Turquie et la Syrie serait "quasiment la répétition" de celui survenu dans la zone le 13 août 1822 et dont la magnitude a été estimé autour de 7.4 par les sismologues. Il avait causé à l'époque "une énorme quantité de destructions, de villes entières dévastées et des pertes humaines se chiffrant en dizaines de milliers", a rappelé Roger Musson, chercheur associé au British Geological Survey.

Le tremblement de terre de ce 6 février s'est déclenché à une faible profondeur -environ 17,9 kilomètres- près de la ville de Gaziantep et ses deux millions d'habitants. Il a été causé par un mouvement vers le nord de la plaque tectonique d'Arabie qui "avance sur la Turquie", explique le sismologue.

Quand la tension devient trop forte, la plaque avance brusquement et "la libération de ce mouvement produit un séisme majeur, comme celui que nous avons eu aujourd'hui".

L'importance des destructions dépend également de la longueur de la rupture du sol le long de la ligne de faille (une centaine de kilomètres pour le séisme du 6 février), relève le scientifique. "Cela signifie que n'importe quel point à proximité de ces 100 km s'est retrouvé, de fait, au centre du tremblement de terre".

16h21 TU. La Grèce vient en aide à son voisin turc

La Grèce a promis de "mettre à dispositions toutes ses forces" pour aider la Turquie, selon son Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Athènes, qui entretient des relations orageuses avec son voisin et rival régional, avait déjà annoncé l'envoi d'une vingtaine de pompiers et d'aide humanitaire.

Ci-dessous, des pompiers avec des chiens montent à bord d'un avion militaire à la base miliaire d'Elefsina, le 6 février 2023.

Des pompiers accompagnés de chiens montent à bord d'un avion militaire sur la base miliaire d'Elefsina, en Grèce, le 6 février 2023.
Des pompiers accompagnés de chiens montent à bord d'un avion militaire sur la base miliaire d'Elefsina, en Grèce, le 6 février 2023.
AP/Thanassis Stavrakis

16h05 TU. Damas demande l'aide de la communauté internationale

Le gouvernement syrien presse la communauté internationale de lui venir en aide après le séisme dévastateur qui a fait plus de 800 morts à travers la Syrie, selon un bilan provisoire.

La Syrie appelle les Etats membres de l'ONU, le Comité international de la Croix-Rouge et d'autres groupes humanitaires (...) à soutenir les efforts du gouvernement syrien pour faire face au séisme dévastateurLe ministère syrien des Affaires étrangères

15h31 TU. Un journaliste assiste à l'effondrement de bâtiments en direct dans la ville turque de Malatya

Un journaliste du média turc Anews assiste à l'effondrement de bâtiments alors qu'il est en direct dans la ville de Malatya, dans le sud-est du pays.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

15h05 TU. Vladimir Poutine parle à Bachar el-Assad et Recep Tayyip Erdoğan et envoie des secouristes en Syrie et en Turquie

Le président russe Vladimir Poutine a indiqué lundi envoyer des secouristes en Turquie et en Syrie, a annoncé le Kremlin après des entretiens avec les dirigeants des deux pays. 

"Dans les prochaines heures, des secouristes du ministère russe des Situations d'urgence vont partir pour la Syrie", a indiqué la présidence russe après l'entretien entre Vladimr Poutine et Bachar al-Assad. Recep Tayyip Erdogan a lui assuré, selon le Kremlin, qu'il ordonnait "aux organismes compétents de son pays d'accepter l'aide des secouristes russes".

Poutine
Le président russe Vladimir Poutine à Ufa, en Russie, le 13 janvier 2023. 
Sergei Bobylev, Kremlin Pool Photo via AP.

14h37 TU. Des images d'un bâtiment à Alep s'effondrant 

Le bilan provisoire des victimes du séisme en Syrie, dont l'épicentre se situe en Turquie voisine, continuait de monter dans la journée, s'élevant désormais à 810 morts selon de nouveaux chiffres du ministère syrien de la Santé et de secouristes en zones rebelles.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

14h23 TU. Le bilan, toujours provisoire, passe à 2300 morts en Turquie et Syrie

Le bilan conjoint est passé à plus de 2300 morts dans les plus violents séismes qui ont frappé la Turquie et la Syrie depuis près d'un siècle. 

13h48 TU. Côté Turquie, le bilan, toujours provisoire, passe à 1121 morts

Le bilan de deux violents séismes qui ont frappé le sud-est de la Turquie est passé à 1121 morts et au moins 7634 blessés, selon les données communiquées par un responsable de l'AFAD, organisme public turc de gestion de catastrophes.

Selon lui, 2834 immeubles se sont effondrés, ce qui laisse redouter des bilans encore plus lourds qui s'ajoutent aux centaines de morts en Syrie voisine. Le dernier bilan s'y élevait à 783 morts et 2280 blessés.

Des passants marchent à côté d'une mosquée détruite par le séisme à Malatya, en Turquie, le 6 février 2023.
Des passants marchent à côté d'une mosquée détruite par le séisme à Malatya, en Turquie, le 6 février 2023.
DIA Images

13h17 TU. La France envoie 139 secouristes en Turquie

La France va envoyer 139 secouristes de la Sécurité civile en Turquie après le violent séisme qui a tué plus de 1500 personnes dans le pays et en Syrie, selon un bilan provisoire, a annoncé Gérald Darmanin. 

"À la demande du président de la République, 139 secouristes de la Sécurité civile s'envoleront ce (lundi) soir pour la #Turquie dans le cadre du mécanisme de solidarité européen. La France est pleinement solidaire de la Turquie dans ces terribles circonstances", a tweeté le ministre de l'Intérieur.

11h48 TU. l'Inde envoie des équipes de secours et médicales en Turquie

L'Inde a annoncé l'envoi immédiat d'équipes de sauvetage et des équipes médicales ainsi que du matériel de secours en Turquie.

"Il a été décidé que des équipes de recherche et de sauvetage de la NDRF (Force nationale d'intervention en cas de catastrophe) et des équipes médicales ainsi que du matériel de secours seraient envoyés immédiatement en coordination" avec la Turquie, a déclaré le ministère indien des Affaires étrangères.

Deux équipes de la NDRF comprenant 100 personnes, des chiens de sauvetage et du matériel sont prêts à rejoindre par avion la zone touchée, a ajouté le ministère dans le communiqué, tandis que des équipes de médecins, d'auxiliaires médicaux et des médicaments de première nécessité sont également prêts à y être expédiés.

11h21 TU. Les secousses ressenties jusqu'au Groenland

Selon l'institut géologique danois, les secousses du séisme ont été ressenties jusqu'au Groenland. "Les importants tremblements de terre en Turquie ont clairement été  enregistrés sur les sismographes du Danemark et du Groenland", a indiqué  la séismologue Tine Larsen. 

"Les ondes du séisme ont atteint le sismographe de l'île danoise de Bornholm (en mer Baltique) environ 5 minutes après le début de la secousse", a expliqué Mme Larsen. "8 minutes après le tremblement de terre, la secousse a atteint la côte est du Groenland, se propageant ensuite à travers tout le Groenland", a précisé la scientifique.

10h45 TU. Un nouveau séisme de magnitude 7,5 frappe le sud-est de la Turquie

Un nouveau séisme, de magnitude 7,5, a frappé le sud-est de la Turquie, a rapporté l'institut sismologique américain USGS, quelques heures après un premier tremblement de terre qui a tué plus de 1000 personnes en Turquie et en Syrie.

Le séisme s'est produit à 10H24 GMT, à 4 km au sud-est de la ville turque d'Ekinozu, a précisé l'institut américain.

Ekinozu Turquie

Un nouveau séisme, de magnitude 7,5, a frappé le sud-est de la Turquie. Le séisme s'est produit à 10H24 GMT, à 4 km au sud-est de la ville turque d'Ekinozu.

TV5MONDE

10h41 TU. L'Ukraine propose d'envoyer "un grand nombre de secouristes" en Turquie

L'Ukraine s'est dite prête à envoyer un "grand nombre de secouristes" en Turquie pour participer aux opérations de recherches après un puissant séisme qui a fait plus de 1000 morts dans ce pays et en Syrie voisine.

"L'Ukraine se tient prête à envoyer un grand nombre de secouristes en Turquie pour aider à faire face à la crise. Nous travaillons étroitement avec la partie turque pour coordonner leur déploiement", a déclaré sur Twitter le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba.

10h27 TU. Israël propose son aide à la Turquie

Israël a annoncé avoir offert son aide à Ankara à la suite du séisme meurtrier ayant frappé la Turquie et la Syrie.

"À la demande du gouvernement turc, j'ai ordonné à toutes les autorités de se préparer immédiatement à fournir une assistance médicale et des secours", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Benjamin Netanyahu
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s'adresse à la Knesset après avoir prêté serment comme nouveau chef de gouvernement ce 29 décembre 2022.
 
Amir Cohen/Pool Photo via AP

"Nous déciderons du départ d'une délégation dans les plus brefs délais", a-t-il ajouté. Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a laissé entendre à la presse que le départ de l'aide attendait encore le feu vert des autorités turques.

Israël et la Turquie, pays musulman, ont parachevé en janvier la reprise complète de leurs relations diplomatiques, après plusieurs années de crise. 

10h12 TU. L'Union européenne envoie des équipes de secours en Turquie

L'Union européenne envoie des équipes de secours en Turquie a annoncé le commissaire européen à la gestion des crises Janez Lenarcic.

"À la suite du tremblement de terre survenu ce matin en Turquie, nous avons activé le mécanisme de protection civile de l'UE. Le Centre de coordination des réactions d'urgence de l'UE coordonne le déploiement d'équipes de secours européennes. Des équipes des Pays-Bas et de Roumanie sont déjà en route", a tweeté le responsable européen. 

Cette aide répond à une demande de la Turquie, a précisé un porte-parole de la Commission. Il s'agit du séisme le plus important en Turquie depuis le tremblement de terre du 17 août 1999.

09h35 TU. Le séisme fait plus de 1000 morts en Turquie et en Syrie

Dans le nord de la Syrie, près de 500 personnes ont perdu la vie et plus d'un millier d'autres ont été blessées, selon des bilans provisoires.

En Turquie, où se situe l'épicentre du séisme, au moins 912 personnes ont été tuées et plus de 385 blessées, dans sept différentes provinces, d'après les données communiquées par le président turc Recep Tayyip Erdogan qui a fait état de 2818 immeubles effondrés.

Le bilan risque d'évoluer rapidement compte tenu du nombre d'immeubles effondrés dans les villes touchées, comme à Adana, Gaziantep, Sanliurfa, Diyarbakir notamment.

Des secouristes cherchent des résidents coincés sous les décombres d'un immeuble après un séisme à Diyarbakir, le 6 février 2023.
Des secouristes cherchent des résidents coincés sous les décombres d'un immeuble après un séisme à Diyarbakir, le 6 février 2023.
AP Photo/Mahmut Bozarsan

À Iskenderun et Adiyaman, ce sont les hôpitaux publics qui ont cédé sous l'effet du séisme.

08h57 TU. 386 morts dans le nord de la Syrie selon des bilans provisoires

Le séisme a fait au moins 386 morts et 988 blessés dans le nord de la Syrie, selon des bilans provisoires. Selon la télévision syrienne, 239 personnes ont été tuées dans l'effondrement d'habitations et 648 blessées dans plusieurs villes dont Alep (nord), deuxième cité de Syrie.

Des victimes ont également été recensées à Hama (centre) ainsi que Lattaquié et Tartous, sur la côte méditerranéenne. Un précédent bilan faisait état de 237 morts dans les zones sous contrôle du régime syrien.

Dans les régions tenues par les rebelles, proches de la Turquie, ce sont les Casques blancs, des secouristes qui se mobilisent dans ces zones, qui ont recensé le nombre de victimes.

"Cent quarante-sept civils sont morts et plus de 340 blessés selon un bilan provisoire, dans la province d'Idleb et les environs d'Alep", dans le nord du pays, ont annoncé les Casques blancs sur Twitter, ajoutant s'attendre à une "hausse importante" du nombre de victimes, "des centaines de familles se trouvant encore sous les décombres".

07h33 TU. Au moins 284 morts en Turquie, selon un nouveau bilan

Le bilan du violent séisme qui a frappé le sud-est de la Turquie lundi est passé à 284 morts et au moins 2323 blessés, selon les données communiquées par le vice-président turc Fuat Oktay.

Selon lui plus d'un millier d'immeubles se sont totalement effondrés, ce qui laisse redouter des bilans encore plus lourds. Par sécurité, le gaz a été coupé dans toute la zone en raison des répliques et par crainte d'explosion.

Selon Fuat Oktay, au moins trois des aéroports de la zone affectée, Hatay, Maras et Gaziantep sont fermés au trafic.

Il n'en a pas précisé les raisons, mais ces trois villes figurent parmi les plus touchées. De plus, la neige et les intempéries qui frappent la région empêchaient également le trafic sur plusieurs autres aéroports dont Diyarbakir.

La citadelle byzantine de Gaziantep a été partiellement détruite, annonce Géraldine Hallot, journaliste de Radio France relayant une photo d'un photographe local.


06h45 TU. "J'ai un ami qui habite ici, ses enfants ont été sauvés par l'étage du dessus"

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

05h23 TU. Séisme en Turquie: le bilan, toujours provisoire, passe à 53 morts

Au moins 53 personnes sont mortes dans différentes provinces du sud et du sud-est de la Turquie après qu'un séisme de magnitude 7,8 a frappé cette région ainsi que la Syrie voisine, ont indiqué lundi les gouverneurs de ces provinces.

Au moins 23 personnes ont été tuées et 420 autres blessées dans la province de Malatya, a détaillé son gouverneur à la chaîne publique TRT.

Une journaliste de la chaîne anglaise Channel 4 relaie une vidéo sur les réseaux sociaux relatant les lourds dégâts dans la ville de Kahramanmaras.

04h50 TU. Au moins huit morts dans le nord de la Syrie

Au moins huit personnes ont été tuées dans l'effondrement de nombreux bâtiments dans le nord de la Syrie, à la suite du séisme dont l'épicentre se trouve en Turquie;

Les secouristes s'activaient à retirer des civils coincés sous les décombres dans plusieurs localités proches de la frontière turque, contrôlées par les rebelles, dont Azaz et Al-Bab, et le bilan pourrait s'alourdir. 

03h11 TU - Un séisme de magnitude 7,8 au sud de la Turquie

Un séisme de magnitude 7,8 a frappé le sud de la Turquie, près de la ville de Gaziantep (sud-est), a rapporté l'institut sismologique américain USGS. Le tremblement de terre a eu lieu à 04H17 locales (01H17 GMT), à une profondeur d'environ 17,9 kilomètres. 

Selon l'AFAD, l'agence gouvernementale de gestion des catastrophes, le séisme était d'une magnitude de 7,4. Les secousses ont été ressenties au Liban, en Syrie et à Chypre.

Carte Turquie
Un séisme de magnitude 7,8 a frappé le sud de la Turquie, près de la ville de Gaziantep (sud-est)
TV5MONDE