DIRECT - Ukraine : la Russie sera vaincue "de la même manière" que le nazisme, lance Zelensky ce 8 mai

Le président ukrainien promet la défaite à la Russie ce jour anniversaire de la fin de la Deuxième guerre mondiale. Si les pays occidentaux marquent la capitulation allemande le 8 mai, Moscou a toujours retenu la date du 9 en raison d'une différence de fuseaux horaires. Vladimir Poutine a fait de la défaite des nazis un élément essentiel du nationalisme russe et il n'a cessé de placer son invasion de l'Ukraine dans cet héritage, affirmant que son voisin devait être "dénazifié".

 

Image
ZELENSKY 8 MAI
©Gouvernement ukrainien
Partager6 minutes de lecture

18H26 TU. Des combats "féroces" se poursuivent à Bakhmout, selon le groupe Wagner

Le patron du groupe paramilitaire russe Wagner, Evguéni Prigojine, declare que des combats "féroces" se poursuivaient à Bakhmout dans l'est de l'Ukraine, indiquant que ses troupes recevaient davantage de munitions après avoir menacé de se retirer.

Evguéni Prigojine, en conflit ouvert depuis des mois avec la hiérarchie militaire russe, avait promis vendredi de retirer ses combattants, en première ligne dans cette ville ukrainienne que les forces russes assaillent depuis août dernier, s'il ne recevaient pas plus de munitions de la part de l'armée.

Il avait ensuite annoncé dimanche avoir reçu "la promesse" que ses hommes seraient approvisionnés. "D'après les premières informations, nous commençons à recevoir des munitions", a déclaré Evguéni Prigojine dans un enregistrement audio diffusé sur Telegram par son service de presse.

Selon lui, les forces russes ont avancé de 130 mètres au cours de la journée écoulée à Bakhmout, ville de l'est de l'Ukraine épicentre des combats depuis l'été et aujourd'hui en grande partie détruite.

"Les combats (à Bakhmout) sont féroces. Les groupes avancent et continueront à avancer", a-t-il ajouté, affirmant que les troupes ukrainiennes ne contrôlent plus que 2,36 kilomètres carrés de la ville.

L'état-major ukrainien a de son côté simplement rapporté que les "hostilités se poursuivent dans la ville de Bakhmout", relevant des "actions offensives sans succès" des troupes russes.

La bataille pour Bakhmout, la plus longue du conflit, a été marquée par de lourdes pertes dans les deux camps, malgré l'importance stratégique contestée de la ville. L'Ukraine dit préparer depuis des mois une contre-offensive d'ampleur, qui semble de plus en plus imminente voire est peut-être déjà en cours.
 

16H40 TU. La présidente du parlement européen s'inquiète d'une "possible catastrophe" nucléaire à Zaporijjia

Roberta Mestola, présidente du parlement européen

Roberta Mestola, présidente du parlement européen le 23 mars 2023.

© AP Photo/Geert Vanden Wijngaert

 

"Lorsque nous parlons de la situation nucléaire, en particulier à Zaporijjia, la situation n'est pas seulement une situation de pénurie ou d'approvisionnement en électricité, mais c'est aussi une question de sécurité pour des milliers et des milliers de personnes au cas où il y aurait une catastrophe, qui aurait un impact au-delà des frontières de ce pays" a déclaré Roberta Metsola, dans une interview pour l'Eurovision.

16H15 TU. Le maire de Kiev, Vitalii Klitschko s'est rendu sur le site frappé par des drones Shakhed russes

Kiev a été frappé très tôt ce matin  par des drones Shaked. Les habitants ont entendu une importante déflagration. Des immeubles d'habitation ont été détuites. Des façades et des fenêtres ont explosé et la chaussée a été abîme. 5 personnes ont été blessées.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko accablé au milieu des ruines d'un appartement touché par un drone russe très tôt ce matin, 8 mai 2023.

Le maire de Kiev, Vitali Klitschko accablé au milieu des ruines d'un appartement touché par un drone russe très tôt ce matin, 8 mai 2023.

© AP Photo/Andrew Kravchenko

 

Le maire a remercié les forces de défense anti-aérienne sans lesquelles " les pertes auraient été certainement plus importantes".  Il a aouté que des habitations ont été endommagées, "des conduites de gaz, des écoles, des jardins d'enfants par les débris des explosifs."

Immeuble d'habitation à Kiev frappé par des drones russes

Immeuble d'habitation à Kiev frappé par des drones russes ce 8 mai 2023.

© AP Photo/Andrew Kravchenko

 

15H39 TU. Les drapeaux russes et soviétiques bannis à Berlin le 9 mai

Les drapeaux russes et soviétiques seront bannis aux abords du Mémorial soviétique de Tiergarten, dans le centre de Berlin, a confirmé le tribunal supérieur administratif de la capitale allemande.

Le tribunal supérieur a ainsi cassé une décision du tribunal administratif annulant une interdiction de ces drapeaux à l'occasion de la commémoration de la capitulation allemande les 8 et 9 mai.

Berlin, mémorial de Tiergarden le 9 mai 2022

Berlin, mémorial de Tiergarden le 9 mai 2022. Des descendants de soldats russes viennent rendre hommage au monument aux troupes soviétiques.

© AP Photo

 

Sont ainsi prohibés autour du Mémorial, dans le parc du Tiergarten, les drapeaux russes et soviétiques, ainsi que les rubans de Saint-Georges, formés de trois bandes noires et régulièrement arborés en Russie pour commémorer la victoire sur l'Allemagne nazie en 1945.

Les drapeaux ukrainiens, initialement interdits par la police, seront eux autorisés, a décidé le tribunal administratif de Berlin, une décision qui ne faisait pas elle l'objet d'un appel.
 

"Le pronostic de la police selon lequel les symboles (russes) sont susceptibles de véhiculer de la violence compte tenu de la guerre d'agression en cours contre l'Ukraine, s'avère fondé", a justifié le tribunal supérieur dans sa décision.
"Dans le contexte actuel, ils pourraient en tout cas être compris comme une manifestation de sympathie pour la conduite de la guerre", ajoute la juridiction, dont la décision a été saluée par la police berlinoise, qui a mobilisé en masse ses membres pour éviter mardi tout débordement.

Un rassemblement de motards russes du club "Loups de la nuit", des fidèles du Kremlin partis fin avril de Moscou, est notamment attendu dans la capitale allemande.

Plusieurs participants au rallye brandissaient, à leur départ de Moscou le 29 avril, des drapeaux russes et soviétiques. Certains ont collé sur leurs motos la lettre "Z", symbole de "l'opération militaire spéciale russe" en Ukraine déclenchée en février 2022.

14H49 TU. La Russie va "développer" ses installations militaires au Kirghizstan

La Russie va "développer" ses installations militaires au Kirghizstan, un pays d'Asie centrale allié de Moscou, annonce le Kremlin après une rencontre dans la capitale russe entre les présidents des deux pays, Vladimir Poutine et Sadyr Japarov.

Le président Poutine et le président du Kirghizstan au Kremlin ce 8 mai 2023. 

Le président Poutine et le président du Kirghizstan au Kremlin ce 8 mai 2023. 

© Mikhail Metzel, Sputnik, Kremlin Pool Photo via AP

 

"Les chefs d'État insistent sur l'importance de renforcer les forces armées du Kirghizstan et de développer les installations militaires russes sur son territoire", a indiqué le Kremlin dans une déclaration conjointe.

La Russie dispose d'une base militaire au Kirghizstan composée d'un aérodrome, d'une installation navale sur le lac Issyk-Koul et de plusieurs autres sites.

Sadyr Japarov a été reçu par Vladimir Poutine à Moscou à la veille du grand défilé militaire du 9 mai commémorant la victoire sur l'Allemagne nazie, pour lequel le président kirghize sera l'un des seuls dirigeants étrangers à être présent.

La Russie et le Kirghizstan, une ex-république soviétique, sont liés par une alliance militaire chapeautée par Moscou, l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC).

Selon la déclaration commune publiée ce lundi, les deux pays prévoient aussi "d'approfondir la coopération militaire et technique" ainsi que les relations économiques et culturelles afin "d'atteindre un nouveau niveau d'intégration".

Ce renforcement militaire russe se fera dans un contexte d'offensive en Ukraine et de graves tensions avec les Occidentaux, qui ont adopté plusieurs vagues de sanctions à l'encontre de Moscou.

12H00 TU. Selon le ministère britannique de la Défense, l'armée russe recrute des travailleurs migrants d'Asie centrale pour combattre en Ukraine

Le ministère britannique de la Défense le 8 mai a ajouté que ces recrutements se produisent souvent dans les mosquées et les bureaux d'immigration.

"Dans les bureaux d'immigration, le personnel qui parle tadjik et ouzbek tente régulièrement de recruter des migrants", a écrit le ministère dans sa dernière mise à jour du renseignement.

Tweet URL

Le ministère a cité le rapport de Radio Free Europe/Radio Liberty indiquant que les recruteurs militaires russes offraient aux migrants des primes d'inscription de 2.390 dollars et des salaires allant jusqu'à 4.160 dollars par mois. Ils offrent également aux travailleurs une voie accélérée pour obtenir la citoyenneté russe de six mois à un an au lieu des cinq ans habituels.

Les migrants attirés par des salaires mensuels élevés et des primes d'inscription sont probablement envoyés sur les lignes de front de l'Ukraine "où le taux de pertes est extrêmement élevé", lit-on dans la mise à jour.

Cette décision fait partie des efforts du ministère russe de la Défense pour atteindre son objectif de recruter 400.000 personnes pour la guerre  contre l'Ukraine, a ajouté le ministère britannique de la Défense. "Les autorités cherchent presque certainement à retarder le plus longtemps possible toute nouvelle mobilisation obligatoire manifeste afin de minimiser la dissidence nationale."

10H33 TU. Bruxelles a soumis aux Vingt-Sept un 11e paquet de sanctions contre la Russie

La Commission européenne a soumis vendredi dernier aux États membres de l'UE un onzième paquet de mesures restrictives contre la Russie destiné à éviter le contournement des sanctions européennes, a annoncé lundi son porte-parole.

"L'objectif est d'éviter que des biens interdits d'exportation vers la Russie ne trouvent un chemin pour approvisionner le complexe militaire russe", a expliqué Eric Mamer. La proposition de la Commission vise pour la première fois huit compagnies chinoises et de Hong-Kong accusées de réexporter des biens sensibles vers la Russie, selon un document consulté par l'AFP.

10H22 TU. Ursula von der Leyen se rendra à Kiev mardi 9 mai 

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se rendra mardi à Kiev pour rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky, a annoncé ce lundi 8 mai son porte-parole.

Tweet URL

"La présidente réaffirmera le soutien sans faille de l'UE à l'Ukraine", a précisé son porte-parole, soulignant que cette visite, la cinquième de la présidente de la Commission depuis le début de l'offensive russe en Ukraine, aurait lieu le jour de la Journée de l'Europe.

L'Ukraine et les commémorations du 8 et du 9 mai

Depuis 2015, les commémorations ukrainiennes se déroulaient non seulement le 9 mai mais aussi le 8, baptisé "Jour de la mémoire et de la réconciliation", en signe de rapprochement avec la tradition européenne.

Kiev avait commencé à se détacher des célébrations de style soviétique il y a une quinzaine d'années quand le terme de "Grande Guerre patriotique", toujours en vigueur à Moscou, a cédé la place à la "Seconde Guerre mondiale" dans les discours officiels.  

Cette tendance s'est renforcée avec la "désoviétisation" mise en place par Kiev après l'annexion par Moscou, en 2014, de la péninsule ukrainienne de Crimée (sud) suivie d'une guerre dans l'Est contre des séparatistes pro-russes.

10H01 TU. Le ministre chinois des Affaires étrangères se rend en Europe

Qin Gang entame ce lundi une visite en Europe qui doit le conduire successivement en Allemagne, en France et en Norvège, au moment où son pays entend jouer un rôle de médiateur dans la guerre en Ukraine. 

Le ministre des Affaires étrangères chinois Qin Gang

Le ministre des Affaires étrangères chinois Qin Gang en avril 2023.

© AP Photo/Ng Han Guan

Qin Gang rencontrera cette semaine son homologue allemande Annalena Baerbock, la cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna ainsi que la ministre norvégienne des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt, a indiqué aujourd'hui devant la presse un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin.

Le déplacement prendra fin vendredi. Aucun détail n'a été donné sur les sujets qui seront évoqués.

Qin Gang s'entretiendra le 10 mai avec Catherine Colonna, a précisé le Quai d'Orsay. 

9H30 TU. Un homme tué dans la région d'Odessa 

"Un homme a été tué et deux autres ont été blessés à la suite de l'explosion d'une roquette ennemie sur le territoire d'un entrepôt d'une entreprise alimentaire dans le district d'Odessa", a indiqué le bureau du procureur général d’Ukraine, ce lundi 8 mai, sur Telegram

9H08 TU. Les recruteurs militaires russes ciblent les travailleurs migrants d'Asie centrale

Dans son point quotidien sur la situation en Ukraine publié sur Twitter, le ministère de la Défense britannique indique que "les recruteurs militaires russes ont ciblé les travailleurs migrants d'Asie centrale en Russie pour servir en Ukraine. Les recruteurs se sont rendus dans les mosquées et les bureaux d'immigration pour recruter. Dans les bureaux d'immigration, le personnel qui parle tadjik et ouzbek tente régulièrement de recruter des migrants".

Tweet URL

 

8H56 TU. Deux habitants blessés dans la région de Donetsk

Ce lundi 8 mai,  deux habitants de la région de Donetsk ont été blessés, a indiqué sur son compte Telegram Pavlo Kyrylenko, l'Administration d'État régionale de Donetsk. "Il est actuellement impossible d’établir le nombre exact de victimes à Marioupol et Volnovakha", a-t-il ajouté. 

 

8H33 TU. Une "Journée de l’Europe" sera célébrée chaque année le 9 mai en Ukraine avec les pays de l’Union européenne

Dans un message diffusé sur les réseaux sociaux, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a annoncé avoir déposé un projet de loi à la Verkhovna Rada d'Ukraine proposant que le 8 mai soit le jour "du souvenir et de la victoire sur le nazisme pendant la deuxième guerre mondiale de 1939-1945".

Il a également annoncé avoir signé un décret  pour que "chaque année à partir de demain 9 mai, nous commémorerons notre unité historique - l'unité de tous les Européens qui ont détruit le nazisme et qui vaincront (la Russie)".

 

 

6H48 TU. La Russie sera vaincue "de la même manière" que le nazisme, lance Zelensky ce lundi 8 mai

La Russie sera vaincue "de la même manière" que le nazisme l'a été en 1945, a lancé le président ukrainien Volodymyr Zelensky à l'occasion du 8 mai, journée qui commémore la victoire des Alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la Deuxième guerre mondiale.

"Tout le vieux mal que la Russie moderne ramène sera vaincu de la même manière que le nazisme a été vaincu", a déclaré Volodymyr Zelensky dans une allocution diffusée sur ses réseaux sociaux, promettant de "libérer" les territoires occupés par Moscou.

Tweet URL

 

5H23 TU. 7 personnes tuées dans la région de Kharkiv

"Hier, l'ennemi a effectué des frappes aériennes et des missiles, tiré de l'artillerie et des mortiers sur les zones peuplées des districts de Kharkiv", a écrit sur son compte Telegram Oleh Sinegubov, le chef de l'administration régionale de l'État de Kharkiv. Il ajoute que "selon les informations actualisées du Centre régional d'assistance médicale d'urgence, 7 civils ont été blessés. Quatre d'entre eux ont été légèrement blessés et n'ont pas nécessité d'hospitalisation. Trois personnes ont été légèrement blessées et ont été hospitalisées".

 

5H06 TU. Cinq personnes blessées à Kiev après des attaques aériennes 

Dans la nuit de dimanche à lundi, Kiev a été la cible d'attaques de drones, selon l'administration militaire de la ville, qui a fait état de cinq blessés et de débris de drones ayant causé des dégâts dans plusieurs parties de la capitale. 

Cinq personnes ont été blessées à Kiev, qui a été la cible d'attaques aériennes, a fait savoir le maire Vitali Klitschko. Il a précisé qu'une assistance médicale a été fournie sur place. 

Selon le commandement aérien de l'Ukraine, 35 drones russes ont été abattus. 

Tweet URL

 

La région d'Odessa a aussi été visée dans la nuit, selon l'administration militaire régionale.

"Un missile X-22 a touché une infrastructure logistique (un entrepôt stockant des aliments) (...) provoquant un grave incendie", a précisé la même source.

Ce qu'il faut savoir à 5H00 TU.

  • Wagner reste à Bakhmout

Le groupe paramilitaire Wagner a annoncé dimanche avoir eu "la promesse" de Moscou qu'il recevrait plus de munitions après avoir menacé de se retirer de Bakhmout, dans l'est de l'Ukraine, alors que la perspective d'une contre-offensive ukrainienne se fait plus pressante avec de nouvelles attaques de drones sur la Crimée.

L'administration russe dans la péninsule annexée par Moscou en 2014 a affirmé que l'Ukraine avait lancé une dizaine de drones sur la ville portuaire de Sébastopol, qui ont selon elle été neutralisés par la défense anti-aérienne et des brouillages électroniques.

"Aucune infrastructure dans la ville n'a subi de dégâts", a affirmé Mikhaïl Razvojaïev, le gouverneur de la ville.

  • L'AIEA inquiète

Les autorités d'occupation russes ont annoncé vendredi des évacuations partielles dans 18 localités occupées de la région ukrainienne de Zaporijjia (sud). 

Dimanche, le responsable de l'administration d'occupation locale, Evguéni Balitski, a affirmé sur Telegram que plus de 1.500 personnes avaient déjà été évacuées.

Ces évacuations concernent notamment la ville d'Energodar, où vivent la majorité des employés de la centrale nucléaire de Zaporijjia. 

Mais une évacuation des employés de la centrale nucléaire, dont les six réacteurs sont à l'arrêt, n'est pour l'heure pas prévue, a annoncé samedi Iouri Tchernitchouk, directeur du site nommé par les autorités russes. Samedi, le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi s'est inquiété d'une situation "de plus en plus imprévisible et potentiellement dangereuse" autour de la centrale. 

L'AIEA a alerté une nouvelle fois sur le risque d'un "grave accident nucléaire", alors même que la centrale, occupée par les militaires russes, est au centre d'une zone extrêmement stratégique pour la contre-offensive ukrainienne en direction de la Crimée.

  • L'écrivain pro-Kremlin dit qu'il ne se laissera pas intimider après avoir survécu à un attentat

Zakhar Prilépine, l'écrivain russe chantre de l'attaque contre l'Ukraine blessé samedi en Russie dans l'explosion de sa voiture, qui a tué son assistant, a assuré dimanche qu'il ne se laisserait pas intimider.

"Merci à tous ceux qui ont prié, car il aurait été impossible de survivre à une telle explosion", a dit Prilépine sur Telegram, ajoutant : "Je le dis aux démons, vous n'intimiderez personne. Dieu existe. Nous vaincrons".