DIRECT - Ukraine : la livraison d'avions de chasse en débat

Les déclarations lundi 30 janvier d'Emmanuel Macron indique que la France n'exclut pas l'envoi d'avions de chasse à l'Ukraine. Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a souligné pour les Pays-Bas qu'il n'y avait "pas de tabou mais que ce serait un grand pas". De son côté, Joe Biden assure que "non", les États-Unis ne donneront pas d'avions de combat F-16 à Kiev.

Image
Macron et Rutte
Le président français Emmanuel Macron et le premier ministre néerlandais Mark Rutte assistent à une conférence de presse conjointe, lors de leur rencontre à La Haye, aux Pays-Bas, lundi 30 janvier. AP/ Peter Dejong.
Partager4 minutes de lecture

15h46 TU. Dialogue entre Biden et Zelensky à propos de l'aide militaire américaine

Le président américain Joe Biden a déclaré mardi qu'il "allait parler" à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky des demandes d'aide militaire supplémentaire que ce dernier a formulées. "Nous allons parler", a-t-il dit à un groupe de journalistes à la Maison Blanche, après avoir été interrogé sur les demandes du président ukrainien, qui réclame notamment des avions de combat et des missiles à longue portée pour combattre la Russie.

Le 30 janvier, Joe Biden avait sèchement exclu de fournir à l'Ukraine des avions américains. A la question "Les Etats-Unis vont-ils fournir des F-16 à l'Ukraine?", il avait répondu: "Non."

15H21 TU. La France va livrer 12 canons Caesar à l'Ukraine 

Le ministre des Armées Sébastien Lecornu annonce que la France va fournir à l'Ukraine 12 canons Caesar de 155 mm supplémentaires, ainsi que des moyens antiaériens,  lors d'une conférence de presse commune avec son homologue ukrainien Oleksiï Reznikov. Ces 12 canons de moyenne portée seront livrés "dans les semaines qui viennent" et seront "financés dans le cadre du fonds de soutien de 200 millions d'euros" mis en place par la France, précise le ministre lors d'une conférence de presse commune avec son homologue ukrainien Oleksiï Reznikov.

Ces canons viendront s'ajouter aux 18 Caesar déjà livrés par La France - dont un est hors d'usage - ainsi qu'aux 19 canons Caesar promis par le Danemark à Kiev mi-janvier.

14h32 TU. Vers la réception d'"entre 120 et 140" chars lourds en Ukraine 

L'Ukraine va recevoir "entre 120 et 140" chars lourds occidentaux, affirme le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, quelques jours après le feu vert des Occidentaux à de telles livraisons, après de longues tergiversations.

"Lors de la 'première vague de contributions', les forces armées ukrainiennes recevront entre 120 et 140 chars modernes de modèles occidentaux", indique le ministre dans une vidéo sur Facebook, rappelant qu'il s'agissait de Leopard 2 de conception allemande, de Challenger 2 britanniques et d'Abrams américains. C'est la première fois que Kiev révèle le nombre total de ces chars que ses alliés occidentaux lui ont promis.


12H45 TU. L'économie européenne échappe à la récession malgré la guerre en Ukraine

L'économie européenne a mieux résisté que prévu l'an dernier à la guerre en Ukraine, échappant à une récession au dernier trimestre. La flambée des prix continue toutefois de freiner la croissance qui s'annonce très faible en 2023.

12H21 TU. Poutine veut des centres d'entraînement militaire avec le Bélarus

Le président russe Vladimir Poutine a demandé à son gouvernement de négocier la création de centres d'entraînement militaire communs avec le Bélarus.

11H45 TU. Pologne : aucune "discussion officielle" sur le transfert d'avions de combat F-16 à l'Ukraine

"Pour le moment, il n'y a pas de discussion officielle sur le transfert des F-16" polonais à l'Ukraine, a déclaré à l'AFP Wojciech Skurkiewicz, un vice-ministre de la Défense. Il a ajouté : "le sujet n'existe pas".

(Re)voir : Ukraine : jusqu'où peut mener cette escalade militaire ?

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


11H41 TU. Human Rights Watch met en garde l'Ukraine contre l'utilisation de mines antipersonnel

L'ONG Human Rights Watch a mis en garde l'Ukraine contre "l'usage apparent" par ses forces armées de mine antipersonnel interdites, lors de la bataille pour libérer Izioum.  Elle rappelle que les forces russes de leur côté ont utilisé des mines antipersonnel dans de nombreuses régions d'Ukraine depuis le début de l'invasion il y a presque un an.

11H40 TU. Moscou revendique la prise d'un nouveau village près de Bakhmout

La Russie a revendiqué la prise du village de Blagodatné, au nord de la ville de Bakhmout, dans l'est de l'Ukraine, après une offensive d'"unités d’assaut de volontaires" appuyées par l'aviation et l’artillerie.

08H02 TU. Macron rencontre le ministre de la Défense ukrainien

Emmanuel Macron va recevoir aujourd'hui à l'Elysée le ministre de la Défense ukrainien Oleksiy Reznikov. Il va aussi rencontrer le président de la Rada, le parlement de l'Ukraine, Rouslan Stefantchouk, qui doit s'exprimer devant l'Assemblée nationale à 15h, puis mercredi devant les sénateurs.

(Re)voir : Ukraine : les Occidentaux face au risque de l'escalade

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...


03H30. L'Ukraine domine les candidatures connues pour le Nobel de la paix 2023

Parmi les individus et organisations suggérés au comité Nobel norvégien, les quelques noms rendus publics ont généralement trait à des acteurs du conflit qui déchire l'Ukraine ou à l'opposition au président russe Vladimir Poutine.

02H43. Le Brésil n'enverra pas de munitions à l'Ukraine
 

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a affirmé que son pays, qui accueille le chancelier allemand Olaf Scholz en tournée sur le continent, n'enverra pas de munitions à l'Ukraine.

Il a déclaré : "ma suggestion est de créer un groupe de pays (qui se réuniront) autour de la table avec l'Ukraine et la Russie pour essayer" d'atteindre la paix. Lula a également souligné que le rôle de la Chine était fondamental pour trouver une issue à la guerre. "Il est temps que la Chine mette les mains dans le cambouis".