DIRECT - Ukraine : la région de Kyiv "libérée", le négociateur en chef ukrainien affirme que les propositions de Kyiv ont été acceptées "oralement" par Moscou

La vice-ministre de la Défense ukrainienne a annoncé la reprise de l'ensemble de la région de Kyiv tandis que les troupes russes ont quitté précipitemment le nord pour prendre la direction sud-est. Des couloirs humanitaires ont permis d'évacuer 3.000 civils de Marioupol. En Russie, de nombreux manifestants anti-guerre ont été arrêtés par les forces de l'ordre. 
Image
Les soldats ukrainiens près des tranchées creusées à Kiev. Elles ont été creusées par les troupes russes. Ukraine, 1er avril 2022.
Rodrigo Abd / ASSOCIATED PRESS
Les soldats ukrainiens près des tranchées creusées à Kiev. Elles ont été creusées par les troupes russes. Ukraine, 1er avril 2022. 
Image
Les secours ukrainiens sortent des décombres une femme après l'effondrement d'un pont à Irpin. Ukraine, 1er avril 2022.
Efrem Lukatsky / ASSOCIATED PRESS
Image
Le 30 mars dernier, le père de cette Ukrainienne a été tué par un missile russe. Kiev, 1er avril 2022.
Rodrigo Abd / ASSOCIATED PRESS
Image
Des milliers de civils évacués de la région de Marioupol sont arrivés à Zaporijje. Ukraine, 1er avril 2022.
Felipe Dana / ASSOCIATED PRESS
Partager16 minutes de lecture
Ce qu'il faut retenir ​
- Selon les forces ukrainiennes, les troupes russes se déplacent du nord pour se repositionner dans le sud-est du pays.

- La région de Kyiv "libérée" après le retrait des troupes russes

- En déplacement à Malte, le pape François a fustigé la guerre menée par Vladimir Poutine, sans le nommer

- Maks Levine, un photographe ukainien dont on était sans nouvelle depuis le 13 mars, a été retrouvé mort, tué par balle

20h16 TU. Moscou a accepté "oralement" les propositions ukrainiennes selon le négociateur ukrainien en chef.

Au cours d'une émission télévisée, David Arakhamia, le négociateur en chef ukrainien a affirmé  que Moscou avait accepté "oralement" les principales propositions ukrainiennes.

Selon lui, "la Fédération de Russie a donné une réponse officielle à toutes les positions (ukrainiennes), à savoir qu'elle les accepte, sauf en ce qui concerne la question de la Crimée", annexée par Moscou en 2014. 

Il a toutefois ajouté qu'il n'y avait "aucune confirmation officielle par écrit" de la partie russe pour le moment.

18h05 TU. La région de Kyiv "libérée de l'envahisseur"

Dans un post sur Facebook, la vice-ministre ukrainienne de la Défense, Ganna Maliar, annonce que les Ukrainiens ont repris le contrôle de la totalité de la région de Kyiv. 

Les localités d'"Irpin, Boutcha, Gostomel et toute la région de Kyiv ont été libérées de l'envahisseur", a-t-elle affirmé.

17h00 TU. Près de 300 personnes enterrées dans des fosses communes à Boutcha, selon son maire. 

Selon le maire de Boutcha, ville du nord-ouest de Kyiv tout juste libérée par l'armée ukrainienne, "nous avons déjà enterré 280 personnes dans des fosses communes".  L'édile, Anatoly Fedorouk, expique qu'il était impossible de le faire dans les trois cimetières de la municipalité, tous à portée de tir des militaires russes.

15h25 TU. Une manifestation de civils réprimée à Energodar fait 4 blessés.

Une manifestation de civils à Energodar, où se trouve la centrale nucléaire de Zaporojié, la plus grande d'Ukraine, a été dispersée samedi par des tirs de mortiers et de grenades assourdissantes qui ont fait quatre blessés, a annoncé une responsable ukrainienne.

"Aujourd'hui à Energodar, les habitants de la ville se sont à nouveau réunis pour un rassemblement de soutien à l'Ukraine, en chantant l'hymne national, a déclaré sur Facebook Lioudmyla Denissova, chargée des droits humains auprès du Parlement. Les occupants ont utilisé des grenades assourdissantes et ont ouvert le feu au mortier sur les habitants, quatre personnes ont été grièvement brûlées."

14h48 TU. Les corps d'au moins vingt personnes retrouvés à Boutcha.

Les cadavres d'au moins vingt hommes portant des vêtements de civils ont été retrouvés, alignés, samedi ,dans une rue de Boutcha, ville au nord-ouest de Kiev que les soldats ukrainiens viennent de reprendre aux forces russes, selon un journaliste de l'AFP. 

13h30 TU. De nombreux manifestants anti-guerre arrêtés en Russie.

Plus de 170 personnes ont été arrêtées samedi en Russie pour des actions de protestation contre l'offensive russe en Ukraine,selon l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations dans le pays.

En début d'après-midi, "plus de 178 personnes ont été arrêtées dans 15 villes russes", a déclaré l'ONG dans un communiqué.

A Moscou, un sit-in contre l'intervention militaire russe en Ukraine était prévu pour 11H00 GMT dans le parc Zariadié. Peu après, la police a commencé à arrêter des personnes assises sur les bancs du parc, en pleine tempête de neige.

Sur le tweet ci-dessous, l'homme a barré les lettres d'une marque productrice de viande de sorte à faire apparaître le mot "Mir" signifiant "Paix".

13h23 TU. Une visite du pape à Kiev envisagée.

Le pape François a indiqué samedi qu'une visite prochaine en Ukraine, à l'invitation du président Volodymyr Zelensky, était "sur la table", sans donner plus de précisions. 

Le mois dernier déjà, il a été invité par Volodymyr Zelensky à jouer le rôle de médiateur dans les négociations entre Kiev et Moscou et à se rendre dans son pays envahi fin février par les troupes russes.

Il a également été invité par le maire de Kiev, Vitali Klitschko, afin de "montrer sa compassion" avec le peuple ukrainien.

Pays majoritairement orthodoxe, l'Ukraine compte une importante minorité gréco-catholique rattachée au Vatican, qui se concentre dans l'ouest du pays.

Troisième Église en Ukraine, cette confession catholique revendique quelque 5,5 millions de fidèles dans le pays.

12h52 TU. Le photographe Maks Levine tué par balle.

Le photographe et documentaliste ukrainien, Maks Levine, a été retrouvé mort, tué par balle, près du village de Gouta Mejyguirska, au nord de Kyiv, délaissé par les troupes russes.

"D'après des informations préliminaires, Maksym (plus connu sous son diminutif de Maks, ndlr) Levine, qui n'était pas armé, a été tué par deux tirs d'armes légères effectués par des militaires des forces armées russes", a indiqué le parquet ukrainien dans un communiqué. 

Maks Levine, 40 ans et père de quatre enfants, n'avait plus donné signe de vie depuis le 13 mars dernier. Il s'agit du cinquièle journaliste tué depuis le début de l'invasion le 24 février dernier, selon Reporters sans frontières. 

12h14 TU. En Pologne, les réfugiés ukrainiens se retrouvent à Przemysl.

D'habitude somnolente, Przemysl, une petite ville polonaise de 60.000 habitants située à la frontière avec l'Ukraine, a accueilli depuis un mois 800.000 réfugiés qui fuyaient les bombes russes.  Depuis, la ville a mis en oeuvre des plans d'urgence qui ont permis de créer un système efficace d'accueil des réfugiés ukrainiens.

Przemysl est devenue une capitale internationale du bénévolat
Wojciech Bakun, maire de la ville polonaise
12h08 TU. La Moldavie ne peut pas faire face à l'afflux de réfugiés ukrainiens, indique la Commission européenne. 
 

Selon le haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés, 391.592 personnes fuyant l'Ukraine et les bombardmeents sont entrées en Moldavie. La Commission européenne encourage les réfugiés ukrainiens à poursuivre leur route pour s'installer dans un pays de l'Union européenne plus à même de supporter la charge financière .Le Programme alimentaire mondial a toutefois commencé à distribuer une aide financière à 100.000 réfugiés et leurs famille d'accueil dans le pays qui compte 2,6 millions d'habitants. À ce jour, la Moldavie est l'un des pays les plus pauvres d'Europe.

11h56 TU. Les civils exfiltrés de Marioupol accueillis à Zaporijje. 

3 000 civils ont pu fuir la ville portuaire de Marioupol assiégée par les troupes russes. Un convoi humanitaire de La Croix-Rouge s'est chargé de les transporter. Au terme d'un voyage éprouvant, ils ont pu arriver à Zaporijje, tenue par l'armée ukrainienne. 
 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

11h10 TU. Moscou maintient que Kiev a attaqué la ville russe de Belgorod. 
 

Les pourparlers de paix entre les responsables ukrainiens et russes ont repris vendredi par vidéo. Mais le Kremlin a prévenu que l'attaque de la ville de Belgorod, qu'il accuse l'Ukraine d'avoir menée, entraverait les négociations. Cette attaque aérienne a touché les installations de stockage de carburant du géant de l'énergie Rosneft de cette ville russe à environ 40 km de la frontière avec l'Ukraine.

11h03 TU. La Russie en passe de lancer l'offensive à l'Est ? 
 

Les forces russes, qui ont desserré leur étau sur la capitale Kiev et Tcherniguiv, autre ville assiégée dans le Nord, se regroupent pour se concentrer sur l'Est de l'Ukraine, en prévision "d'attaques puissantes", notamment sur Marioupol, selon le président Volodymyr Zelensky.

11h00 TU. 6 266 personnes sauvées des bombardements grâce aux couloirs humanitaires. 

Vendredi, "les couloirs humanitaires ont fonctionné dans trois régions : Donetsk, Lougansk et Zaporojie. Nous avons réussi à sauver 6.266 personnes, dont 3.071 de Marioupol", a affirmé le président Zelensky.  Plusieurs personnes parties de Marioupol ont raconté à l'AFP avoir dû marcher 15 kilomètres ou plus pour quitter la ville assiégée. 

10h50 TU. 2,4 millions d'Ukrainiens fuyant la guerre sont arrivés en Pologne. 

 Depuis le début de l'invasion russe en Ukraine, le 24 février, plus de 2,4 millions d'Ukrainiens sont entrés en Pologne pour fuir la guerre. 
Au 2 avril 2022, 2.4 millions de réfugiés ukrainiens sont arrivés en Pologne. Medyka, Pologne - 1er avril 2022.
Au 2 avril 2022, 2.4 millions de réfugiés ukrainiens sont arrivés en Pologne. Medyka, Pologne - 1er avril 2022. 
Sergei Grits / ASSOCIATED PRESS
10h40 TU. Les forces russes se repositionnent à l'est et au sud, assure Kiev. 

Les forces russes opèrent un "retrait rapide" des régions de Kiev et Tcherniguiv, dans le Nord de l'Ukraine, et ont pour objectif de "prendre pied dans l'Est et le Sud", a estimé samedi un conseiller de la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak. Selon lui, 

il s'agit de "se replier vers l'Est et le Sud, garder le contrôle de vastes territoires occupés (non seulement dans les régions de Donetsk et Lougansk) et y prendre pied de façon puissante", poursuit-il.

10h30 TU. Le pape François veut des "réponses globales" face à "l'élargissement de l'urgence migratoire". 
 

Le pape François a appelé samedi à Malte à "des réponses globales et partagées" face à "l'élargissement de l'urgence migratoire", alors que des millions de personnes affluent en Europe, fuyant la guerre en Ukraine."L'élargissement de l'urgence migratoire - pensons aux réfugiés de l'Ukraine martyrisée - appelle des réponses larges et partagées. Il n'est pas possible que certains pays prennent en charge l'ensemble du problème dans l'indifférence des autres !", a lancé le pape lors d'un discours au palais présidentiel de la capitale La Valette.

10h00 TU. Kiev annonce le retrait des troupes russes du nord du pays. 

Les forces russes opèrent un "retrait rapide" des régions de Kiev et Tcherniguiv, dans le Nord de l'Ukraine, et ont pour objectif de "prendre pied dans l'est et le sud", a estimé samedi un conseiller présidentiel ukrainien, Mykhaïlo Podoliak.
 
Après un retrait rapide des Russes des régions de Kiev et de Chernigiv (...), il est tout à fait clair que la Russie a choisi une autre tactique prioritaire: se replier vers l'est et le sud, garder le contrôle de vastes territoires occupés et y prendre pied de façon puissante
Mykhaïlo Podoliak, conseiller de la présidence ukrainienne 
09h27 TU. Les médias ukrainiens confirment plusieurs attaques au centre et à l'est du pays. 

Selon le média Kyiv Independant, au moins 10 explosions suite à des bombardements ont été enregistrées à Dnipro, une ville situtée à l'est de l'Ukraine. Des frappes russes ont également été signalées à Poltava et Kremenchuk dans la nuit de vendredi à samedi. 
 

08h49 TU. Le village ukrainien de Zeleny Gaï dévasté par les combats. 

Il est situé à l'est de Mykolaïv et témoigne de la dureté des affrontements entre les forces russes et l'armée ukrainienne. Aujourd'hui, Zeleny Gaï est en ruines. Plus au sud, un autre village, Chevtchenkove, paraît pratiquement à l'abandon. Si la ligne de front s'est déplacée vers le sud-est en direction de Kherson, seule ville d'importance dont la Russie a revendiqué la prise totale depuis le début de l'invasion le 24 février, des roquettes Grad tombent encore par intermittences dans le village.

08h47 TU. 160 000 civils toujours bloqués à Marioupol.
 

Dans le sud-est de l'Ukraine, Marioupol reste disputée par les deux camps. La situation humanitaire y est catastrophique. Après des semaines de bombardements de cette ville stratégique sur la mer d'Azov, les autorités locales ont fait état d'au moins 5.000 habitants tués. Selon les dernières estimations, quelque 160.000 personnes sont toujours coincées dans la ville. 

08h35 TU. Retour des forces ukrainiennes à Kharkiv. 

Une dizaine de cadavres de soldats russes gisent disséminés dans les champs et les maisons en périphérie est de Kharkiv, en Ukraine. L'armée ukrainienne y a repris le contrôle d'une portion d'autoroute, desserrant un peu l'étau russe sur la deuxième ville d'Ukraine.

Dans la région de Kharkiv, les soldats ukrainiens ont combattu les troupes russes pendant plusieurs semaines. Ukraine, 1er avril 2022.
Dans la région de Kharkiv, les soldats ukrainiens ont combattu les troupes russes pendant plusieurs semaines. Ukraine, 1er avril 2022.  
Andrew Marienko / ASSOCIATED PRESS

08h15 TU. Un autre convoi humanitaire va tenter d'exfiltrer des civils de Marioupol. 

La Croix-Rouge poursuit ses tentatives pour évacuer des milliers de civils de la ville ukrainienne assiégée par les Russes. 3.000 personnes ont pu échapper aux bombardements russes hier, mais l'ONG a indiqué que de nouvelles opérations étaient rendues "impossibles" à cause du manque de sécurité et de la présence des forces russes aux alentours.
 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
08h00 TU. Kiev résiste toujours à Moscou, indique Le Royaume-Uni. 

Selon les informations fournies par les forces militaires britanniques, l'armée ukrainienne fait toujours face aux troupes russes qui tentent de prendre le contrôle de Kiev. 

07h50 TU. Nouveaux bombardements russes au centre de l'Ukraine. 

Des missiles russes ont été envoyés ce samedi contre deux villes situées au centre de l'Ukraine. Les attaques ont été signalées par les autorités de la région de Poltava. Selon Dmitry Lunin, le président de cette région, la ville éponyme de Poltava et celle de Kremenchuk ont été touchées. 

07h33 TU. La présidente du Parlement européen au chevet de l'Ukraine. 

En déplacement en Ukraine, la présidente du Parlement européen Roberta Metsola a rencontré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dès son arrivée à Kiev. Elle s'est notamment adressé aux parlementaires ukrainiens lors d'une session extraordinaire. L'élue maltaise a déclaré que "lorsque cette guerre illégale, non provoquée et inutile sera finie", l'UE soutiendrait l'Ukraine pour reconstruire le pays. 
En déplacement en Ukraine, la présidente du Parlement européen Roberta Metsola a rencontré le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Kiev, 1er avril 2022.
ASSOCIATED PRESS
07h16 TU. Des Ukrainiens bloqués au Sri Lanka. 

Depuis l'invasion de l'Ukraine en février, des milliers d'Ukrainiens et de Russes sont bloqués au Sri Lanka. Cette île tropicale qui traverse elle-même sa plus grave crise économique depuis son indépendance en 1948. Mais les Ukrainiens, bourses vides, dévastés par le sort de leurs proches restés au pays, disent avoir été submergés par le soutien de la population locale, elle-même en proie aux pénuries et aux longues coupures d'électricité.

06h45 TU. Ukraine : Pékin assure ne pas contourner les sanctions occidentales.
 

La Chine ne contourne pas "délibérément" les sanctions occidentales contre la Russie, a assuré samedi Pékin, au lendemain d'un avertissement de l'UE que tout soutien à Moscou nuira à ses relations économiques avec l'Europe. Proche partenaire de Moscou, Pékin s'est jusqu'à présent gardé de condamner l'invasion russe, se contentant d'appeler l'ensemble des parties à la retenue.

Nous ne faisons rien pour délibérément contourner les sanctions imposées à la Russie
Wang Lutong, responsable des affaires européennes auprès de la diplomatie chinoise.
06h45 TU. Le Parlement européen va "reconstruire" l'Ukraine. 
 

Roberta Metsola, la présidente maltaise du Parlement européen, s'est rendue à Kiev. Durant sa visite, elle a assuré le Parlement ukrainien, réuni en session extraordinaire, du soutien des institutions européennes. Élue présidente du Parlement européen le 18 janvier dernier, la Maltaise la première dirigeante d'une institution européenne à se rendre dans la capitale ukrainienne depuis le début de l'invasion russe. "Nous vous aiderons à reconstruire vos villes (...) lorsque cette guerre illégale, non provoquée et inutile sera finie", a-t-elle déclaré.

05h56 TU. En Belgique, le casse-tête des ressortissants africains ayant fui l'Ukraine. 

En Ukraine, les Africains représentaient un tiers des étudiants étrangers. Eux aussi ont fuit le pays. Contrairement aux réfugiés ukrainiens ils ne bénéficient pas de la politique d'accueil exceptionnelle mise en place par Bruxelles.
 
05h30 TU. Inflation record dans la zone euro à cause de la guerre en Ukraine.

L'inflation dans la zone euro a pulvérisé un nouveau record en mars, à 7,5% sur un an, alimentée par la guerre en Ukraine qui fait flamber les tarifs de l'énergie, mais aussi ceux de l'alimentation. 

05h00 TU. Un sommet Chine-EU pour faire pression sur Pékin. 


L'Union européenne a averti vendredi Pékin que tout soutien à Moscou pour contourner les sanctions occidentales nuira à ses relations économiques avec l'Europe, son premier partenaire commercial, l'appelant à faire pression sur la Russie pour mettre fin au conflit en Ukraine.
 04h00 TU. Moscou soutient que l'Ukraine a tiré sur Belgorod. 
 

Le gouverneur de la région russe de Belgorod a accusé vendredi l'Ukraine d'avoir mené à l'aube une attaque à l'hélicoptère contre ce qu'il a décrit comme un "dépôt de pétrole" dans cette ville située à une quarantaine de kilomètres de la frontière ukrainienne. Le Kremlin a estimé que cet incident n'allait pas "créer les conditions appropriées pour la poursuite des négociations". La partie ukrainienne n'a de son côté pas formellement démenti, mais a suggéré un "sabotage".

03h00 TU. L'évacuation des civils de Maripoul jugée "impossible" par la Croix-Rouge. 
 

Plus de 3.000 personnes ont fui la région de Marioupol, en bus et voitures privées, en direction de Zaporojie, ont annoncé les autorités ukrainiennes. La plupart sont parties de Berdiansk. En revanche, la Croix-Rouge a annoncé que l'équipe envoyée à Marioupol avait dû rebrousser chemin, son projet d'évacuation de milliers de civils de cette ville assiégée par les forces russes étant "impossible". Une nouvelle tentative aura lieu samedi.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

02h45 TU.  Mission cessez-le-feu à Moscou pour un dirigeant de l'ONU.
 

Le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, le Britannique Martin Griffiths, sera dimanche à Moscou afin d'essayer d'avoir un "cessez-le-feu humanitaire" en Ukraine, a annoncé vendredi le chef des Nations unies, Antonio Guterres.

02h30 TU. Les pourparlers se poursuivent. 

Les pourparlers russo-ukrainiens visant à mettre fin au conflit ont repris vendredi par visioconférence, selon le négociateur du Kremlin Vladimir Medinski. L'Ukraine attend toujours une "véritable réponse aux propositions qui ont été faites à Istanbul" en début de semaine, a relevé de son côté le chef de la diplomatie Dmytro Kouleba.

Kiev avait notamment proposé la neutralité de l'Ukraine et de renoncer à adhérer à l'Otan, à condition que sa sécurité soit garantie par d'autres pays face à la Russie.

Nos positions sur la Crimée et le Donbass n'ont pas changé Vladimir Medinski, le négociateur du Kremlin.
02h00 TU. Kherson partiellement reprise par Kiev. 
 

Les Ukrainiens ont affirmé avoir libéré 11 localités de la région de Kherson (sud). Deux personnes ont été tuées et deux autres blessées dans des bombardements russes jeudi, selon le gouverneur régional. Kiev a par ailleurs annoncé avoir procédé à un échange de 86 de ses militaires contre des Russes, sans préciser le nombre de ces derniers.

01h45 TU.  53 sites culturels endommagés.
 

Au moins 53 sites culturels ont été endommagés en Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février dernier, selon l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

01h30. Des Russes irradiés à Tchernobyl ? 
 

La centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl n'a pas subi de dommages durant son occupation par les soldats russes. En revanche, ces derniers se sont probablement exposés aux radiations notamment en creusant des tranchées en zone contaminée, ont affirmé les autorités ukrainiennes.

01h00 TU.  Aide supplémentaire de Washington à l'Ukraine.
 

Le Pentagone s'engage à fournir jusqu'à 300 millions de dollars supplémentaires d'aide militaire à l'Ukraine, a annoncé le porte-parole du ministère américain de la Défense dans un communiqué vendredi.

00h45 TU. Zelensky accueille la présidente du Parlement européen à Kiev. 

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dit sa "reconnaissance" à Roberta Metsola, la présidente maltaise du Parlement européen, d'être venue "héroïquement" et "personnellement" à Kiev. Le chef d'État l'a accueilli dans la capitale ukrainienne où il est retranché depuis la fin février.

00h30 TU. Roberta Metsola se rend en Ukraine. 

La présidente maltaise du Parlement européen est arrivée à kiev ce vendredi. Roberta Metsola, élue présidente du Parlement européen le 18 janvier, est le premier dirigeant d'une institution européenne à se rendre dans la capitale ukrainienne depuis le début de l'invasion russe le 24 février.
Roberta Metsola, présidente du Parlement européen, arrive à Kiev. 1er avril 2022.
ASSOCIATED PRESS
00h00 TU. Plus de 4,1 millions de réfugiés.
 

Quelque 4.102.876 réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis l'invasion de l'Ukraine, selon le Haut commissariat aux réfugiés.