DIRECT-Ukraine : la Russie réplique après le naufrage du Moskva, Kiev réclame plus d'armes

Kiev s'inquiète des représailles russes. Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky  "le monde entier doit se préparer" à une possible attaque nucléaire russe. Après avoir perdu le navire Moskva, fleuron de sa flotte, la Russie a bombardé un fabricant de missiles ukrainiens ainsi qu'une raffinerie de pétrole. 

Image
Président ukrainien
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky réclame davantage d'armes.
Kiev (Ukraine), le 15/04/22. 
Bureau de presse présidentiel ukrainien via AP.
Partager5 minutes de lecture

Ce qu'il faut retenir de l'actualité du 16 avril :

  • La Russie avertit Washington de "conséquences" suite à son aide militaire à l'Ukraine
  • Une usine militaire visée par un bombardement à Kiev ainsi qu'une raffinerie de pétrole à Lyssytchansk (est)
  • Le président ukrainien appelle le monde à se préparer à une possible attaque nucléaire russe
  • Boris Johnson interdit d'entrée en Russie
  • Volodymyr Zelensky  a prévenu que l'élimination des derniers soldats ukrainiens à Marioupol pourrait mettre une fin aux négociations de paix 

Tous les horaires sont donnés au format temps universel coordonné (UTC). Pour information, la France se situe dans le fuseau horaire UTC+2.

19h15 TU. Volodymyr Zelensky appelle le monde "à se préparer" à une possible attaque nucléaire russe
 

"Nous ne devrions pas attendre le moment où la Russie décidera d'utiliser ses armes nucléaires. Nous devons nous préparer pour cela", a-t-il déclaré au cours d'une interview avec des médias ukrainiens. Il faut "des médicaments (contre les radiations), des abris antiaériens", a-t-il affirmé. "Il faut leur parler, signer des traités, sévir économiquement. (Les Russes) peuvent utiliser n'importe quelle arme, j'en suis convaincu."


Nous ne devrions pas attendre le moment où la Russie décidera d'utiliser ses armes nucléaires. Nous devons nous préparer pour cela.- Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

18h02 TU. Reportage dans la dernière gare ouverte dans le Donbass

Dans la région du Donbass à l'est du pays, les trains continuent d'évacuer des habitants vers l'ouest. Après le bombardement de la gare de Kramatorsk qui a fait plus de 50 morts, les autorités ont pris des mesures supplémentaires pour assurer la sécurité des civils. Anthony Fouchard et Loup Bureau sont sur place pour TV5Monde.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h49 TU. Si les derniers soldats ukrainiens à Marioupol sont éliminés, cela mettra fin aux négociations de paix entre Kiev et Moscou, selon le président ukrainien, Volodymyr Zelensky

"L'élimination de nos militaires, de nos hommes (à Marioupol) mettra fin à toute négociation" de paix entre la Russie et l'Ukraine, a déclaré Volodymyr Zelensky, avertissant que les deux parties se retrouveraient alors dans "une impasse". 

15h02 TU. Une raffinerie de pétrole visée dans l'est du pays

Les forces russes ont frappé une raffinerie de pétrole à Lyssytchansk, une ville située tout près de la ligne de front, dans l'est de l'Ukraine, ont annoncé les autorités locales. "Dans la matinée, ils ont bombardé la raffinerie de pétrole, un incendie s'est déclaré (...) et l'extinction se poursuit en ce moment", a déclaré le gouverneur ukrainien de la région de Lougansk, Serguiï Gaïdaï, sur sa chaine Telegram. 

À re(voir) : Comment un bataillon de l’armée ukrainienne se prépare pour la grande offensive russe
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
14h57 TU. 40.200 personnes de plus ont fui l'Ukraine
 

Le HCR recense exactement 4.836.445 Ukrainiens qui ont fui leur pays depuis l'invasion russe le 24 février, soit 40.200 de plus que vendredi. L'Europe n'a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Seconde guerre mondiale.

11h23 TU.  Boris Johnson interdit d'entrée en Russie 
 

La Russie annonce que le Premier ministre britannique Boris Johnson et plusieurs autres hauts responsables britanniques sont interdits d'entrée dans le pays. "Cette mesure a été prise en réponse à la campagne médiatique et politique effrénée visant à isoler internationalement la Russie et créer les conditions propices pour (...) étrangler l'économie nationale", selon le ministère russe des Affaires étrangères. Il dénonce les "actions hostiles sans précédent" de Londres, en particulier les sanctions à l'égard de hauts responsables russes.

Boris Johnson
Illustration. Le Premier ministre britannique Boris Johnson interdit d'entrée en Russie.
AP Photo/Matt Dunham.
9h39 TU. Une usine militaire visée par un bombardement à Kiev 
 

Une usine militaire fabriquant notamment des tanks a été visée ce matin par un bombardement dans la banlieue de Kiev qui a fait un mort. Un grand nombre de militaires et de policiers étaient présents sur place, empêchant l'accès au complexe, d'où s'échappait de la fumée. 

6h50 TU. Le président ukrainien réclame plus d'armes

L'Allemagne veut débloquer plus d'un milliard d'euros d'aide militaire en faveur de l'Ukraine. Et pour la 1ère fois depuis le début de l'invasion russe, les États-Unis ont décidé de livrer des armes offensives à l'Ukraine. Moscou a aussitôt mis en garde Washington sur les conséquences imprévisibles en cas de livraisons d'arme dites sensibles. 
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Mais dans un message vidéo, Volodymyr Zelensky s'est adressé aux Occidentaux.
 
Vous pouvez rendre la guerre bien plus courte. Plus vite et en plus grande quantité nous allons recevoir les armes que nous avons demandées, plus forte sera notre position et plus vite la paix viendra.
 

5h48 TU. La Russie avertit Washington de "conséquences" suite à son aide militaire à l'Ukraine

La Russie a adressé cette semaine aux Etats-Unis une plainte formelle avertissant le gouvernement américain de "conséquences imprévisibles" suite à son aide militaire en forte hausse à l'Ukraine, selon des informations de presse. Cet avertissement intervient au moment où le président américain Joe Biden a promis une nouvelle aide militaire d'une valeur de 800 millions de dollars à l'Ukraine, dont des hélicoptères et des véhicules blindés de transport de troupes.

À re(voir) : Les habitants de Kharkiv s'inquiètent d'une escalade du conflit

 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
05 h46 TU. "Le monde entier devrait être inquiet" 
 

Selon le président ukrainien Volodymyr Zelensky "le monde entier devrait être
inquiet du risque que son homologue russe Vladimir Poutine, acculé par ses revers militaires en Ukraine, ait recours à une arme nucléaire tactique." 
Dans ce contexte, Berlin a annoncé vendredi être prête à débloquer plus d'un milliard d'euros d'aide militaire en faveur de l'Ukraine.

02H52 TU.  Kiev à nouveau menacée

La Russie annonce avoir détruit une usine d'armement en banlieue de Kiev. Cette usine fabriquant des missiles Neptune que l'armée ukrainienne a dit avoir utilisés pour frapper le croiseur russe Moskva a été touchée dans la nuit. Selon le Pentagone, le Moskva, le navire amiral de la flotte russe en mer Noire, a bien été coulé par deux missiles ukrainiens.

Kiev
Illustration. Kiev de plus en plus menacée par les bombardements russes.
 
AP Photo/Efrem Lukatsky.

02H50 TU. La Russie promet d'intensifier ses frappes sur Kiev

La Russie a promis d'intensifier ses frappes contre Kiev en réponse à des attaques "terroristes" dont elle accuse l'Ukraine alors que les Ukrainiens disent avoir coulé la veille le vaisseau amiral de la flotte russe de la mer Noire.
 
navire russe
Le croiseur lance-missiles russe Moskva dans le port de la mer noire de Sébastopol, le 11/09/2008.
AP Photo, File.