DIRECT-Ukraine : l'ONU estime que des centaines de civils ukrainiens ont été exécutés

Selon l'ONU,des centaines de civils ukrainiens ont été exécutés sommairement en Ukraine, au cours des premiers mois de l'invasion russe. Le Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme estime que cela constitue de "problames crimes de guerre."
Image
Des soldats marchent dans Boutcha, non loin de Kiev, le 3 avril 2022.
AP Photo/Rodrigo Abd
Des soldats marchent dans Boutcha, non loin de Kiev, le 3 avril 2022.
Image
Ukraine
AP Photo/Evgeniy Maloletka.
Un employé municipal passe devant un immeuble du bureau des impôts qui a été endommagé par une attaque russe à Kiev, en Ukraine, le 14 décembre 2022. 
Partager10 minutes de lecture

20h12 TU. Le système antiaérien Patriot, une aide cruciale mais limitée pour l'Ukraine

Le système antiaérien Patriot que les Etats-Unis devraient fournir à l'Ukraine représente un message fort de soutien à Kiev et devrait renforcer la défense antiaérienne du pays au moment où la Russie bombarde ses infrastructures, mais cet équipement n'est pas la panacée.

Les Patriot sont "loin d'être la solution miracle" contre les missiles volant à basse altitude et les bombes larguées par drones que les forces russes utilisent pour viser systématiquement les infrastructures ukrainiennes, souligne Ian Williams, du Center for Strategic and International Studies (CSIS) à Washington.

Mais ils vont ajouter une couche de protection à la défense antiaérienne de l'Ukraine que les alliés sont en train de bâtir, et ils seront utiles pour contrer les missiles balistiques de courte portée iraniens que les Occidentaux soupçonnent la Russie de vouloir acquérir, précise-t-il.

19h37 TU. Le commandant en chef de l'armée dit s'attendre à une nouvelle attaque russe sur Kiev début 2023

Le commandant en chef de l'armée ukrainienne, Valéry Zaloujny, dit s'attendre à une nouvelle attaque russe sur Kiev dans les tout premiers mois de 2023, alors que les combats se concentrent depuis plusieurs mois dans l'Est et le Sud de l'Ukraine.

"Une tâche stratégique très importante pour nous est de créer des réserves et de se préparer à la guerre, qui peut avoir lieu en février, au mieux en mars, et dans le pire des cas fin janvier", a affirmé Valéry Zaloujny dans un entretien à l'hebdomadaire britannique The Economist.

"Je ne doute pas qu'ils tenteront une nouvelle fois de prendre Kiev", a-t-il appuyé

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

18h08 TU. À Kherson, des frappes russes font deux morts et privent la ville d'électricité

Kherson, grande ville du sud de l'Ukraine récemment reprise par Kiev, s'est retrouvée de nouveau sous d'intenses frappes russes qui y ont fait deux morts et provoqué une coupure généralisée de l'électricité en plein hiver.

Plusieurs bombardements ont secoué cette ville située sur le fleuve Dniepr, à environ 500 km de Kiev à vol d'oiseau, touchant notamment son centre. 

"L'ennemi a de nouveau frappé le centre de la ville, à 100 mètres du bâtiment de l'administration régionale" déjà bombardée la veille, a indiqué sur Telegram le chef adjoint de l'administration présidentielle ukrainienne Kyrylo Tymochenko, faisant état de "deux morts". 

La frappe a "touché un bâtiment utilisé par les autorités locales, des groupes de bénévoles et des organisations humanitaires pour distribuer de l'aide aux habitants de Kherson", a indiqué la coordinatrice humanitaire de l'ONU en Ukraine, Denise Brown.

17h45 TU. Washington sanctionne l'un des hommes les plus riches de Russie

Les Etats-Unis ont annoncé imposer des sanctions financières à Vladimir Potanine, ancien vice-Premier ministre de Vladimir Poutine, et l'un des hommes les plus riches de Russie, ainsi qu'à l'encontre de dizaines de responsables russes du gouvernement et d'entreprises du secteur financier.

La banque Rosbank, achetée par Vladimir Potanine cette année, est ainsi ciblée en premier lieu par ces sanctions, ainsi que d'autres établissements. Elle est "un établissement de crédit d'importance systémique" pour le gouvernement russe, a souligné le département américain au Trésor dans un communiqué de presse.

Vladimir Potanine
Vladimir Potanine, ancien vice-Premier ministre de Vladimir Poutine, et l'un des hommes les plus riches de Russie.
DR

Vladimir Potanine, 61 ans, est l'un des oligarques les plus puissants et connus de Russie. Proche de Vladimir Poutine, il était en 2021 la deuxième personnalité la plus riche de Russie avec une fortune estimée à 27 milliards de dollars, selon le magazine Forbes.

16h17 TU. Sommet européen: Varsovie lève ses réserves sur l'aide à l'Ukraine

La Pologne a levé ses réserves sur un compromis européen englobant une aide macro-financière de 18 milliards d'euros pour l'Ukraine après un vibrant appel du président Volodymyr Zelensky pendant un sommet européen.

"Les Polonais ont agréé les quatre points du compromis", qui inclut l'aide à l'Ukraine, ont annoncé plusieurs délégations. "Ils doivent confirmer cet accord par procédure écrite, comme les autres Etats membres", a précisé un diplomate.

Le président polonais Andrzej Duda, au port de Gdynia, le 6 décembre 2022.
Le président polonais Andrzej Duda, au port de Gdynia, le 6 décembre 2022.
AP/Michal Dyjuk

En amont de ce sommet réunissant à Bruxelles les chefs d'État et de gouvernement européens, Varsovie refusait de donner son aval à un compromis trouvé par les ambassadeurs des Vingt-Sept pour lever le blocage exercé jusqu'alors par la Hongrie

15h36 TU. Des centaines de civils exécutés au début de la guerre selon l'ONU

Des centaines de civils ont été sommairement exécutés en Ukraine au cours des premiers mois de l'invasion du pays par les forces russes, ce qui constitue des "probables crimes de guerre", a déclaré le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Volker Türk.

Cette commission d'enquête de l'ONU a enregistré 441 exécutions sommaires et meurtres dans trois régions de l'Ukraine entre le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février et le 6 avril, a souligné Volker Türk, en présentant un rapport devant le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'ONU.

Dans le jardin de sa maison, Vlad, 6 ans, se tient à côté de la tombe de sa mère, dans les abords de Kiev, le 4 avril 2022.
Dans le jardin de sa maison, Vlad, 6 ans, se tient à côté de la tombe de sa mère, dans les abords de Kiev, le 4 avril 2022.
AP/Rodrigo Abd

Les meurtres de 341 hommes, 72 femmes, 20 garçons et huit filles ont été documentés dans 102 villes et villages des régions de Kiev, Tcherniguiv et Soumy pendant cette période, selon le rapport.

"Les vrais chiffres sont vraisemblablement plus élevés et nous travaillons afin de vérifier 198 meurtres supplémentaires dans ces régions", a précisé le Haut-Commissaire.

12H23 TU. Le Vatican confirme des excuses à Moscou après des propos du pape

Le Vatican a confirmé que des excuses ont été faites à la Russie après des propos du pape François sur le comportement présumé cruel des minorités ethniques russes dans le conflit en Ukraine.

Interrogé sur une déclaration de la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova qui a affirmé que le Vatican avait présenté ses excuses après ces propos du pape, le directeur du service de presse du Vatican, Matteo Bruni, a indiqué: "à l'heure actuelle je peux confirmer qu'il y a eu des contacts diplomatiques en ce sens".

Le pape François avait affirmé fin novembre dans une interview que certains des combattants "les plus cruels" dans l'offensive russe en Ukraine "ne sont pas de tradition russe", mais appartiennent à des minorités comme "les Tchétchènes, les Bouriates", en référence aux peuples autochtones de ces régions russes.

le pape appelle à un Noël humble
Le pape François dans la salle Paul VI du Vatican à la fin de son audience générale hebdomadaire, le 14 décembre 2022. 
AP Photo/Domenico Stinellis.



12H06 TU. Céréales ukrainiennes : 14 millions de tonnes exportées selon l'ONU

Plus de 14 millions de tonnes de céréales ont pu être exportées jusqu'à présent depuis les ports ukrainiens grâce à l'Initiative de la mer Noire, selon une haute responsable de l'ONU en charge des discussions.

Lors d'une conférence de presse à Genève, la secrétaire générale de la Cnuced, Rebeca Grynspan, a souligné l'impact de cet accord entre l'Ukraine et la Russie qui a permis de réduire depuis sept mois consécutifs les prix mondiaux des produits alimentaires.

"Nous avons dépassé les 14 millions de tonnes (...) qui ont été distribuées grâce à l'Initiative de mer Noire en faveur des céréales", a-t-elle dit, soulignant qu'il s'agissait de volumes "très importants pour le marché".

cargo cereales ukraine
Le navire Navi-Star est plein de céréales depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, alors qu'il attend de quitter le port maritime d'Odessa, à Odessa, en Ukraine, le 29 juillet 2022.
(AP Photo/David Goldman, Fichier)


11H53 TU. Le Parlement européen qualifie de génocide la famine ukrainienne des années 1930

Le Parlement européen a reconnu jeudi comme génocide la famine en Ukraine provoquée par les Soviétiques il y a 90 ans qui a entraîné la mort de plusieurs millions de personnes.

Dans un texte voté à la quasi-unanimité (507 voix pour, 12 voix contre et 17 abstentions), les eurodéputés réunis à Strasbourg estiment que cette famine de l'"Holodomor" a été commise "par le régime soviétique dans l’intention de détruire un groupe de personnes en infligeant délibérément des conditions de vie menant inexorablement à leur anéantissement physique".

À​ re(voir) : Ukraine, il y a 90 ans l'Holodomor

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

11H36 TU. Des centaines de civils exécutés au début de la guerre (Onu)

Des centaines de civils ont été exécutés sommairement en Ukraine au cours des premiers mois de l'invasion du pays par les forces russes, ce qui constitue des "probables crimes de guerre", a déclaré le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme Volker Türk.

Cette commission d'enquête de l'ONU a enregistré 441 exécutions sommaires et meurtres dans trois régions de l'Ukraine entre le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février et le 6 avril, a souligné Volker Türk, en présentant un rapport devant le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'Onu.

11H22 TU. La ville de Kherson "totalement" privée d'électricité à cause d'un bombardement

La ville ukrainienne de Kherson récemment reprise aux Russes s'est retrouvée "totalement" privée d'électricité jeudi, en raison d'un "fort bombardement" de son  "infrastructure essentielle", a indiqué le gouverneur régional Iaroslav Ianouchevytch. 

"Kherson est totalement sans électricité", a déclaré M. Ianouchevytch sur Telegram à la mi-journée. "Un fort bombardement d'un site d'infrastructure essentielle se poursuit" dans quartier de cette grande ville du sud, libérée de l'occupation russe en novembre, a-t-il ajouté. 

10H08 TU. Au moins un mort dans un bombardement ukrainien "massif" sur Donetsk (autorités prorusses)

Au moins un civil a été tué et neuf blessés jeudi dans un bombardement ukrainien sur Donetsk, ont annoncé les autorités prorusses de ce bastion séparatiste de l'Est de l'Ukraine, évoquant les frappes "les plus massives" depuis 2014.

Selon Alexeï Koulemzine, le chef de l'administration de Donetsk, les troupes ukrainiennes ont tiré 40 roquettes "Grad" sur la cité.

09H54 TU. Deux personnes tuées dans une frappe russe sur Kherson

Deux personnes ont été tuées dans une frappe russe sur le centre de Kherson, grande ville du sud reprise par Kiev en novembre, a indiqué la présidence ukrainienne. 

"L'ennemi a de nouveau frappé le centre de la ville, à 100 mètres du bâtiment de l'administration régionale" bombardée la veille, selon le chef adjoint de l'administration présidentielle ukrainienne Kyrylo Tymochenko, faisant état de "deux morts". 

La ville de Kherson a été bombardée à trois reprises jeudi, selon des médias ukrainiens. 

00H48 TU. L'Ukraine affirme avoir détruit un essaim de drones visant Kiev

L'Ukraine a affirmé mercredi avoir détruit la totalité d'un essaim de drones lancés au petit matin par la Russie contre Kiev, dernière attaque en date de Moscou qui cherche à anéantir systématiquement les infrastructures énergétiques.

Zelensky
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky apparaît par vidéo lors de son discours au Parlement néo-zélandais à Wellington le 14 décembre 2022. 
Mark Mitchell/New Zealand Herald via AP.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est félicité de l'efficacité de ses forces antiaériennes, affirmant que la totalité des 13 drones de fabrication iranienne Shahed avaient été abattus.

"Nous renforçons constamment nos défenses anti-aériennes et anti-drones. Et nous faisons tout pour obtenir des systèmes plus modernes et plus puissants pour l'Ukraine. Cette semaine, nous avons fait des progrès importants".

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Selon des médias américains mardi citant des responsables non identifiés, les Etats-Unis sont finalement prêts à fournir à l'armée ukrainienne une batterie de missiles Patriot.

L'accord définitif pourrait être annoncé dès cette semaine, a précisé CNN, une fois que le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin, l'aura entériné et l'aura transmis à la Maison Blanche pour un ultime feu vert.

Le Kremlin, de son côté, a balayé l'idée d'une trêve de Noël ou du Nouvel An sur le terrain, jurant encore une fois de poursuivre les combats.

À re(voir) : Kiev dans le froid de l'hiver et sans électricité

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Mercredi : L'Ukraine obtient plus d'un milliard d'euros de dons pour passer l'hiver

La conférence internationale de soutien à l'Ukraine, organisée à Paris, a permis d'engranger plus d'un milliard d'euros de dons pour aider la population à passer l'hiver dans un pays aux infrastructures ravagées par les attaques russes.

"Je suis heureuse de vous annoncer que nous dépassons" les 800 millions d'euros d'aide d'urgence réclamés mardi par le président ukrainien Volodymyr Zelensky à l'ouverture de la réunion", a déclaré la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, aux côtés du Premier ministre ukrainien Denys Chmygal. Sur le plateau de TV5Monde, il a remercié la France pour son soutien :

PM ukrainien


"La France a joué un rôle prépondérant à cette conférence. En une seule journée, nous avons réussi à rassembler près d'un milliard d'euros. Nous allons pouvoir reconstruire assez rapidement certaines choses pour passer l'hiver parce que l'Ukraine manque d'eau, d'électricité. C'était le but principal du président Macron lorsqu'il a initié cette conférence. Et lors du forum économique, nous avons accueilli 700 représentants du monde des affaires des sociétés françaises qui pourront participer à la reconstruction rapide de l'Ukraine, urgente, mais aussi à la reconstruction d'après-guerre. Ce sera le projet le plus grand de l'Europe d'après-guerre, donc oui la conférence et cette réunion ont atteint leur but, nous sentons le soutien de la France et nous sommes reconnaissants."

Face à la menace nucléaire brandie par Vladimir Poutine, Denys Chmygal a déclaré que "si la Russie utilisait ces armes, cela serait un danger pour le monde entier".

" Il faut être très attentif aux mots prononcés par des terroristes et il ne faut pas prendre à la légère ce qu'ils disent. Poutine est un dirigeant de la Russie et il faut prendre au sérieux les paroles d'un dirigeant. Nous, les Ukrainiens, nous n'avons pas peur mais nous comprenons que si jamais ce n'est pas du bluff, si c'est la vérité, alors il s'agit de terrorisme nucléaire. Nous, nous n'avons pas agressé la Russie, mais si la Russie utilise ces armes pour attaquer, cela changerait le monde entier, le monde cessera d'être sécuritaire. C'est un danger pour le monde entier, nous avons les mêmes inquiétudes face à ces paroles. "