DIRECT - Ukraine : Macron promet de soutenir Kiev "jusqu'à la victoire", nouvel échange de prisonniers avec Moscou

De nouvelles frappes aériennes ont été menées par la Russie dans plusieurs régions ukrainiennes. Volodymyr Zelensky assure que les combats les plus durs se poursuivent essentiellement dans la région du Donbass. Lors de ses voeux de fin d'année, le président français, Emmanuel Macron, a promis de continuer à aider l'Ukraine "sans faillir."
Image
guerre en Ukraine femme aide humanitaire koupiansk
Une femme ukrainienne est en train de se rendre auprès d'un point de distribution de l'aide humanitaire. Elle marche dans les allées de Koupiansk, ville partiellement détruite après des bombardements russes. Région de Kharkiv, Ukraine - 28 décembre 2022.
AP/Evgeniy Maloletka
Partager7 minutes de lecture
20h01 TU. 2023 sera "l'année de la victoire", déclare Volodymyr Zelensky.
 

Lors de ses voeux du Nouvel An, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a proclamé que l'année 2023 sera celle de "la victoire" dans la guerre contre la Russie.

"Envie de foi et d'espérance ? Toutes deux sont dans les forces armées (ukrainiennes) depuis longtemps (...) Envie de lumière ? Elle est en chacun de nous, même lorsqu'il n'y a pas d'électricité", a-t-il notamment ajouté, dans son message sur Telegram.

"Bonne année ! L'année de notre victoire", a-t-il conclu.

19h52 TU. 140 combattants ukrainiens faits prisonniers rendus à Kiev.

Le chef du cabinet présidentiel, Andriy Yermak, a annoncé, sur chaîne Telegram, le retour de 140 "défenseurs" ukrainiens à l'issue d'un nouvel échange de prisonniers avec la Russie. Parmi eux, se trouvent notamment "des blessés, ainsi que les défenseurs de Mariupol, de l'île des Serpents [...]"
19h32 TU. Emmanuel Macron promet d'aider l'Ukraine "sans faillir".
 

Le président français, Emmanuel Macron, a promis, dans ses voeux pour le Nouvel An, de continuer à aider l'Ukraine "sans faillir", "jusqu'à la victoire".

"Nous serons ensemble pour bâtir une paix juste et durable. Comptez sur la France et comptez sur l'Europe", a-t-il ajouté dans son allocution télévisée.

(Re)voir : Ukraine : armes promises et armes livrées par la France
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
15h53 TU. L'Ukraine "ne pardonnera pas" à la Russie.
 

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a affirmé que son pays "ne pardonnera pas" à la Russie l'invasion et les bombardements.

"Personne ne vous pardonnera la terreur. Personne au monde ne vous le pardonnera. L'Ukraine ne pardonnera pas, a-t-il écrit en russe sur  sa page Telegram. Ceux qui ordonnent de telles frappes, et ceux qui les exécutent, ne seront pas graciés, c'est le moins que l'on puisse dire."

14h34 TU. "La justesse morale et historique" du côté de la Russe, selon Vladimir Poutine.
 

Quasiment au même moment que 20 missiles frappaient l'Ukraine, la télévision russe en Extrême Orient a diffusé le discours du Nouvel an du président russe, Vladimir Poutine.

Se tenant aux côté de militaires ayant combattu en Ukraine et qu'il venait de décorer dans un quartier général de l'armée dans le sud de la Russie, le dirigeant a assuré que la "justesse morale et historique" était "du côté" de son pays.

"C'est pour cela que nous nous battons aujourd'hui, en protégeant notre peuple dans nos propres territoires historiques, dans les nouvelles entités constitutives de la Russie", a-t-il justifié.

14h27 TU. La Russie a tiré 20 missiles dont douze ont été abattus selon Kiev.
 

L'armée russe a, une énième fois, visé plusieurs villes ukrainiennes samedi en tirant 20 missiles, notamment depuis des bombardiers. Douze ont été abattus par la défense antiaérienne ukrainienne, selon le compte-rendu du chef d'état-major ukrainien, Valery Zaloujny, sur Telegram.

"L'ennemi a lancé plus de 20 missiles de croisière aériens à l'aide de bombardiers stratégiques Tu-95MS depuis la mer Caspienne et depuis des systèmes de missiles terrestres. Les forces et moyens de notre défense antiaérienne ont détruit 12 missiles."

13h40 TU. La France accorde l'asile à des Ukrainiens fuyant les zones de conflit.
 

La Cour nationale du droit d'asile (CNDA) vient d'accorder l'asile à des ressortissants ukrainiens originaires de régions situées au coeur du conflit armé avec la Russie. Le degré de violence justifie selon elle "l'octroi d'une protection internationale" aux personnes concernées.

La Cour nationale du droit d'asile (CNDA) "vient d'accorder l'asile à des ressortissants ukrainiens en provenance de régions ukrainiennes de Donetsk, Kharkiv, Louhansk et Zaporijjia", indique-t-elle dans un communiqué publié samedi. Elle ne précise pas le nombre de personnes concernées mais le degré de violence justifie selon elle "l'octroi d'une protection internationale."

"Elle constate que ces régions connaissent actuellement une situation de violence aveugle d'intensité exceptionnelle en raison du conflit armé entre les forces russes et les forces ukrainiennes. Cette situation justifie l'octroi d'une protection internationale aux demandeurs ukrainiens provenant de ces régions."

La Cour explique avoir "examiné la situation à la date à laquelle elle statue en se fondant sur les sources publiques les plus récentes". Or "cette analyse a conduit le juge de l'asile à considérer que la situation actuelle dans les régions de Donetsk, Kharkiv, Louhansk et Zaporijjia, situées à l'Est et au Sud de l'Ukraine, atteignait un niveau de violence aveugle d'une exceptionnelle intensité". 

(Re)voir : France : une conférence pour organiser l’aide à l’Ukraine
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
12h50 TU. Au moins un mort et plusieurs blessés à Kiev après des frappes aériennes. 

Des frappes russes ont visé plusieurs régions d'Ukraine samedi, dont la capitale Kiev, où les bombardements ont fait au moins un mort et plusieurs blessés, selon les autorités locales.
"Selon les premières informations, une personne est morte dans le quartier de Solomiansky. Plusieurs personnes ont été blessées", a indiqué sur Telegram le maire de Kiev, Vitali Klitschko. Les responsables ukrainiens ont aussi fait état de destructions et d'incendies à Mykolaïv, dans le Sud, et à Khmelnytsky dans l'Ouest.
05h00 TU. Pourquoi la Russie cible les infrastructures énergétiques ukrainiennes ?

Vendredi, l'Ukraine a indiqué avoir repoussé une attaque nocturne de drones explosifs. Cette attaque a été lancée par la Russie moins de 24 heures après des bombardements massifs contre les infrastructures énergétiques, privant des millions d'Ukrainiens d'électricité.

Depuis octobre et une série de revers militaires sur le front, la Russie a adopté pour tactique de frapper avec ses missiles et ses drones les centrales et transformateurs électriques ukrainiens, plongeant la population dans le froid et le noir en plein hiver.
 
guerre en ukraine - kiev sans électricité
Anastasia Pyrozhenko a 25 ans; Cette Ukrainienne vit à Kiev. Elle est en train de monter les escaliers éclairée à la seule lumière d'une lampe torche. Des bombardements russes visant les installations électriques ont privés plusieurs régions du pays d'électricité. Ukraine - 20 novembre 2022.
AP/Andrew Kravchenko
04h00 TU. Volodymyr Zelensky continue de défendre "la région clé du Donestk". 

Le président ukrainien est apparu dans sa traditionnelle vidéo quotidienne dans la nuit de vendredi à samedi. Selon le chef d'État, les combats entre l'armée russe et les troupes ukrainiennes se concentrent essentiellement dans la région du Donbass. Plusieurs villes telles que Bakhmout, Kreminna ou encore Lougansk font également face à l'assaut militaire russe. 
 

03h00 TU. La Russie se prépare à passer à la nouvelle année "en dépit des changements dans le pays".

En Russie, la radio-télédiffusion nationale VGTRK a promis "une atmosphère de réveillon, en dépit des changements dans le pays et dans le monde". Mais la traditionnelle émission télévisée du Nouvel An se fera sans les artistes habituels ni le présentateur-star Maxim Galkin. Il est parti en exil après avoir dénoncé la guerre en Ukraine. Cette figure majeure de l'audiovisuel russe est considéré depuis comme un "agent de l'étranger".

02h00 TU. Le président russe Vladimir Poutine doit s'exprimer pour le Nouvel An. 

Vladimir Poutine doit prendre la parole samedi 31 décembre à 12h00 (GMT) en vue du passage à la nouvelle année. Il devrait évoquer la situation en Ukraine et donner des indications sur l'année 2023. 

La Russie de Vladimir Poutine n'a pas la tête à s'amuser. Moscou a annulé ses traditionnels spectacles pyrotechniques après que le maire de la ville, Sergueï Sobianine, a demandé aux habitants comment ils aimeraient marquer le passage à la nouvelle année.

"Un ciel paisible au-dessus de nos têtes", voilà le seul souhait des Moscovites comme Irina Shapovalova, 51 ans, employée de crèche vivant à Moscou.