DIRECT-Ukraine : Washington annonce 725 millions de dollars d'aide militaire supplémentaire pour Kiev

La Russie agit "comme il faut" en Ukraine, s'est félicité Vladimir Poutine après bientôt huit mois de guerre et malgré la série de revers qu'enregistre son armée face aux forces ukrainiennes, qui vont recevoir 725 millions de dollars supplémentaires d'aide militaire de la part des Etats-Unis. L'Arabie saoudite, de son côté, annonce une aide humanitaire de 400 millions de dollars pour Kiev.
Image
Ukraine
Konstantinovka, dans l'est de l'Ukraine, le 14 octobre 2022. 
AP Photo/Andriy Andriyenko.
Partager9 minutes de lecture

19h44 TU. Au moins onze mort après une fusillade sur un terrain militaire en Russie.

Au moins onze personnes sont mortes samedi et quinze autres ont été blessées lors d'une fusillade sur un terrain militaire russe dans la région de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, a indiqué le ministère russe de la Défense. Ce dernier a qualifié l'incident "d'attentat".

Dans un communiqué, le ministère affirme que "deux citoyens" originaires d'ex-URSS ont ouvert le feu avec des armes automatiques lors d'un exercice. "Les deux terroristes ont été abattus lors d'un tir de riposte."

19h35 TU. L'étau se resserre du côté de Bakhmout.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a déclaré  que la situation sur le terrain militaire était actuellement la "plus difficile" près de Bakhmout, dans l'est.

"Une situation très grave persiste dans les régions de Donetsk et de Lougansk, dans  a-t-il déclaré dans son message quotidien. Le plus difficile est près de Bakhmout, comme les jours précédents. Nous tenons toujours nos positions."

Les forces séparatistes soutenues par la Russie dans la région ukrainienne de Donetsk ont déclaré jeudi avoir pris deux villages voisins, Opytine et Ivangrad.  

Depuis des semaines, les troupes russes pilonnent Bakhmout, une cité qui comptait naguère 70 000 habitants.

19h13 TU. La France va former 2.000 soldats ukrainiens.

La France va former "jusqu'à 2.000 soldats ukrainiens" sur son sol, selon le ministre français des Armées Sébastien Lecornu, cité dans Le Parisien.

Ces militaires "seront affectés dans nos unités pour plusieurs semaines", a-t-il expliqué, soulignant que les formations porteront sur trois niveaux : "la formation généraliste du combattant", "ensuite, sur des besoins spécifiques signalés par les Ukrainiens, comme la logistique", et "un troisième niveau de formation sur les matériels fournis". 

"Nous faisons cela en respectant les règles de droit, sans jamais être dans la cobelligérance car nous ne sommes pas en guerre. Nous aidons un pays qui est en guerre", fait valoir le ministre.

(Re)voir : Ukraine : des volontaires ukrainiens formés en Angleterre

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

La France va par ailleurs livrer des systèmes de défense antiaériens Crotale à l'Ukraine, a ajouté le ministre.

Le nombre des systèmes antiaériens de courte portée Crotale qui seront envoyés à Kiev "est en train d'être défini avec les Ukrainiens", mais "sera significatif pour leur permettre de défendre leur ciel", assure-t-il.

"Nous en possédons douze, mais c'est un dispositif qui a vocation à progressivement s'éteindre et à être remplacé par des MAMBA (systèmes de défense antiaérienne équipés de missiles Aster, d’une portée de jusqu’à 50 km voire 100 km, ndlr), donc cela ne créera pas un manque pour l'armée française", affirme-t-il, disant que "le but est de boucler cette opération dans les deux mois qui viennent".

Sébastien Lecornu rappelle par ailleurs qu'en sus des 18 canons Caesar déjà envoyés à Kiev, "les discussions se poursuivent pour mobiliser six canons supplémentaires" et que la France étudie "la livraison de missiles sol-sol comme le LRU (lance-roquettes  multiples)."

19h01 TU. Un chef d'orchestre ukrainien abattu par les Russes pour "refus de coopérer"

Le chef d'orchestre ukrainien Iouri Kerpatenko a été abattu par des militaires russes "dans sa propre maison" à Kherson, a annoncé le ministère ukrainien de la Culture.   

Ce "meurtre brutal", révélé vendredi par des médias, a été commis en raison du "refus de Kerpatenko de coopérer avec les occupants", a ajouté le ministère dans un communiqué.

Il travaillait à la Philharmonie régionale de Kherson depuis 2000 et était devenu en 2004 le chef d'orchestre du Théâtre musical et dramatique de la cité.

"Iouri Kerpatenko a ouvertement fait état de ses positions et a refusé de quitter Kherson occupée, a poursuivi le ministère de la Culture. Selon les informations des médias, à l'occasion de la Journée internationale de la musique, le 1er octobre, les occupants et leurs collaborateurs de l'Orchestre philharmonique prévoyaient un concert festif à Kherson."

Les Russes "voulaient que ce concert soit une démonstration du soi-disant "rétablissement d'une vie paisible" à Kherson. Cependant, le chef de l'orchestre, Iouri Kerpatenko, a catégoriquement refusé de coopérer avec les occupants", a expliqué le ministère.

18h18 TU. Elon Musk continuera finalement à financer Starlink en Ukraine.

Le patron de SpaceX Elon Musk a annoncé qu'il continuerait à financer le réseau internet Starlink en Ukraine, revenant sur ses appels de la veille au gouvernement américain pour qu'il prenne le relais.

"Qu'à cela ne tienne ... même si Starlink perd encore de l'argent et que d'autres compagnies reçoivent des milliards de dollars du contribuable, nous allons continuer à financer le gouvernement ukrainien", a tweeté l'homme le plus riche du monde.

13h30 TU. La mobilisation à marche forcée en Russie.

Le 21 septembre, le président russe, Vladimir Poutine, a décrété une mobilisation "partielle" afin de garnir les rangs de son armée combattant en Ukraine. Un oukase mal accueilli par la population russe, entre protestations, bien que parcimonieuses et rapidement réprimées, et exil de centaines de milliers d'hommes en âge d'être mobilisés.

(Re)voir : Russie : protestations contre la guerre et la mobilisation

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Si bien que les autorités du pays doivent recourir à des moyens plus directs pour enrôler de nouvelles recrues.

13h05 TU. Un dépôt de pétrole en feu après une frappe à Belgorod.

Une frappe a touché un dépôt de pétrole qui a pris feu dans la région russe de Belgorod, frontalière de l'Ukraine, selon un responsable local.

"Encore un bombardement chez nous. L'un des projectiles a touché un dépôt de pétrole", a indiqué le gouverneur de la région, Viatcheslav Gladkov, sur son compte Telegram. 

L'agence de presse publique TASS, citant une source anonyme chez les secours, a indiqué que le dépôt se situait dans la localité de Razoumnoïe-71, proche de la ville de Belgorod, capitale de la région éponyme.

La Russie a dénoncé la semaine dernière une "augmentation considérable" des tirs ukrainiens sur plusieurs régions russes frontalières, dont celle de Belgorod.

09H11 TU. Bélarus : arrivée des premiers soldats russes du nouveau "groupement militaire" conjoint

Les premiers soldats russes du nouveau groupement militaire entre Moscou et Minsk sont arrivés au Bélarus, selon les autorités bélarusses, après l'annonce cette semaine de la création de cette force censée défendre les frontières du pays face à une menace ukrainienne.

"Les premiers trains de soldats russes composant le groupement militaire régional sont arrivés au Bélarus", a déclaré le ministère bélarusse de la Défense dans un communiqué, sans préciser le nombre de militaires russes déployés dans ce cadre.

04H23 TU. Poutine estime faire "tout comme il faut" en Ukraine

La Russie agit "comme il faut" en Ukraine : Vladimir Poutine s'est adressé un autosatisfecit après bientôt huit mois de guerre et en dépit de la série de revers qu'enregistre son armée face aux forces ukrainiennes.

Le président russe s'exprimait devant la presse au Kazakhstan à l'issue de sommets régionaux.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Le même jour, l'Ukraine célébrait, de son côté, pour la première fois depuis le début de l'invasion, sa Journée des défenseurs, l'occasion pour son chef de l'Etat Volodymyr Zelensky de promettre la victoire aux siens.

"Le 14 octobre on remercie (...) tous ceux qui ont se sont battus pour l'Ukraine dans le passé et tous ceux qui se battent pour elle maintenant, ceux qui ont gagné à l'époque et ceux qui vont sans aucun doute gagner maintenant".

L'Ukraine célèbre son armée
Capture d'écran du compte Telegram de Volodymyr Zelensky

"Ce n'est pas agréable ce qui se passe maintenant, mais (si la Russie n'avait pas attaqué l'Ukraine le 24 février), on aurait été dans la même situation un peu plus tard, les conditions auraient juste été plus mauvaises pour nous. Donc, nous faisons tout comme il faut", a répondu le président russe à un journaliste qui lui demandait s'il avait des regrets.

Vladimir Poutine s'est aussi montré satisfait des frappes massives qui ont touché des infrastructures essentielles ukrainiennes lundi et mardi, mais aussi des parcs et des habitations. Il a jugé que de nouveaux bombardements d'ampleur sur les villes d'Ukraine n'étaient pas nécessaires "pour l'instant".

01H32 TU. L'Arabie saoudite annonce 400 millions de dollars d'aide humanitaire à l'Ukraine​

L'Arabie saoudite annonce une aide humanitaire de 400 millions de dollars pour Kiev, et son prince héritier Mohammed ben Salmane a parlé au téléphone au président ukrainien Volodymyr Zelensky, selon l'agence de presse officielle SPA.

Le prince a souligné "la position du royaume de soutenir tout ce qui contribuera à la désescalade, et la volonté du royaume de poursuivre les efforts de médiation", a précisé SPA.

En septembre, Ryad avait joué un rôle inattendu de médiateur, aboutissant à un échange de prisonniers entre Moscou et Kiev.

Ukraine : échange de prisonniers
Des soldats ukrainiens libérés lors d'un échange de prisonniers entre la Russie et l'Ukraine près de Tchernihiv, en Ukraine, le 21 septembre 2022. 
Bureau de presse du service de sécurité ukrainien via AP.


23H57 TU. Washington annonce 725 millions de dollars d'aide militaire supplémentaire à l'Ukraine

Les Etats-Unis vont fournir 725 millions de dollars supplémentaires d'aide militaire à l'Ukraine pour sa défense face à l'invasion russe, ont annoncé le Pentagone et le département d'Etat vendredi.

"Ce versement portera le total de l'aide militaire américaine fournie à l'Ukraine à un montant sans précédent de plus de 18,3 milliards de dollars" depuis l'entrée en fonction de Joe Biden, a précisé le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken dans un communiqué.

Le Pentagone détaille que le nouveau lot promis par Washington comprend notamment des munitions de Himars, un lance-roquettes monté sur des blindés légers qui joue un rôle important dans les contre-offensives ukrainiennes dans l'est et le sud du pays.

Sont inclus également plus de 23.000 obus d'artillerie, 5.000 mines anti-blindés opérées à distance, 5.000 armes anti-char ou encore 200 véhicules Humvees de transport.

A re(voir) : France, TotalEnergies visé par une plainte pour complicité de crimes de guerre en Ukraine

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...