Direct : un échec de la COP26 déclencherait une colère «incontrôlable» selon Boris Johnson

Image
Boris Johnson COP26

Le Premier ministre Boris Johnson à la cérémonie d'ouverture de la COP26 à Glasgow, le 1er novembre 2021.

AP/Christopher Furlong
Partager5 minutes de lecture
Plus de 120 chefs d’État et de gouvernement ouvrent la 26e conférence des Nations unies sur le climat à Glasgow. Cette conférence est la plus importante depuis l'Accord de Paris de 2015. Les dirigeants du monde entier sont invités à prendre des engagements pour limiter l’impact du dérèglement climatique sur la planète. Suivez notre direct.

20h30 GMT  : “Je m'excuse que les Etats-Unis sous la précédente administration aient quitté l'accord de Paris”

 

Le Président américain Joe Biden dans un acte de contrition déclare :"Je ne devrais pas vraiment mais je m'excuse que les Etats-Unis sous la précédente administration aient quitté l'accord de Paris et nous aient un peu mis en retard. Les Etats-Unis ne sont pas seulement revenus à la table mais j'espère montrer la voie par l'exemple".

Biden cop26
Le président américain Joe Biden part après avoir prononcé un discours lors de la cérémonie d'ouverture de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP26 à Glasgow, en Écosse, le lundi 1er novembre 2021.
Yves Herman/AP


20h00 GMT :  Il faut "répondre à l'appel des générations futures"

 

Dans un message vidéo, la Reine Elizabeth II a invité les dirigeants à "répondre à l'appel des générations futures". "Beaucoup espèrent que (...) vous quitterez cette conférence comme une communauté de nations avec [...] un plan pour affronter l'impact du changement climatique et reconnaître que le temps des paroles est désormais passé, pour laisser place au temps de l'action" a précisé la Reine.

reine cop26
La reine britannique Elizabeth II livre un message, qui a été diffusé lors d'une réception de bienvenue, dans le cadre du sommet COP26 qui se tient à Glasgow, en Écosse.
Buckingham Palace/via AP


19h00 GMT : “Nous plafonnerons les émissions du secteur pétrolier et gazier”

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau s’engage sur les émissions de gaz. « Nous plafonnerons les émissions du secteur pétrolier et gazier aujourd'hui et veillerons à ce qu'elles diminuent demain au rythme et à l'échelle nécessaires pour atteindre le zéro net d'ici 2050. " promet-il.

truideau cop26
Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, fait une déclaration lors du Sommet des Nations Unies sur le climat COP26 à Glasgow, en Écosse, le lundi 1er novembre 2021.
AP Photo/Alastair Grant

18h00 GMT : “Nous avons l'occasion d'écrire l'histoire, et plus encore”

 

Ursula von der Leyen, la Présidente de la Commission européenne s’est exprimée devant des dirigeants venus du monde entier pour. "Nous avons l'occasion d'écrire l'histoire, et plus encore, nous avons le devoir d'agir maintenant", a-t-elle indiqué.

ursula
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'exprime lors de la cérémonie d'ouverture de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques COP26 à Glasgow, en Écosse, le lundi 1er novembre 2021.
Yves Herman/AP



17h40 GMT : Les pays développés "doivent tenir leur promesse de 100 milliards de dollars par an”

 

Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a exhorté les pays occidentaux à respecter leurs engagements vis-à-vis des pays pauvres touchés par le dérèglement climatique. "Les pays développés doivent tenir leur promesse de 100 milliards de dollars par an de financement climatique aux pays en développement." a indiqué le chef de l’Etat égyptien.

al sissi
Abdel Fattah al-Sissi, président égyptien 
Vasily Fedosenko/AP

 

17h30 GMT : "La Terre nous parle, elle nous dit que nous n’avons plus le temps. "

L'activiste d'Amazonie, Txai Surui, a délivré un discours poignant devant les chefs d'État : "Cela fait 6000 ans que mon peuple vit dans la forêt amazonienne. Aujourd’hui le climat se réchauffe, les animaux disparaissent, les rivières meurent et nos plantes ne poussent plus aussi vite qu’avant. La Terre nous parle, elle nous dit que nous n’avons plus le temps. "

17h00 GMT : "D'ici 2070 l'Inde atteindra l'objectif de zéro émissions nettes"

Narendra Modi, le Premier ministre indien a fait plusieurs déclarations lors de son discours avec notamment un mix énergétique à 50% provenant d’énergies renouvelables d’ici 2030, une réduction de l’impact carbone de 45% d’ici 2030 et une neutralité carbone prévue pour 2070.

Narendra Modi COP26

Le Premier ministre indien Narendra Modi livre un discours lors de la cérémonie de la COP26 à Glasgow le 1er novembre 2021.

AP/Alastair Grant

16h30 GMT : "+1,5°c, c’est ce dont on a besoin pour survivre, +2°C c’est la peine de mort assurée."

La Première ministre de la Barbade, Mia Mottley, lance un avertissement aux chefs d'États : " +1,5°c, c’est ce dont on a besoin pour survivre. +2°C, c’est la peine de mort assurée pour ceux, comme nous, qui vivent sur des îles. Nous sommes venus ici pour dire : redoublez vos efforts. Nous ne pouvons attendre plus longtemps.

16H00 GMT : Emmanuel Macron appelle les "plus gros émetteurs" à rehausser leurs objectifs

Emmanuel Macron a appelé les pays les "plus gros émetteurs" de CO2 en retard sur leurs engagements à "rehausser leurs ambitions dans les 15 jours" de la COP26, en faisant allusion à la Russie et la Chine.

Macron COP26 cérémonie ouverture

Le président français Emmanuel Macron durant la cérémonie d'ouverture de la COP26 à Glasgow, le 1er novembre 2021.

AP/ Yves Herman

"La clé pour les 15 prochains jours, ici dans notre COP, est que les plus gros émetteurs dont les stratégies nationales ne sont pas conformes à notre objectif de 1,5 degré rehaussent leurs ambitions dans les 15 jours qui viennent, c'est le seul moyen de recrédibiliser notre stratégie", a-t-il lancé.

15 h30 GMT : la COP26 doit agir pour "sauver l'humanité" selon le Sécretaire général de l'ONU


C'est l'un des premiers discours forts de l'ouverture de la COP26. Cette conférence sur le climat doit permettre de "sauver l'humanité" selon le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres.
 

The sirens are sounding.

Our planet is telling us something - and so are people everywhere.

We must listen — we must act — and we must choose wisely.

Choose ambition.

Choose solidarity.

Choose to safeguard our future and save humanity.#COP26 pic.twitter.com/XHXpTd1p3H

— António Guterres (@antonioguterres) November 1, 2021


Il est temps de dire « Assez », a-t-il lancé devant plus d’une centaine de dirigeants de tous les continents. « Assez de brutaliser la biodiversité. Assez de nous tuer nous-mêmes avec le carbone. Assez de traiter la nature comme des toilettes. Assez de brûler et forer et extraire toujours plus profond. Nous creusons nos propres tombes », a-t-il martelé, dénonçant notre « addiction aux énergies fossiles ».

15h 00 GMT : Boris Johnson ouvre la COP26

Un échec de la COP26 déclencherait dans le monde une colère « incontrôlable ». Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a ouvert par un discours fort la 26ème , ce lundi à Glasgow.

Comparant la lutte contre le réchauffement climatique à James Bond tentant de désamorcer une bombe, il a rappelé qu’il ne s’agissait pas « d’un film, l’horloge tourne ».  Chaque Britannique émet 13 tonnes de CO2 par an. Le Royaume-Uni est l'un des principaux producteurs de pétrole au monde avec ses puits en mer du Nord.