États-Unis : De nouveaux documents confidentiels découverts dans la maison de Biden

Cinq pages supplémentaires de documents confidentiels ont été retrouvées dans la maison de famille de Joe Biden, a fait savoir la Maison Blanche le 14 janvier. Un nouveau rebondissement dans cette affaire délicate pour le président américain, qui envisage de briguer sa réélection.
Image
Joe Biden répondant à des questions de journalistes lors d'une conférence de presse le 12 janvier (AP Photo/Andrew Harnik)
Joe Biden répondant à des questions de journalistes lors d'une conférence de presse le 12 janvier (AP Photo/Andrew Harnik)
Partager2 minutes de lecture

Un nouveau chapitre dans cette affaire embarrassante. Ce 14 janvier, de nouvelles pages classées confidentielles ont été retrouvées dans la résidence de Joe Biden.

C'est l'avocat de la présidence, Richard Sauber, qui les a découvertes alors qu'il se rendait au domicile pour superviser la transmission d'un premier ensemble de documents confidentiels.

Depuis le début de la semaine, c'est l'affaire politique majeure aux États-Unis. Ces cinq nouvelles pages s'ajoutent à la découverte de plusieurs documents confidentiels.

Une partie se trouvait dans la résidence de Wilmington (Delaware), où Joe Biden séjourne le week-end. L'autre, dans le Penn Biden Center, un centre de réflexion de Washington où le président avait un bureau autrefois.

La présidence américaine fragilisée

Au-delà de cette fuite de documents, c'est la communication au compte-goutte de la part de la Maison Blanche qui agace l'opinion publique.

La découverte de dossiers classifiés remonte au mois de novembre 2022, mais c'est pourtant cette semaine, après la parution d'informations dans la presse, que l'exécutif a enfin admis l'existence de cette affaire.

Un "effet Streisand" dont se serait bien passé Joe Biden. Le démocrate de 80 ans est désormais fragilisé politiquement, lui qui souhaite briguer une réélection en 2024.

L'affaire laisse surtout penser à un cas similaire, lorsque Donald Trump était président. Le Républicain était également accusé d'avoir emporté dans sa maison de Floride des documents confidentiels.

Pour la présidence actuelle, ce ne sont pas du tout les mêmes situations, Richard Sauber a d'ailleurs affirmé que les avocats de Biden ont "agi immédiatement et volontairement", au contraire de son prédécesseur.

Pour l'opposition républicaine, fragilisée en interne, cette affaire est l'occasion de retrouver un peu d'élan.

Elle entend enquêter sur le sujet, au travers en particulier d'une commission de la Chambre des représentants présidée par l'élu républicain James Comer.