États-unis : la star du basket Brittney Griner est arrivée au Texas, après un échange contre un marchand d'armes russe

Image
Brittney Griner
Brittney Griner, le 13 octobre 2021.
AP Foto/Rick Scuteri.
Partager5 minutes de lecture
La star américaine du basket Brittney Griner est arrivée aux Etats-Unis après avoir été libérée d'une prison russe en échange d'un marchand d'armes surnommé le "marchand de mort". Brittney Griner, 32 ans, qui avait été arrêtée en Russie en février pour des accusations de trafic de drogue, et Viktor Bout, 55 ans, qui purgeait une peine de 25 ans dans une prison américaine, ont été échangés dans un aéroport d'Abou Dhabi, aux Emirats arabes unis.

Sur les images de l'échange, qui semble tout droit sorti de la Guerre froide, la sportive apparaît les cheveux ras, sans ses longues dreadlocks habituelles.

"Il y a quelques instants, j'ai parlé avec Brittney Griner. Elle est en sécurité. Elle est à bord d'un avion. Elle est en route vers les Etats-Unis", avait déclaré plus tôt le président américain Joe Biden, lors d'une brève allocution à la Maison Blanche.

La basketteuse a "bon moral" malgré "le traumatisme" enduré, a ajouté le président américain.

Dans un communiqué, la famille de Brittney Griner a déclaré: "Nous tenons à exprimer notre sincère gratitude envers le président Biden et son administration pour le travail inlassable qu'ils ont accompli pour ramener Brittney à la maison."

A re(voir) : La star du basket Brittney Griner libérée

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Brittney Griner
Brittney Griner s'envole pour Abou Dhabi pour être échangée contre le citoyen russe Viktor Bout, en Russie, le 9 décembre 2022. 
Service de sécurité fédéral russe via AP.

"Soulagement" 

Dans une autre vidéo diffusée par la chaine pro-Kremlin RT, on voit Brittney Griner quitter sa colonie pénitentiaire sacs en main. Une gardienne lui demande en russe "Pensez-vous revenir un jour ici?".

Des images du FSB la montrent embarquer dans un avion sous la neige, puis assurer depuis la cabine être "heureuse", précisant qu'elle ne savait pas où elle était menée.

Aux Etats-Unis, l'épouse de la basketteuse, Cherelle Griner s'est dite "submergée par les émotions".

"Pas un jour lors de ces 10 derniers mois sans que nous ayons porté Brittney Griner dans nos coeurs et nos pensées", a déclaré la commissaire de la ligue professionnelle américaine de basket féminin (WNBA), Cathy Engelbert, qui a également laissé entendre que la basketteuse atterrirait au Texas.

L'Arabie saoudite a également participé à la procédure d'échange, selon un communiqué conjoint avec les Emirats arabes unis, précisant que "la médiation a été menée" par le président des Emirats Mohammed ben Zayed et par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

Joe Biden
Le président Joe Biden annonce la libération de la star de la WNBA Brittney Griner lors d'un échange de prisonniers avec la Russie, le  8 décembre 2022, dans la salle Roosevelt de la Maison Blanche à Washington. 
AP Photo/Patrick Semansky.

Joe Biden a remercié Abou Dhabi mais la Maison Blanche a tout de même nuancé son rôle ainsi que celui de l'Arabie saoudite.

"Les seuls pays ayant participé aux négociations sont les Etats-Unis et la Russie", a déclaré la porte-parole de l'exécutif américain Karine Jean-Pierre.

Un haut responsable américain a affirmé que la discussion avec Moscou était restée focalisée sur la libération de Brittney Griner, et les Etats-Unis l'ont fait savoir à l'Ukraine ainsi qu'à d'autres alliés.

paul whelan
Sur cette photo d'archive du 23 août 2019, Paul Whelan, un ancien marine américain qui a été arrêté pour espionnage présumé à Moscou le 28 décembre 2018, attend une audience à Moscou, en Russie. 
AP Photo/Alexander Zemlianichenko.

Paul Whelan "fortement déçu" 

Un autre Américain détenu en Russie, l'ancien militaire Paul Whelan, n'a pas été inclus dans l'échange. "Même si nous avons échoué à obtenir la libération de Paul, nous n'abandonnerons jamais", a assuré Joe Biden.

Dans un appel avec la chaîne CNN depuis sa colonie pénitentiaire de Russie, Paul Whelan s'est dit "fortement déçu". "Je ne comprends pas pourquoi je suis toujours là", a-t-il déclaré.

Dans un communiqué, sa famille s'est dite "heureuse" pour Mme Griner mais "toujours dévastée" de savoir Paul Whelan dans une prison russe.

Arrêté en décembre 2018 en Russie, il a été condamné à seize ans de prison pour "espionnage", une condamnation qu'il a dénoncée comme fabriquée de toutes pièces.

A re(lire) : Qui est Viktor Bout, le traficant d'armes russe qui opérait depuis l'Afrique ?

Viktor Bout
La Russie a libéré la star de la WNBA Brittney Griner lors d'un échange de prisonniers de haut niveau, les États-Unis libérant le célèbre marchand d'armes russe Viktor Bout.
AP Photo/Apichart Weerawong.

"Marchand de mort" 

Brittney Griner, sportive afro-américaine de 32 ans et double championne olympique, a été arrêtée en février dans un aéroport de Moscou avec une vapoteuse et du liquide contenant du cannabis, un produit interdit en Russie.

En août, elle avait été condamnée à une peine de neuf ans d'emprisonnement puis, après le rejet de son appel, avait été transférée en novembre dans une colonie pénitentiaire dans le centre de la Russie.

Ses soutiens ont toujours dénoncé une prise d'otage pour marchander avec Washington en plein conflit en Ukraine.

Le nom de Viktor Bout avait été évoqué dès l'été. Célèbre trafiquant d'armes russe, arrêté en Thaïlande en 2008, il avait été condamné à une peine de 25 ans de prison aux Etats-Unis.

Viktor Bout a atterri jeudi en Russie, selon une chaîne de télévision publique russe. "Ne t'inquiète pas, tout va bien, Je t'aime fort", a-t-il dit à sa mère, Raïssa Bout, en arrivant dans son pays. Il a retrouvé ses proches quelques heures après à Moscou.

Surnommé le "marchand de mort", son parcours hors du commun a servi d'inspiration au film "Lord of War" avec Nicolas Cage.

S'adressant à Viktor Bout dans un message vidéo, l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis, Anatoly Antonov, a dit être conscient du fait que le marchand d'armes avait été soumis à "de puissantes pressions physiques et morales" pendant son séjour en prison aux Etats-Unis, a rapporté l'agence de presse russe TASS.

"Et vous avez enduré cela avec dignité", a-t-il ajouté, affirmant que Moscou était "sincèrement ravi que les efforts de la Russie pour votre libération ont finalement abouti."

Américains et Russes s'accusent mutuellement de détenir leurs ressortissants respectifs à des fins politiques. Plusieurs échanges de prisonniers ont eu lieu par le passé.