TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Partager

États-Unis : le "shutdown" se poursuit

Ils n'ont toujours pas réussi à se mettre d'accord. Aux États-Unis, la Maison Blanche et le Sénat campent sur leurs positions avec, pour  conséquence, 800 000 fonctionnaires au chômage technique ou qui travaillent sans être payés.
Ce n'est pas le meilleur moment pour visiter les musées de Washington. Beaucoup d'entre eux ont dû fermer leurs portes en raison du "shutdown" et contraindre leurs employés au congés sans solde, tout comme 800 000 fonctionnaire au total à travers le pays.
 
La situation ne reviendra pas à la normale avant le 27 décembre et la reprise des négociations budgétaires au Sénat.
 
Une seule personne est responsable du Shutdown : le président Trump. (...) Ce shutdown n'est pas liée à la sécurité aux frontières. Il est dû au fait que le président Trump réclame des milliards de dollars pour un mur inefficace dont une majorité d'Américains ne veut pas.
Chuck Schumer, sénateur démocrate

Pour sortir de l'impasse, Donald Trump réclame 5 milliards de dollars dans le but d'ériger un mur à la frontière avec le Mexique.

 
Notre grand pays doit protéger sa frontière. Nous ne voulons pas que des gens puissent entrer ici sans avoir rien à y faire. Nous voulons que les gens entrent dans le pays légalement.
Donald Trump, président américain

Les Démocrates s'y opposent et proposent une enveloppe de 1,3 milliards de dollars pour améliorer la sécurité aux frontières. Insuffisant aux yeux des Républicains.

 
Les démocrates ont refusé de faire un pas vers le président Trump et de fournir 1/5ème des ressources nécessaires à la frontière. Ils étaient pourtant prêts à les fournir il y a quelques mois seulement.
Mitch McConnell, sénateur républicain

Avec 51 sièges au Sénat, les Républicains ne disposent pas des 60 voix nécessaires pour faire pencher la balance.

Pour Donald Trump le temps presse : en janvier les démocrates reprendront la majorité à la Chambre des représentants, après leur victoire électorale en novembre.