Européennes: manifestations contre l'extrême droite en Allemagne

Image
Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

AFP
Partager3 minutes de lecture

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi en Allemagne, à la veille des élections européennes, pour "dire non" à l'extrême droite et pour appeler à défendre la démocratie dans les urnes.

A Berlin, le rassemblement au pied de la Colonne de la Victoire a mobilisé quelque 30.000 manifestants, selon l'alliance citoyenne Campact, l'un des organisateurs aux côtés d'associations de la société civile, antiracistes et écologistes.

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

AFP

"L'Allemagne est diverse !", "Stop à la haine", "A bas le racisme", proclamaient les pancartes des manifestants. Brandissant des lettres jaunes et les étoiles du drapeau européen, des manifestants ont formé le slogan "Go vote!" (Allez voter) au-dessus de la foule, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"Il n'y a pas de meilleur moyen de défendre la démocratie que d'aller voter demain", a lancé depuis la tribune Tareq Alaows, de l'association de défense des droits des réfugiés ProAsyl.

Plusieurs milliers de personnes ont également répondu à l'appel à manifester contre l'extrême droite à Stuttgart, Leipzig, Dresde, Munich, Francfort.

Malgré les scandales qui ont émaillé sa campagne pour les européennes, le parti d'extrême droite AfD (Alternative pour l'Allemagne) espère réaliser dimanche sa meilleure performance dans ce scrutin. En 2019, sa liste avait obtenu près de 11% des suffrages. La formation anti-immigration et critique envers l'UE, est donnée, dans les derniers sondages, autour de 15%, au coude à coude pour la seconde place avec le parti social-démocrate du chancelier Olaf Scholz et les écologistes, alliés de la coalition gouvernementale.

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

AFP

L'AfD a été éclaboussée ces derniers mois par plusieurs affaires qui ont freiné sa progression. Sa tête de liste aux Européennes a dû être mise à l'écart dans l'urgence après qu'un de ses collaborateurs a été mis en cause dans une enquête pour espionnage au profit de la Chine.

En début d'année, un média d'investigation avait dévoilé que des membres du parti avaient participé à une réunion d'identitaires au cours de laquelle un projet d'expulsion massive d'Allemagne de personnes étrangères ou d'origine étrangère avait été discuté.

Ces révélations avaient choqué le pays et entraîné des manifestations monstres contre l'extrême droite durant plusieurs semaines.

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

Manifestation contre l'extrême droite, le 8 juin 2024 à Berlin

AFP

Lors du dernier meeting de la campagne pour les Européennes en Allemagne, Olaf Scholz a également appelé les électeurs à se déplacer aux urnes dimanche, voyant dans le scrutin "une grande fête de la liberté"

"Nous nous réjouissons que l'on puisse voter sur l'orientation politique de l'Union européenne", a-t-il lancé à Duisbourg, dans l'ouest de l'Allemagne, appelant à "défendre l'Etat de droit et la démocratie".