Football : au Paris Saint-Germain, une semaine infernale avant le Classico

A la veille d'affronter l'Olympique de Marseille dans le Classico, le Paris Saint-Germain a traversé une semaine très agitée sur tous les plans. Côté extra-sportif, les rumeurs sur les envies de départ de son attaquant star, Kylian Mbappé, et l'affaire de l'armée de trolls ont fait beaucoup de vagues. 
Image
Mbappé
Kylian Mbappé lors de la rencontre de Ligue des champions face à Benfica, au stade de Luz, à Lisbonne, mercredi 5 octobre 2022.
Armando Franca (AP)
Partager3 minutes de lecture
Au PSG, à chaque jour suffit sa peine. Pas une semaine ne passe sans que le ciel gronde au-dessus de la capitale. Et cette dernière a été des plus orageuses pour la bande à Galtier, l'entraineur parisien, alors que se profile la confrontation la plus attendue de la Ligue 1 contre le rival de toujours, l’Olympique de Marseille.

Sur le plan sportif, les Parisiens, privés de Lionel Messi, n’ont pas fait parler la foudre que leur statut de favoris laisse en droit d’attendre. En milieu de semaine, ils ont livré une nouvelle prestation moyenne en Ligue des Champions, accrochés, comme la semaine précédente, par Benfica (1-1).

Côté extra-sportif, le club est pour ainsi dire dans l’œil du cyclone. Les affaires, rumeurs et supputations sont allées bon train, instaurant une atmosphère malsaine autour de l’institution. De quoi agacer passablement l’entraîneur du PSG en conférence de presse, vendredi 14 octobre. « Vous ne me parlez jamais de football. On est que sur de l’extra-sportif et quoi que je puisse vous dire, vous ne me croyez pas. »

L'envie d'ailleurs de Mbappé et « #Pivotgang »

Un nom cristallise l’embarras, celui de Kylian Mbappé. Les ennuis ont commencé après le nul contre Reims. Cette saison, le virevoltant attaquant a été repositionné à la pointe de l’attaque parisienne dans un rôle de pivot.

Une fonction que le récent meilleur buteur de l’histoire du club en C1 (31 buts) n’apprécie guère. Au point de le faire savoir publiquement. Via son compte Instagram, le jeune international français s’est fendu d’une publication accompagnée du commentaire « #Pivotgang » laissant entendre son mécontentement.
Mardi ensuite. Quelques heures avant le match retour contre les Portugais, la presse se fait l’écho du spleen de l’international français. Celui-ci songerait à quitter la capitale dès le mois de janvier, déçu, dit-on, par les promesses non tenues par la direction parisienne quant à son statut au sein de l’équipe.

Climat pesant avant le Classico

Le lendemain, Mediapart révèle cette fois que le Paris Saint-Germain aurait mandaté une agence de communication, une armée de trolls, dans le but de discréditer les voix critiques. Parmi les personnes visées... Kylian Mbappé. Malgré les vives dénégations de la direction, le prince de Bondy serait cette fois définitivement convaincu que le divorce doit être acté.

Un climat loin des plus sereins à l’heure où se profile l’un des Classicos les plus attendus des dernières campagnes. Car en face, l’Olympique de Marseille se présente avec probablement son effectif le plus qualitatif des dernières années. Un OM, quasi irréprochable en championnat, troisième à trois points de son prochain adversaire, battu pour la première fois le week-end dernier à Ajaccio.

Des Olympiens, en outre, ragaillardis par les six points glanés en deux semaines sur la scène européenne, permettant d’entretenir l’objectif d’accéder aux phases finales de la compétition. Une défaite des Parisiens, au soir du dimanche 16 octobre, sonnerait comme une grosse rafale sportive à l'issue d'une semaine ô combien tempétueuse.