Guerre en Ukraine : l'armée russe étend son offensive

L'armée russe étend son offensive en Ukraine. Les forces russes ont frappé pour la première fois la ville de Dnipro. Elles ont également visé deux aéroports militaires dans l'ouest du pays. L'étau se resserre autour de Kiev, la capitale.
Image
CARTE UKRAINE V3
L'armée russe progresse sur plusieurs fronts malgré la forte résistance ukrainienne.
TV5MONDE
Partager2 minutes de lecture
Face à la résistance ukrainienne, l'armée russe a élargi son offensive. Pour la première fois, Dnipro a été la cible de raids qui ont fait au moins un mort, selon les autorités locales. La ville est un important centre industriel situé sur le Dniepr. Le fleuve marque la séparation entre l'Est en partie prorusse de l'Ukraine et le reste du pays.
 

L'armée russe continue de progresser vers Kiev. Elle a atteint les faubourgs de Kiev, l'armée russe. Elle tente aussi d'éliminer les défenses ukrainiennes dans plusieurs localités à l'ouest et au nord de la capitale pour la "bloquer", selo,, l'état-major ukrainien.
 

Dnipro, cible d'attaques aériennes


Les forces russes tentent d'éliminer les défenses ukrainiennes dans plusieurs localités à l'ouest et au nord de la capitale - à Andriivka, Kopyliv, Motyjyne, Bouzova, Horenytchi, Boutcha et Demydiv  selon l'état-major ukrainien.

Kiev s'est transformée en forteresse
Vitali Klitschko, maire de Kiev.

Il reste un peu moins de deux millions d'habitants dans la capitale. La moitié de sa population a déjà fui. "Kiev s'est transformée en forteresse", insiste le maire de la capitale, Vitali Klitschko.

Deux soldats ukrainiens ont par ailleurs été tués et six blessés dans le bombardement de l'aéroport militaire de Lutsk, dans le nord-ouest du pays.

"A 05H45 (03H45 GMT), quatre roquettes ont été tirées, selon nos services, par un avion de chasse de l'armée russe sur l'aérodrome militaire de Lutsk", a indiqué sur Telegram le responsable de l'administration régionale, Youriy Pohuliayko.

Les forces russes ont également visé l'aéroport militaire d'Ivano-Frankivsk, dans l'extrême ouest du pays. Les deux bases aériennes ont été "mises hors service", a précisé le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

Poutine encourage le recours  à des combattants volontaires


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi l'armée russe d'empêcher l'évacuation de civils des villes encerclées de Marioupol et Volnovakha (sud-est) et d'avoir mené une attaque sur le trajet prévu d'un couloir humanitaire. 

Le président russe Vladimir Poutine a aussi encouragé le recours à des combattants "volontaires" aux côtés des quelque 150.000 forces russes déjà engagées sur le terrain pour cette guerre qui a jeté jusqu'ici sur les routes plus de quatre millions de personnes.

Parmi elles figurent 1,9 million de déplacés internes et plus de 2,5 millions de réfugiés à l'étranger, majoritairement en Pologne, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.