Guerre en Ukraine : le vibrant appel du président Zelensky aux parlementaires canadiens

Après le Parlement européen et le Parlement britannique, c’est devant le Parlement canadien que le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est adressé ce mardi, et demain, ce sera devant le Congrès américain. Avec un seul message envoyé à tous ces parlementaires : aidez-nous !
Image
Zelensky 15 mars
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Kiev, 15 mars 2022.
(Ukrainian Presidential Press Office via AP)
Partager5 minutes de lecture

« Comment expliquer cela à nos enfants ? »

Après des applaudissements nourris et une ovation debout des députés et sénateurs canadiens, qui tous portaient un petit ruban aux couleurs de l’Ukraine au revers de leurs habits, le président ukrainien a pris la parole. Un discours émouvant d’une quinzaine de minutes dans lequel il est revenu sur l’horreur de la guerre que subit son pays. « Comment expliquer cela à nos enfants ? Pouvez-vous imaginer vos villes bombardées ? Imaginez ce qu’est une ville assiégée… Chaque nuit est horrible » a déclaré Volodymyr Zelensky en demandant aux Canadiens d’imaginer leurs villes, Toronto ou Vancouver, bombardées, leurs infrastructures, leurs aéroports sous une pluie de bombes. « C’est une guerre pour nous soumettre, a poursuivi le président ukrainien. Nous voulons vivre, nous voulons gagner, être victorieux ».

Je vous exhorte, n’arrêtez pas vos efforts pour que la paix revienne dans notre paysVolodymyr Zelensky, président ukrainien

Il a remercié le Canada pour l’aide apportée à son pays et il demande aux Canadiens de poursuivre leurs efforts, en réitérant son appel à la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de son pays pour arrêter les bombardements russes : « On doit faire davantage pour protéger l’Ukraine et l’Europe de la menace russe, ils détruisent tout, ils ont tué 97 enfants. C’est une atteinte à notre avenir, à notre nation, à ce que nous sommes. Je vous exhorte, n’arrêtez pas vos efforts pour que la paix revienne dans notre pays ».

Volodymyr Zelensky a aussi remercié la diaspora canadienne pour le soutien sans faille à son peuple, le Canada a en effet la plus importante communauté ukrainienne dans le monde, avec 1,4 million de personnes, dont 42 000 vivent au Québec.

Le discours du président ukrainien a été chaudement applaudi pendant plusieurs minutes par les Parlementaires canadiens, tous debout dans l’hémicycle, unis comme un seul homme derrière les Ukrainiens.

De son côté, le gouvernement russe a riposté au même moment en publiant une liste d’exclusion de son territoire de 313 Canadiens.

Selon l’agence TASS citée par l’agence russe Lenta.ru, le premier ministre Justin Trudeau, sa ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly et la ministre de la Défense, Anita Anand, sont désormais interdits d'entrée en Russie, tout comme de nombreux membres du Parlement canadien. Par ailleurs, l'administration américaine dont le président Biden a été également visée par cette mesure.

(Re)lire : Le Canada affirme son soutien sans réserve à l'Ukraine face à la Russie

« Les Canadiens et les Ukrainiens sont des amis »

Avant que Volodymyr Zelenski ne prenne la parole, Justin Trudeau est revenu sur les liens historiques entre le Canada et l’Ukraine. « Les Canadiens et les Ukrainiens sont des amis… Vous avez eu une immense contribution à notre pays, le courage de votre peuple nous inspire tous » a déclaré le premier ministre canadien, en ajoutant que son gouvernement venait de prendre de nouvelles sanctions contre la Russie. « Les Ukrainiens paient un coût humain incalculable, cette guerre est illégale et injustifiable, cette guerre est une grave erreur de Poutine, cette guerre doit s’arrêter maintenant. Le mépris flagrant de Vladimir Poutine pour la vie humaine est absolument inacceptable » a poursuivi Justin Trudeau, en qualifiant le président ukrainien de « champion de la démocratie ». Le premier ministre canadien a conclu en affirmant que « le Canada sera là pour aider à la reconstruction de l’Ukraine quand l’envahisseur sera repoussé ».

Ukraine : ces volontaires qui veulent aller au front ne sont pas conscients des risques

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Une aide militaire de 117 millions de dollars

Justement, que fait le Canada pour aider l’Ukraine et les Ukrainiens ? Le soutien se déploie en plusieurs volets : tout d'abord, envoyer des armes et du matériel militaire en Ukraine, une aide militaire qui totalise plus de 117 millions de dollars jusqu'à maintenant.

L’armée canadienne menait aussi, jusqu'à tout récemment, des missions en Ukraine pour former les militaires ukrainiens. Ces opérations de formation, qui existent depuis 2015, ont permis de former 33 000 soldats ukrainiens au cours des dernières années, un rôle important donc de la part du Canada qui pourrait expliquer en partie la résistance de l’armée ukrainienne à l’assaut russe.

[Ils] vont non seulement venir au Canada avec des visas de touriste, mais venir travailler, venir étudier, venir contribuer et bâtir une vieJustin Trudeau, premier ministre canadien

Le gouvernement canadien a aussi débloqué 100 millions de dollars d’aide humanitaire pour les Ukrainiens, une somme destinée principalement aux organismes humanitaires déployés sur place et dans les pays limitrophes, comme le Programme alimentaire mondial, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés et d'autres organisations. Ottawa va aussi envoyer 30 millions de dollars à la Croix-Rouge canadienne pour une aide immédiate aux réfugiés ukrainiens.

Accueillir des réfugiés ukrainiens

Le premier ministre Trudeau a également annoncé la semaine dernière l’investissement de 117 millions de dollars pour aider les Ukrainiens qui veulent migrer au Canada. L’objectif est de simplifier le processus d’immigration pour ces réfugiés, comme accélérer le traitement des demandes et soutenir ceux qui arrivent au pays.

« Le Canada met de l'avant des mesures non seulement pour permettre aux gens de venir [...] avec une piste vers la résidence permanente pour ceux qui ont de la famille au Canada. [Ils] vont non seulement venir au Canada avec des visas de touriste, mais venir travailler, venir étudier, venir contribuer et bâtir une vie » a déclaré Justin Trudeau.

(Re)lire : Le Canada ouvrira ses portes aux réfugiés ukrainiens

Mais le gouvernement Trudeau refuse de lever l’exigence de visas pour les réfugiés ukrainiens, invoquant des raisons de sécurité. Pour demander ce visa, il faut présenter des documents, comme des pièces d’identité ou autres, et ces réfugiés ukrainiens jetés précipitamment sur les routes de l’exil n’ont pas forcément pris tous ces documents avec eux.

Reste à voir si ce processus d’immigration pour les réfugiés ukrainiens sera réellement simplifié et accéléré... Si on va passer des paroles aux actes. Beaucoup en doutent : lors de la reprise du pouvoir par les Talibans en Afghanistan, l’été dernier, le Canada promettait d'accueillir 40 000 réfugiés afghans, mais dans les faits, seulement 7750 sont arrivés au pays. Le gouvernement Trudeau a d’ailleurs été vivement critiqué pour le fiasco de ces opérations d’accueil des réfugiés afghans et il est attendu au tournant par plusieurs avec l’accueil à venir des Ukrainiens.