La classe politique canadienne montre son soutien à Israël

Le premier ministre Justin Trudeau a fermement condamné l'attaque surprise lancée par le Hamas en Israel lors d'un rassemblement à Ottawa. L'événement était organisé par la Fédération juive d'Ottawa, lundi 9 octobre au Centre communautaire juif Soloway. Les précisions de nos confrères de Radio-Canada.

Image
Justin trudeau

Justin Trudeau lors de la visite du président Volodymyr Zelensky dans la capitale Ottawa. Image prétexte.

Capture AFPTV
Partager2 minutes de lecture

"C’est tellement important de se rassembler pour montrer notre solidarité envers nos amis israéliens durant ces moments incroyablement difficiles", a lancé d'emblée le Premier ministre Trudeau.

"Le Canada condamne sans équivoque les attaques terroristes commises par le Hamas", a soutenu le Premier ministre, qualifiant les gestes du mouvement de "brutaux""d’horribles" et "d’inimaginables".

Il a notamment demandé la libération des otages détenus dans la bande de Gaza.

Tweet URL

Le monde est actuellement dans une situation très sombre.

Justin Trudeau, Premier ministre du Canada

L’ambassadeur d'Israël au Canada, Iddo Moed, a quant à lui remercié le premier ministre de son appui.

"Il ne s'agit pas seulement d'un problème local, mais d'un problème auquel nous sommes confrontés dans la région et au-delà", a-t-il ajouté.

Pour sa part, le chef de l'opposition Pierre Poilievre a rappelé l’importance d’offrir des services consulaires de qualité aux Canadiens à l’étranger présentement en Israël.

Pour sa part, le chef de l'opposition Pierre Poilievre a rappelé l’importance d’offrir des services consulaires de qualité aux Canadiens à l’étranger présentement en Israël.

"Le Canada doit maintenant se tenir aux côtés des Israéliens qui exercent leur droit de se défendre."

Ce dernier souhaite également que le Canada demande qu’une enquête soit menée sur la façon dont l’offensive a été "si bien coordonnée".

L'attaque lancée samedi par le Hamas a provoqué une onde de choc dans la communauté israélienne installée dans la région de la capitale fédérale.

Le maire d’Ottawa, Mark Sutcliffe, qui prenait également part au rassemblement lundi 9 octobre a dit avoir "le coeur brisé".

 

Les attaques contre Israël sont profondément ressenties à Ottawa. [...] Quand Israël pleure, Ottawa pleure.

 Mark Sutcliffe, maire d’Ottawa

"On a tous vécu quelque chose de très, très difficile et ça continue", confie quant à lui le vice-président et avocat du Centre consultatif des relations juives et israéliennes, Richard Marceau.

Celui dont le fils réside actuellement en Israël vit un "mélange de sentiments d’horreur, d'incrédulité, de colère, de peur et de crainte", même s’il assure que son garçon se porte bien.

Le but du rassemblement est de "se retrouver ensemble", explique-t-il, et de se montrer "solidaire" envers la communauté israélienne.

"Plus que jamais, il est essentiel que nous nous rassemblions pour manifester notre amour et notre soutien à notre patrie et à son peuple."

RICHARD MARCEAU

Le vice-président et avocat du Centre consultatif des relations juives et israéliennes, Richard Marceau.

Radio-Canada / Camille Kasisi-Monet

Enjeux de sécurité

Si Richard Marceau ne se disait pas inquiet pour la sécurité des participants, la Fédération juive d'Ottawa avait pour sa part indiqué sur Facebook qu’un service de sécurité était présent lors de l'événement.

"Nous sommes au courant qu’ouvertement, il y a des gens qui manifestent leur appui au Hamas", a reconnu Richard Marceau. "Nous ne sommes pas naïfs."

Le Service de police d’Ottawa (SPO) avait d’ailleurs indiqué être aux aguets dans un message publié sur le réseau social X (anciennement Twitter), samedi.

"Nous avons renforcé la présence policière dans les lieux de culte, notamment les synagogues et les mosquées", a écrit le service policier.

"Les crimes haineux ne seront pas tolérés et feront l'objet d'une enquête approfondie."

Manifestation pro-Palestine

Une centaine de manifestants pro palestiniens se sont rassemblés, dimanche, devant le Monument canadien pour les droits de la personne, à Ottawa.

Richard Marceau s’indigne de voir des manifestants applaudir des gestes qu’il qualifie de "massacre."

Sur la colline du Parlement, à Ottawa, la tour de la Paix a été illuminée aux couleurs du drapeau d’Israël, dimanche soir, et le drapeau national du Canada a été mis en berne.

Des rassemblements en solidarité avec Israël sont aussi prévus dans d’autres grandes villes canadiennes.

Avec les informations de Rémi Authier et Rebecca Kwan