Le cycliste français Raymond Poulidor est mort

L'ancien champion du cyclisme français, Raymond Poulidor, est décédé ce matin à 83 ans. Figure populaire, cet "éternel second" n'a jamais remporté le Tour de France, course à laquelle il a participé entre 1962 et 1976. 
Image
Raymond Poulidor est mort
Raymond Poulidor, sur le plateau de l'Invité, en 2015.
 (Capture d"écran)
Partager2 minutes de lecture

Hospitalisé depuis le mois d'octobre 2019, en raison "d'une grande fatigue", l'ancien champion s'est éteint ce matin, près de son domicile à  Saint-Léonard-de-Noblat, en Haute-Vienne (sud-ouest de la France). 

Raymond Poulidor "est parti ce matin", vers 2H00, a indiqué son épouse Gisèle à l'AFP. "Il avait le coeur très fatigué", a-t-elle déclaré. 

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

"C'est une grande perte. C'est un grand ami qui s'en va", a réagi son rival belge Eddy Merckx, quintuple vainqueur du Tour auprès de nos confrères de l'AFP. "C'est une grande tristesse. Pendant ma carrière on était adversaires, mais après je l'ai côtoyé souvent (...) j'ai passé des vacances avec lui.

Le populaire "Poupou"

Ce monument du sport français a eu une longue carrière de 18 ans, marquée par sa rivalité avec Jacques Antil, ou encore Eddy Merckx. "Poupou", comme l'appelait le public français, est resté populaire longtemps après l'arrêt de sa carrière, dans les années 70. Celui qu'on avait encore aperçu cet été sur les routes du Tour affichait sa simplicité et restait accessible au public qui continuait à l'apprécier.

"Éternel second", il n'a jamais remporté le Tour de France, mais multiplia les places sur le podium du Tour (huit fois entre 1962 et 1976), dont la dernière à plus de 40 ans, sans pour autant avoir la chance de porter le maillot jaune une seule fois, malgré ses 14 participations.

"Etre un Poulidor"

L'expression "être un Poulidor" rentre même dans l'usage courant de la langue française. "Je suis devenu un nom commun", racontait avec le sourire le cycliste à l'AFP, en 2016 à l'occasion de ses 80 ans. "Tous les jours il y a un Poulidor à la radio, à la télévision. Dès qu'il y en a un qui fait 2e à la pétanque par exemple, c'est un Poulidor".

Mais Raymond Poulidor a toutefois gagné de nombreuses courses, comme le Tour d'Espagne en 1964, le Milan-San Remo en 1961 et la Flèche wallonne en 1963. Son palmarès a continué avec une victoire à deux reprises au Paris-Nice (1972 et 1973) et à deux Critérium du Dauphiné libéré (1966 et 1069).

Le champion avait pris sa retraite en 1977. Ces dernières années, il intervenait sur le Tour de France, dans la caravane publicitaire du Tour, auprès du sponsor du maillot jaune.