Moldavie : la police moldave arrête des membres d'un réseau "orchestré par Moscou"

La police moldave a annoncé, dimanche 12 mars, avoir arrêté les membres d'un réseau "orchestré par Moscou" dans le but de déstabiliser le pays. Ce, à quelques heures d'une manifestation anti-gouvernementale.
Image
Moldavie Chisinau manifestation
Une foule agite des drapeaux lors d'une manifestation initiée par le Mouvement pour le peuple et des membres du parti moldave Shor, favorable à la Russie, contre le gouvernement pro-occidental et le faible niveau de vie, à Chisinau, le 12 mars 2023.
Aurel Obreja (AP)
Partager3 minutes de lecture
À l'issue de perquisitions menées dans la soirée de samedi  11 mars, 25 hommes ont été interrogés par les enquêteurs et sept d'entre eux ont été placés en détention, a déclaré, lors d'une conférence de presse, le chef de la police, Viorel Cernautean.

Un agent a pu infiltrer le groupe dirigé par un Russo-Moldave, a-t-il précisé. Il a affirmé détenir "dix heures" d'enregistrement vidéo et audio à charge. "Des personnes sont venues de Russie avec un rôle bien précis de formation", a ajouté le responsable. 

Les autorités moldaves ont expliqué leur coup de filet après avoir "reçu des informations sur l'organisation par les services spéciaux russes d'actions de déstabilisation sur notre territoire via des manifestations."

Le parti de l'oligarque prorusse en fuite, Ilhan Shor, a de nouveau mobilisé ses troupes ces dernières semaines contre le gouvernement pro-européen, sur fond de tensions accrues entre Moscou et Chisinau.

Il a organisé plusieurs rassemblements, dont il est soupçonné de rémunérer les participants. Une nouvelle manifestation s’est tenue dimanche après-midi dans la capitale Chisinau.

"Fomenter une insurrection contre le gouvernement moldave"

De son côté, Washington a accusé, vendredi 10 mars, la Russie de chercher à déstabiliser le pays de 2,6 millions d'habitants, voisin de l'Ukraine, avec pour objectif d'y installer un gouvernement acquis à sa cause. "Nous pensons que la Russie cherche à affaiblir le gouvernement de Moldavie, certainement avec l'objectif final de voir une administration plus favorable  à la tête du pays", a averti John Kirby, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de l'exécutif américain. Des acteurs russes, certains liés aux renseignements russes, cherchent à orchestrer des manifestations en Moldavie et à s'en servir pour fomenter une insurrection contre le gouvernement moldave." Les Etats-Unis ont, en outre, renforcé leur partage d'informations avec les dirigeants moldaves afin "qu'ils puissent enquêter davantage" et "contrecarrer les plans russes."

La Moldavie, anciennement dans la zone d'influence de la Russie, est désormais dirigée par des autorités résolument tournées vers l'intégration européenne.
Elle doit cependant composer avec la région séparatiste pro-russe de Transnistrie. Les autorités de ce territoire ont appelé, jeudi 9 mars, les Nations unies à enquêter sur un projet d'attentat contre plusieurs hauts responsables imputé à Kiev.

Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont immédiatement dénoncé ces allégations comme étant une "provocation orchestrée par le Kremlin."

(Re)voir : Moldavie : tentative de déstabilisation ?
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...