Qui est Mohammed Deif, l'homme derrière les attaques du Hamas contre Israël ?

Il est considéré par les services de renseignement israéliens comme le cerveau des attaques contre Israël. Âgé de 58 ans, amputé des jambes et d'un bras et borgne le chef de la branche armée du Hamas a réussi ces trente dernières années à échapper à l'armée israélienne. Retour sur son parcours.

Image
Mohammed Deif, chef militaire du Hamas

Photo non datée du chef militaire du Hamas, Mohammed Deif, à l'origine de l'attaque armée contre Israël en octobre 2023.

Reuters
Partager2 minutes de lecture

L'homme est âgé de 58 ans mais il n'existe aucune photo récente de lui. Dans les manifestations du Hamas, son portrait en ombre chinoise est brandi par ses partisans.

On sait de lui qu'il est fortement diminué. Il a perdu un oeil, deux jambes et un bras. Mais depuis son fauteuil roulant, c'est bien lui le patron de la branche militaire du Hamas, qui dirige les opérations militaires et les attaques terroristes.

Dans un message relayé par les médias israéliens, il affirmait avoir lancé 5000 roquettes contre le territoire israélien. Le chef des brigades Ezzedine Al-Qassam, dans son message, justifie ces attaques par le blocus de Gaza imposé par Israel depuis 2006.

Il est né dans le sud de la bande de Gaza en 1965. Il fait des études de biologie, physique et chimie. Il se rapproche des frères musulmans lors de ses études à l'université islamique de Gaza. 

Il rejoint le Hamas fondé en 1987 par trois membres des Frères musulmans.

Et il s'engage dans la lutte armée contre les forces israéliennes. Il est né Mohammed Diab Ibrahim al-Masri. Il doit son nom de "Deif", "invité" en arabe au fait qu'il ne dort jamais au même endroit chaque nuit pour échapper à des frappes ciblées. Il a ainsi échappé à sept tentatives d'assassinat. Il perd entre 2002 et 2006, son bras, son oeil et ses jambes.

Il monte dans la hiérarchie de la branche armée du Hamas. Il devient chef des Brigades al-Qassam en 2002. 

Sous son commandement, le Hamas devient de plus en plus puissant militairement. Il serait à l'origine de la construction des tunnels de Gaza, base de la stratégie de la guerre aérienne et souterraine contre l'armée israélienne.

L'armée israélienne a lancé une vaste opération de représailles aux attaques du 7 octobre. Et le mouvement islamiste armé Hamas a confirmé mercredi 11 octobre la mort de plusieurs de ses commandants dans des frappes israéliennes  : Bassem Issa, chef de sa branche militaire pour la ville de Gaza, chef-lieu de ce territoire palestinien, et de "nombreux" autres hauts responsables militaires de l'organisation dans des frappes de l'armée israélienne. Mohammed Deif, le chef derrière les attaques du 7 octobre, serait encore vivant.

La brigade Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas n'a pas nommé les autres membres de l'organisation tués dans les frappes israéliennes.