Rio 2016 : le zapping des JO

Du 5 au 21 août 2016 se déroulent les 31e Jeux olympiques à Rio, au Brésil, où plus de 11 000 sportifs du monde entier vont tenter de décrocher le titre suprême. Mais l'événement ne se joue pas que dans les stades. Retour sur les temps forts et les moments insolites. 
Image
altérophile
La Colombienne Leidy Yessenia Solis Arboleda participe à la compétition de porter de poids à Rio pour les JO 2016.
©AP Photo/Morry Gash
Partager3 minutes de lecture

Pour la première fois de leur histoire, les Jeux olympiques sont organisés en Amérique du Sud. Retrouvez ce qu'il ne fallait pas rater de cet événement sportif mondial, qui se déroule du 5 au 9 août 2016 à Rio, au Brésil.

L'avant JO : le cas russe, l'équipe des réfugiés et les couacs dans la préparation brésilienne



Les temps forts de la cérémonie d'ouverture 

Image
Galerie cérémonie Jo Rio
Import ID
43086
Photos
Cérémonie JO Rio
© AP Photo/Charlie Riedel
Le célèbre stade Maracana de Rio, théâtre de la cérémonie d'ouverture des 31e Jeux olympiques, le 5 août 2016.
Cérémonie Jo Rio 2
© AP Photo/Jae C. Hong
Vanderlei de Lima, ancien marathonien brésilien, allume la vasque olympique, lançant officiellement les Jeux.
Cérémonie Jo Rio 3
© AP Photo/David J. Phillip
C'est l'ex-tennisman brésilen Gustavo Kuerten qui a fait entrer la flamme dans le stade Maracana de Rio.
Cérémonie Jo Rio 4
© AP Photo/Robert F. Bukaty
La mannequin Gisele Bünd­chen traverse le stade de Rio en musique sur le tube "The Girl from Ipanema" (la fille d'Ipanema en Français), du carioca Tom Jobim. Dans son sillage, se dessinent les monuments du plus célèbre architecte brésilien : Oscar Niemeyer.
Cérémonie Jo Rio 6
© AP Photo/Jin-man Lee
La "Grande fête", première partie de la cérémonie proposée par le réalisateur brésilien Fernando Meirelles, a évoqué la musique du pays, mais aussi son histoire à travers les Indiens d'Amazonie, les "conquistadors", l'esclavage.  Elle s'est conclue par une mise en valeur de la forêt amazonienne, comme symbole de la lutte contre le réchauffement climatique. (cf photo)


♦ L'ovation de l'équipe de réfugiés...

équipe réfugiés JO
Choisis par le Comité international olympique (CIO), quatre femmes et six hommes - judokas, athlètes et nageurs - ont composé pour la première fois l'équipe de réfugiés au Jeux olympiques. 
© AP Photo/Michael Sohn

♦ Les huées à l'encontre du président par intérim, Michel Temer, remplaçant de Dilma Rousseff en pleine procédure de destitution. Le Brésil vit actuellement une profonde crise politique et économique :

Cris de joie, pleurs et polémiques : tour d'horizon de la première semaine 


♦ Le début difficile des Bleus qui peinent à rafler des médailles
Image
Galerie JO Rio 2
Import ID
43099
Photos
Galerie JO Rio 4
© AP Photo/Matt Slocum
Après trois jours de néant, les nageurs français débloquent le compteur de médailles olympiques pour la France à Rio, en remportant l'argent au 4x100m nage libre, le 8 août 2015.
Galerie JO Rio 3
© AP Photo/John Locher
Ce sont les cavaliers français en épreuve par équipe qui apportent la première médaille d'or à la France le 9 août 2016. Astier NICOLAS (photo) décroche également l'argent en individuel. 

♦ Goldman Sachs au tapis : Grâce à Greg Van Avermaet (ci-dessous), la Belgique empoche sa première médaille à l'épreuve de cyclisme sur route. Et déjoue ainsi les mauvais calculs de l'agence de notation Goldman Sachs qui ne pronostiquait aucune médaille pour le pays.

Belgique Rio
© Bryn Lennon/Pool Photo via AP

♦ La défaite la moins attendue de ce début de JO est certainement celle du joueur de tennis serbe Novak Djokovic. Le numéro un mondial du classement ATP n'a pu retenir ses larmes après avoir été battu dès le premier tour par l'Argentin Juan Martin del Potro :
♦ D'autres larmes, mais cette fois-ci de joie ! Majlinda Kelmendi, judokate, apporte une médaille d'or historique pour le Kosovo, petit pays des Balkans représenté pour la première fois aux Jeux olympiques :

Majlinda Kelmendi
© AP Photo/Markus Schreiber

♦ Les sportives féminines brillent à ces Jeux de Rio, à l'image de l'escrimeuse tunisienne Inès Boubakri et de sa médaille de bronze, une première pour le continent africain :
 

♦ Sans surprise, en tête du classement, les Etats-unis avec 32 médailles au compteur. S'il fallait choisir un champion américain ? Michael Phelps ! À 31 ans, ce champion continue de dominer la natation mondiale. À Rio, ce nageur adepte du "cupping" - technique de médecine chinoise laissant des ronds violets sur le corps permettant aux sportifs de mieux récupérer - décroche sa 22e médaille d'or:

Phelps
© AP Photo/David J. Phillip, File

L'autre championne américaine de cette première semaine, c'est sans conteste, la gymnaste Simone Biles, médaille d'or par équipe et en individuel. Celle que la presse et les spécialistes disaient imbattable avant le début de la compétition, a tenu ses promesses. 



♦ Les JO ne sont pas exempts de polémiques. Notre site Terriennes a répertorié, durant cette première semaine de compétition, les commentaires sexistes qui touchent les femmes mais aussi les hommes qui participent à ces Jeux. 

Le 7 août 2016, l’athlète américaine Corey Cogdell décroche la médaille de bronze à l’épreuve de ball-trapLe Chicago Tribune s’empresse de la féliciter dans un tweet sans même prendre la peine de la nommer. Et pour cause : elle est l’épouse du footballeur américain Mitch Unrein. « Femme de sportif », une appellation bien plus légitime que son nom et prénom apparemment. Tollé sur Internet.
 


► Lire notre article : Le sexisme champion des JO ? 

Que nous réserve la deuxième semaine ? A suivre...