Syrie : Kobané de nouveau sous le feu des jihadistes de l'EI

Les jihadistes du groupe Etat islamique ont lancé, jeudi 25 juin, une attaque surprise pour reprendre pied dans la ville kurde de Kobané, où ils avaient subi en janvier dernier leur pire revers depuis le début de leur expansion en Syrie.

Image
Kobané
Des soldats turcs après l'attaque de la ville de Kobané par le groupe Etat islamique, jeudi 25 juin 2015.
© AP Photo
Partager3 minutes de lecture

Les combattants de l'organisation extrémiste ont également mené une offensive contre la ville de Hassaké dans le nord-est, s'emparant pour la première fois de deux quartiers dans cette capitale provinciale partagée entre le régime et les forces kurdes.

Dans le sud syrien, ce sont des groupes rebelles, dont des jihadistes de la branche syrienne d'Al-Qaïda, qui accentuent la pression sur les forces du régime de Bachar al-Assad à Deraa, berceau de la révolution de 2011.

A Kobané (Aïn Al-Arab en arabe), les jihadistes sont revenus par la ruse, en revêtant l'uniforme des Unités de protection du peuple kurde (YPG), la principale milice kurde syrienne, selon des militants contactés par l'AFP.

En janvier, les YPG, avec l'aide des frappes aériennes de la coalition menée par les Etats-Unis, avaient chassé le groupe ultraradical de cette ville frontalière de la Turquie après quatre mois de combats, faisant de la cité un haut-lieu de la lutte anti-EI.

Les jihadistes ont perpétré trois attentats suicide à la voiture piégée près du poste-frontière avec la Turquie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui n'était pas en mesure de fournir un bilan des victimes.
 

Témoignage du médecin Arif Ali qui travaille à l'hôpital de Kobané

Le médecin Arif Ali à l'hôpital de Kobané en direct sur TV5MONDE. 25.06.15.