Xavier Bertrand : "L'État a été un cadavre encombrant dans la gestion de la crise sanitaire"

"Face aux territoires" recevait, pour sa première édition sur TV5MONDE, Xavier Bertrand, le président de la région des Hauts-de-France. Le candidat à la présidence de la République française en 2022 , ancien membre du parti conservateur Les Républicains, entend incarner justement cette France des territoires. Xavier Bertrand milite pour que l'État accorde plus de responsabilités aux acteurs locaux. Morceaux choisis.
Image
XAVIER BERTRAND 4
Xavier Bertrand, candidat à la présidence de la République, était l'invité de TV5MONDE
Partager3 minutes de lecture
  • La vaccination et le pass sanitaire

L'actualité française est dominée ces derniers jours par la propagation du variant Delta sur le territoire métropolitain. Le président français Emmanuel Macron, ce lundi 12 juillet, a annoncé l'obligation vaccinale pour les personnels de santé et l'extension du pass sanitaire à de nombreuses activités. Xavier Bertrand n'a pas remis en cause les choix de l'exécutif appelant les Français "à se vacciner". "Le seul moyen de sauver des vies et éviter d'être malade passe par la vaccination", a ainsi martelé le candidat à la présidence de la République.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
  • Les relations entre Régions et État

Candidat à la présidence de la République, Xavier Bertrand se présente comme l'homme des territoires. Il n'hésite pas à fustiger l'État central qualifié de "cadavre encombrant dans la gestion de la crise sanitaire". Xavier Bertrand entend confier plus de responsabilités aux acteurs locaux dans le domaine de la santé. Si il est élu en 2022, la gestion des agences régionales de santé, qui dépendent aujourd'hui du ministère de la Santé, passerait dans les mains des acteurs locaux et en cas de crise, des préfets.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
  • L'enseignement des langues régionales

Interrogé sur la question de l'enseignement des langues régionales, le président des Hauts-de-France ne voit pas en quoi "les langues régionales constituent une menace pour l'unité de la République". Il s'est dit "favorable" à l'enseignement de ces langues régionales comme le picard, le flamand, le breton...  Le 21 mai dernier le Conseil constitutionnel avait censuré partiellement la « loi Molac » sur la promotion des langues régionales.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
  • Lutte contre le terrorisme

Face aux dangers du terrorisme, Xavier Bertrand milite pour la mise en place d'"une peine de 50 ans incompressible pour les personnes condamnées pour des actes de terrorisme." Le candidat à la présidence de la République déclare vouloir "protéger avant toute chose les Français".
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
  • L'Union européenne et le Brexit

Xavier Bertrand compte présenter à l'opinion française dans un grand discours à l'automne sa vision de la construction européenne. Selon lui, cette construction restera encore guidée par "l'amitié franco-allemande". L'Union européenne doit appliquer la "réciprocité dans les échanges commerciaux", selon Xavier Bertrand. "Les pays sont durs avec nous et on les laisse rentrer sur le marché européen. Il faut que l'Union européenne sorte de la naïveté", estime le candidat à l'élection présidentielle.
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Xavier Bertrand entend également "réviser l'accord" sur le Brexit entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. "Les Anglais ne respectent pas les règles. Il faut donc réviser l'accord sur le Brexit" .

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
  • La fin de l'opération Barkhane

Xavier Bertrand a pris acte "de la décision du président de la République" de mettre fin à l'opération Barkhane. "C'était la décision qu'il fallait prendre à ce moment", estime Xavier Bertrand tout en regrettant que l'Europe ne se soit pas engagée davantage.

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...