Proche-Orient : Israël et Palestine, quelle paix ?

La décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël a ravivé l'interminable conflit israélo-palestinien. Entre l'intransigeance du gouvernement Netanyahu en Israël et les divisions politiques côté palestinien, chronique d'un "processus de paix" mort et enterré.

Ce vendredi 19 juillet 2013, le journal officiel de l'Union européenne publie une directive qui impose à tous les accords signés...
Détenus palestiniens dans la prison d'Ayalon, à Ramla, au sud-est de Tel-Aviv
Le mardi 26 février 2013, un groupe armé issu du Fatah tirait une roquette sur Ashkelon en "représailles" à la mort d'un détenu...
Un Palestinien devant la colonie israélienne de Nabi Saleh, en Cisjordanie (AFP)
Les Palestiniennes font 4,4 enfants en moyenne ; les Israéliennes seulement 3,3. A ce rythme, la minorité arabe est en passe de...
En dépit de multiples décisions de justice en faveur de son élargissement, Georges Ibrahim Abdallah reste par acharnement...
Quatre jours après le lancement de l'opération "Pilier de défense", la tension est à son comble au Proche-Orient. Depuis le début...
Alors que la représentante de la “diplomatie européenne“ Catherine Ashton effectue une visite de trois jours en Israël et dans...
A Damas, le 15 mars 2011 (d'après vidéo diffusée sur You Tube)
Alors que la Syrie semble à son tour gagnée par le souffle du "printemps arabe", le régime de Bachar el-Assad parait osciller entre répression et ouverture. Plus d'une centaine de personnes ont été tuées les 23 et 24 mars à Deraa dans le sud de la Syrie, théâtre de manifestations sans précédent contre le pouvoir, selon des militants des droits de l'Homme.

Économiste et directeur de l'édition arabe du Monde diplomatique, Samir Aïta analyse en mars 2011 ce mouvement et son contexte.

Pages