Ariane 6 prendra son envol le 9 juillet

Image
le noyau central du lanceur permanent européen Ariane 6 à Kourou en Guyane, le 26 mars 2024

le noyau central du lanceur permanent européen Ariane 6 à Kourou en Guyane, le 26 mars 2024

AFP
Partager3 minutes de lecture

Le vol inaugural de la fusée européenne Ariane 6, qui doit redonner à l'Europe son accès indépendant à l'espace, aura lieu le 9 juillet depuis Kourou, d'où aucun lanceur n'a décollé depuis un an, a annoncé mercredi l'agence spatiale européenne (ESA).

"L'Europe revient dans le jeu. Nous sortons de la crise des lanceurs", a déclaré à l'AFP le directeur général de l'ESA Josef Aschbacher, depuis le salon aéronautique de Berlin.

"Le programme a été en retard, on en a tous souffert, mais c'est le retour de l'Europe pour l'accès à l'espace et nous sommes confiants sur la date" du 9 juillet, a ajouté auprès de l'AFP le président du Centre national d'études spatiales (CNES), Philippe Baptiste.

Initialement prévu pour 2020, le premier envol d'Ariane 6 a été reporté à maintes reprises en raison de la pandémie de Covid-19 et de difficultés de mise au point.

L'Europe est privée de son propre accès à l'espace depuis le vol final du lanceur lourd Ariane 5 en juillet 2023 et l'échec du premier vol commercial de la nouvelle fusée italienne Vega-C en 2022.

Josef Aschbacher, directeur général de l'ESA, avant le lancement du satellite EarthCARE de l'ESA depuis la base spatiale de Vandenberg à Lompoc en Californie, le 28 mai 2024

Josef Aschbacher, directeur général de l'ESA, avant le lancement du satellite EarthCARE de l'ESA depuis la base spatiale de Vandenberg à Lompoc en Californie, le 28 mai 2024

AFP

Conçu pour affronter la concurrence du lanceur américain Space X, le nouveau lanceur lourd européen est polyvalent, avec un étage supérieur réallumable lui permettant de placer plusieurs satellites sur différentes orbites pendant le même vol.

Ariane 6 est de "la même classe que les fusées Falcon 9" lancées par la société d'Elon Musk Space X, a fait valoir Josef Aschbacher. Mais contrairement aux fusées de Space X, le nouveau lanceur européen n'est pas réutilisable et "nous devons y travailler à l'avenir", a-t-il ajouté.

Le chancelier allemand Olaf Scholz s'est réjoui que l'Europe puisse assister "à un grand moment de l'aérospatiale", après "dix années de travail préparatoire acharné".

Ariane 6 a déjà 30 missions dans son carnet de commandes, a précisé Stéphane Israël, président exécutif d'Arianespace, qui opère les lancements.

Pour financer son équilibre économique, les 22 États membres de l'ESA ont conclu en novembre 2023 un accord sur une subvention annuelle d'un maximum de 340 millions d'euros du 16e au 42e vol de la fusée, soit les lancements prévus de 2026 jusqu'à l'horizon 2030.

Décollage d'Ariane 5 avec deux satellites de telecommunications, à Kourou en Guyane le 6 août 2019

Décollage d'Ariane 5 avec deux satellites de telecommunications, à Kourou en Guyane le 6 août 2019

AFP/Archives

L'équilibre financier des 15 premiers vols était déjà assuré par un précédent accord.

La campagne de lancement d'Ariane 6 a démarré en avril au Centre spatial guyanais (CSG) à Kourou en Guyane française, où le corps central de la première Ariane 6 a été installé sur le pas de tir ELA4.

"La dernière étape majeure avant le lancement sera la répétition générale", a détaillé l'ESA, sans en préciser la date.