Royaume-Uni: le suspect d'un triple meurtre à l'arbalète retrouvé

Image
Des policiers devant une tente d'équipe médico-légale à Ashley Close à Bushey dans le Hertfordshire, au nord de Londres, le 10 juillet 2024, après un triple meurtre

Des policiers devant une tente d'équipe médico-légale à Ashley Close à Bushey dans le Hertfordshire, au nord de Londres, le 10 juillet 2024, après un triple meurtre

AFP
Partager3 minutes de lecture

L'homme de 26 ans suspecté d'avoir tué à l'arbalète l'épouse et deux filles d'un journaliste radio de la BBC, a été retrouvé dans le nord de Londres à l'issue d'une journée de cavale, a annoncé la police mercredi en fin de journée.

Les forces de l'ordre avaient lancé depuis mardi soir une vaste opération pour localiser Kyle Clifford, diffusant largement son portrait via les médias britanniques.

Il a été retrouvé à Enfield, une commune du Grand Londres à une vingtaine de kilomètres de la ville de Bushey, où vivaient et où ont été tuées mardi soir les trois victimes, âgées de 25, 28 et 61 ans.

"Il reçoit des soins médicaux après avoir été retrouvé avec des blessures. Aucun coup de feu n'a été tiré par les forces de l'ordre", a précisé la police du Hertfordshire dans un communiqué. Aucune arrestation formelle n'a encore été effectuée, a-t-elle précisé par la suite.

Fichier vidéo
La police n'indique pas l'endroit où Kyle Clifford a été retrouvé. Mais depuis plusieurs heures, elle fouillait un cimetière dans la commune d'Enfield.

"Aucune autre personne n'est recherchée en lien avec l'enquête à ce stade", précise-t-elle encore.

Un peu plus tôt mercredi, les forces de l'ordre avaient indiqué être à la recherche de Kyle Clifford, après avoir été appelées la veille au soir au domicile des trois victimes.

Les trois femmes avaient été retrouvées "très grièvement blessées" et elles sont mortes peu après l'arrivée des secours, selon la police.

Présentateur de la BBC

Les victimes sont l'épouse et deux des filles d'un présentateur radio de la BBC, John Hunt, a confirmé le groupe audiovisuel public.

L'enquête se poursuit, et la police dit mercredi soir penser que "le suspect était connu des victimes".

Le chef de la police du Hertfordshire Jon Simpson avait aussi indiqué plus tôt que les enquêteurs estimaient que l'attaque était "ciblée", évoquant comme possible arme du crime une arbalète.

A Enfield, les enquêteurs ont mené des perquisitions à une adresse dans la matinée.

La ministre de l'Intérieur Yvette Cooper a qualifié sur X cette attaque de "profondément choquante".

Dans une note envoyée en interne aux équipes de la radio BBC 5 Live où travaille John Hunt, la BBC a évoqué un drame "absolument épouvantable".

"Nos pensées vont à John et à sa famille dans ce moment incroyablement difficile", a-t-elle ajouté.

Un de ses collègues, le présentateur Mark Chapman, a parlé d'une "journée déchirante" en évoquant le drame en pleurs à l'antenne mercredi soir.

"C'était la plus aimable, la plus gentille des familles", a témoigné Su Kehinde, une voisine venue déposer des fleurs près lieu du drame.

La possession d'une arbalète ne nécessite pas de permis spécifique au Royaume-Uni, mais il est illégal d'en porter une dans l'espace public sans motif raisonnable.

Selon un porte-parole du ministère de l'Intérieur, un travail a été lancé cette année pour déterminer si "des contrôles plus stricts" devaient être introduits dans ce domaine.

En mars, un homme de 47 ans avait été arrêté après que deux personnes eurent été blessées dans deux attaques distinctes à l'arbalète dans le quartier de Shoreditch à Londres.

L'an dernier, Jaswant Singh Chail, a été condamné à neuf ans de prison pour avoir reconnu avoir eu l'intention de tuer la reine Elizabeth II en 2021, après avoir été arrêté avec une arbalète dans l'enceinte du chateau de Windsor.