Athlétisme: Louise Maraval seulement devancée par Femke Bol sur 400 m haies

Image
La Française Louise Maraval après sa médaille d'argent sur le 400 m haies des championnats d'Europe d'athlétisme le 11 juin 2024 à Rome

La Française Louise Maraval après sa médaille d'argent sur le 400 m haies des championnats d'Europe d'athlétisme le 11 juin 2024 à Rome

AFP/Archives
Partager2 minutes de lecture

"La transition chez les grandes est réussie": après avoir brillé chez les espoirs l'année dernière, la Française Louise Maraval a décroché à 22 ans l'argent européen mardi à Rome derrière l'intouchable Néerlandaise Femke Bol.

Déjà vice-championne d'Europe espoirs du 400 m haies l'année dernière pour son premier été complet dans la discipline, Louise Maraval s'est offert une médaille internationale chez les seniors dès sa première sélection individuelle "chez les grandes".

Seule la championne du monde en titre Femke Bol, intouchable du début à la fin (52 sec 49) du tour de piste, a devancée largement la Vendéenne de 22 ans (54 sec 23). La Néerlandaise Cathelijn Peeters (54 sec 37) complète le podium.

"C'est ce que j'avais dit: derrière (Bol) c'était très serré donc ça allait se jouer à pas grand chose", a réagi Maraval après la course.

"J'ai réussi à faire ma course et à tout donner dans la dernière ligne droite comme j'aime le faire", a ajouté la Française qui s'était fait connaître l'année dernière lors des Europe espoirs à Espoo (Finlande), quand elle avait offert l'or aux relayeuses du 4x400 m au terme d'une "remontada" de folie dans la dernière ligne droite.

Louise Maraval (à gauche) derrière Femke Bol en finale du 400 m haies des Championnats d'Europe d'athlétisme à Rome le 11 juin 2024

Louise Maraval (à gauche) derrière Femke Bol en finale du 400 m haies des Championnats d'Europe d'athlétisme à Rome le 11 juin 2024

AFP/Archives

Pour sa première finale individuelle senior, Louise Maraval n'a pas paniqué quand elle a vu Femke Bol revenir sur elle après moins de 150 m de course: "On ne va pas se mentir, je m'y attendais parce que je sais qu'elle est au-dessus", a admis Maraval, auteure d'un nouveau record personnel mardi soir.

L'ancienne spécialiste des épreuves combinées avait déjà retranché près d'une seconde et demie à son record le mois dernier à Marseille pour le porter à 54 sec 44 et aller chercher les minima olympiques. En demi-finale lundi, elle avait abaissé son chrono de référence à 54 sec 36 et l'a encore fait descendre en finale.

"Je me suis lancée en voulant faire podium", a-t-elle assuré. "L'année dernière, je fais vice-championne d'Europe chez les espoirs, là vice-championne chez les grandes... On va dire que la transition est réussie."

Maraval, qui avait déjà participé vendredi à la finale du relais 4x400 m mixte (le collectif français a finalement été disqualifiée) devrait être alignée mercredi pour les finales du 4x400 m féminin.