C1: l'étoile de Manchester City brille contre Belgrade

Image
Julian Alvarez célèbre avec ses coéquipiers après avoir ouvert le score pour Manchester City face à Belgrade en Ligue des champions, le 19 septembre 2023 à l'Etihad Stadium de Manchester

Julian Alvarez célèbre avec ses coéquipiers après avoir ouvert le score pour Manchester City face à Belgrade en Ligue des champions, le 19 septembre 2023 à l'Etihad Stadium de Manchester

AFP
Partager3 minutes de lecture

Le tenant du titre Manchester City, mené à la pause, s'est repris pour éteindre l'Etoile Rouge de Belgrade (3-1) lors de ses retrouvailles avec la Ligue des champions, illuminées par un doublé de Julian Alvarez.

Le géant du nord de l'Angleterre a fait parler sa puissance offensive pour renverser un champion de Serbie rentré au vestiaire avec un but d'avance, contre toute attente et contre le cours du jeu.

Osman Bukari, ancien du FC Nantes, a créé la surprise (45e, 0-1) en même temps que la stupeur sur l'unique occasion de Belgrade en première période, quand City en a empilé vingt-deux dans le même temps.

Une défaite aurait fait désordre pour les Citizens, montés sur le toit de l'Europe en juin à Istanbul pour la première fois, et invaincus dans la compétition reine depuis pile cinq ans, un soir où Lyon était venu doucher l'Etihad stadium en ouverture de la phase de groupes.

Les hommes de Pep Guardiola n'ont cependant pas trop eu le temps de gamberger.

La seconde période avait repris depuis seulement une minute et une dizaine de secondes quand Julian Alvarez a réalisé un petit chef d'oeuvre salvateur: passe pour Erling Haaland, course dans le dos du Norvégien qui lui remet subtilement, dribble élégant devant le gardien puis ballon redressé admirablement pour l'égalisation (47e, 1-1).

L'attaquant de Manchester City, Julian Alvarez au cours du match de C1 contre l'Etoile rouge de Belgrade le 19 septembre 2023 à l'Etihad Stadium de Manchester

L'attaquant de Manchester City, Julian Alvarez au cours du match de C1 contre l'Etoile rouge de Belgrade le 19 septembre 2023 à l'Etihad Stadium de Manchester

AFP

Le champion du monde argentin a mis les siens devant moins d'un quart d'heure après d'un coup franc bien fouetté sur lequel Omri Glazer, impeccable jusque-là, s'est complètement manqué (60e, 2-1).

Rodri, le héro d'Istanbul, a porté le score à 3-1 d'une belle frappe enroulée à la 73e.

L'issue de la soirée apparaît logique, tant Manchester City était supérieur, dans le jeu, le talent et la profondeur de l'effectif: l'entrée de Jérémy Doku juste avant la pause à la place de Bernardo Silva en a apporté la preuve, notamment.

Haaland encore muet

Pour la reprise européenne, Guardiola devait composer sans John Stones, Kevin De Bruyne, Mateo Kovacic et Jack Grealish, tous à l'infirmerie, et il avait laissé sur le banc le défenseur croate Josko Gvardiol. A l'inverse, il a offert une première titularisation à une autre recrue, Matheus Nunes, entré en jeu samedi contre West Ham.

L'équipe serbe n'a pas toutes ces ressources. Son avant-centre Cherif Ndiaye avait joué son premier match avec les "Crveno-beli" (rouge et blanc) trois jours plus tôt, tandis que la défense comptait dans ses rangs Nasser Djiga, 20 ans, tout juste arrivé de Bâle en prêt.

Dans ces conditions, la rencontre a ressemblé à une attaque-défense, avec les Citizens dans le rôle de l'agresseur face à des Serbes regroupés devant leur gardien, auteur de plusieurs arrêts de grande classe.

L'ancien portier de Hapoel Beer Sheva a tout déjoué en première période: une frappe de Rodri (15e), une tête de Aké (29e) et une autre de Phil Foden (41e), entre autres. Il a aussi mis en échec Erling Haaland, lequel a envoyé une tête en plein sur la barre transversale (25e).

Le goleador norvégien, meilleur buteur de la dernière Ligue des champions (12 buts), vient de traverser son quatrième match de C1 sans marquer.