CAN 2021 : "Les Lions de la Teranga ont envie d'écrire l'histoire du Sénégal"

Le Sénégal de Sadio Mané se qualifie en finale de la CAN 2021 suite à sa victoire contre le Burkina Faso (3-1). Pour sa deuxième finale consécutive, il affrontera le vainqueur du duel Cameroun-Égypte. Après des débuts décevants en phase de poule, les Lions de la Teranga sont à nouveau donnés favoris de la compétition. Comment l'équipe a-t-elle su rebondir ? Entretien avec Mansour Loum, rédacteur en chef de Sport News Africa.
Image
Sadio Mané
Le Sénégalais Sadio Mané quelques minutes après avoir marqué son but contre le Burkina Faso (3-1) lors de la demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations 2022, mercredi 2 février 2020
AP Photo/Themba Hadebe
Partager4 minutes de lecture
Mansour Loum : football africain
Mansour Loum, rédacteur en chef de Sport News Africa
TV5MONDE : Comment jugez-vous la performance des Sénégalais face aux Burkinabè ?

Mansour Loum, rédacteur en chef de Sport News Africa : Je les ai trouvés sereins. Ils ont pris le jeu à leur compte. Ils ont aussi su voir que le Burkina Faso pouvait être dangereux spécifiquement sur le côté droit de la défense sénégalaise. Ils ont rectifié le tir, petit à petit, pour éteindre le danger. Ça les a encore un peu plus libérés.

Après l’ouverture du score par Abdou Diallo (70'), on aurait pu penser qu’ils allaient laisser le Burkina Faso venir dans leur camp pour les contrer. Bien au contraire, ils ont continué à "presser." D’ailleurs, c’est sur "un pressing" de Sadio Mané qu’arrive le deuxième but.
 

TV5MONDE : Peut-on affirmer que les Lions de la Teranga sont redevenus les grands favoris de la compétition ?

Mansour Loum : Ils sont en finale, c’est un peu facile à dire. Je dirais plutôt que le Sénégal a vécu une CAN en deux temps. D’abord, ils sont arrivés avec le costume de favori. Quand on voit l’effectif et la dynamique du groupe, logiquement ça fait de vous un favori.

Mais les matchs de poule ont été difficiles et la préparation a été tronquée. Ils n’ont pas joué de matchs amicaux. Ils ont récupéré des joueurs très tardivement. Ils ont fait des mises en place tactiques seulement à leur arrivée au Cameroun. Finalement, plus personne ne les attendait après la phase de groupe.

À (re)voir : Football : CAN, le Sénégal s'impose face au Burkina Faso​
TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...

Ceci a eu un effet positif sur leur jeu. Ils ont perdu un peu de pression, ce qui leur a permis d’avancer sereinement dans la suite compétition, en phase éliminatoire. Dans cette phase, on a des équipes qui se livrent beaucoup plus, ce qui facilite aussi le jeu du Sénégal. D'ailleurs, les Lions de la Teranga marquent toujours en premier pendant cette phase. Ce n’est pas anodin. Maintenant, ils reviennent à nouveau en finale, deux ans et demi après 2019, et c'est mérité.

TV5MONDE : C’est la troisième fois qu’ils jouent une finale de la CAN mais ils n’ont jamais gagné. Pourquoi cette équipe l'emporterait contrairement à celle de 2019 ?
 
Mansour Loum : Perdre en finale est difficile à encaisser. C’est quelque chose qui reste pendant un moment. Beaucoup de joueurs sur le terrain cette année ont vécu cette déception de 2019. Ils n’ont pas du tout envie de revivre ça. Cela représente une motivation supplémentaire pour aller chercher ce titre.

Aliou Cissé finale can 2019
Aliou Cissé a perdu la CAN 2019 face à l'Algérie.
AP Photo/Hassan Ammar

D’ailleurs, Sadio Mané et plein de joueurs l’ont rappelé dès la fin du match en zone mixte. Le mot d’ordre c’est : "On est en finale, c’est bien. Mais si c’est pour retourner en finale et perdre ça n’a aucun intérêt."
 
Ensuite, il y a une évolution vraiment positive sur l’état d’esprit du groupe. Je pense qu’en 2019, certains postes étaient nocifs. Cette année les remplaçants qui ne jouent pas ne font pas la gueule. Ils poussent et encouragent les titulaires à se démener sur le terrain. On sent vraiment que le groupe est plus sain. Il a envie d’écrire l’histoire du Sénégal, sans doute l’une de ses plus belles pages.

Il y a une armada offensive qui peut semer la zizanie dans beaucoup de défense.

Mansour Loum, rédacteur en chef de Sport News Africa.

TV5MONDE : Qu’est-ce qui fait la force et les limites du groupe d’Aliou Cissé cette année ?

Mansour Loum : C’est une équipe qui a énormément d’individualités. Beaucoup de joueurs peuvent débloquer un match sur une action, comme Sadio Mané ou encore Ismaël Assar avec ses passes décisives. Il y a une armada offensive qui peut semer la zizanie dans beaucoup de défense. La défense sénégalaise aussi est très solide. Le Sénégal a pris seulement deux buts depuis le début de la compétition.

La seule limite du groupe peut se jouer sur le plan tactique. Cela pourrait poser problème au Sénégal, notamment face à l’Égypte.

TV5MONDE : L’attaquant Sadio Mané a été une nouvelle fois décisif dans cette CAN. Qu’est-qui fait la spécificité de son jeu ?

Mansour Loum :  On parle d’un joueur qui a quasiment tout gagné en club avec Liverpool. C’est une star du football mondial maintenant. C’est le leader technique, l’atout offensif numéro un et c’est lui qui a sorti l’équipe de beaucoup de situations compliquées. Souvent, un éclair de Sadio Mané arrive et vous débloque une situation. Humainement aussi, il incarne des valeurs fortes qui poussent le groupe à tendre vers quelque chose de positif.

À (re)lire : Foot : Sadio Mané élu meilleur joueur africain de l'année 2019