CAN féminine 2024 : et les 12 équipes qualifiées sont...

Les éliminatoires de la CAN féminine 2024 ont livré leur verdict cette semaine. Outre le Maroc, pays hôte qualifié d'office, on retrouvera l'Afrique du Sud, tenante du titre, le Nigeria, neuf fois vainqueur par le passé, mais aussi des équipes qui font leur retour en phase finale, à l'image de l'Algérie et de la RD Congo. Revue de détails.
Image
CAN féminine 2024 : et les 12 équipes qualifiées sont... (1)
CAF
Partager3 minutes de lecture
Le plateau de la Coupe d'Afrique des Nations féminine 2024 est connu. Cette quinzième édition rassemblera douze équipes, parmi lesquelles les quatre demi-finalistes sortantes, dans l'ordre l'Afrique du Sud, le Maroc, pays organisateur qualifié d'office, la Zambie et le Nigeria, onze fois vainqueur. Tenantes du trophée, les Banyana Banyana ont disposé du Burkina Faso (2-0) après avoir été accrochées à l'aller (1-1), à Yamoussoukro (Côte d'Ivoire). Le Nigeria, face au Cap-Vert (5-0, 2-1) et surtout la Zambie (photo), qui a écrasé deux fois l'Angola sur un score de tennis (6-0, 6-0) n'ont en revanche éprouvé aucune difficulté. C'est aussi le cas du Mali, sans égards pour la Guinée (3-0, 7-2), de la Tunisie, qui a aisément disposé du Congo (5-2 puis 1-1) et de l'Algérie, qui a déroulé contre le Burundi (5-1 puis 1-0). L’unique but d'Ines Boutaleb a permis aux Vertes de s'imposer en déplacement après le carton de l'aller.

Si les Égyptiennes n'ont pas fait le poids contre les Sénégalaises (4-0 puis 0-0), le Maghreb a donc fait le plein pour cette deuxième édition consécutive en terre marocaine. Alors que les Tunisiennes étaient déjà présentes en 2022, leurs voisines algériennes ont mis fin à six années de disette, puisque leur dernière participation remontait à l'édition 2018 disputée au Ghana, marquée par une élimination dès le premier tour de la compétition. L'Algérie, qui comptait auparavant quatre présences en phase finale (2004, 2006, 2010, et 2014), a misé (à l'image du Maroc avant elle) sur un sélectionneur expérimenté, en la personne de Farid Benstiti. Nommé en décembre 2022, ce Franco-Algérien né à Lyon a entraîné l'OL puis le PSG avant d'exporter ses compétences en Russie, en Chine et aux États-Unis, sur le banc de la franchise OL Reign.

Le Cameroun, grand absent


On reverra aussi la RD Congo, qui s'est arrachée pour écarter la Guinée équatoriale (2-1, 1-1), sacrée en 2008 et en 2012, à la grande joie de ses supporters. Les Léopardes signent ainsi leur retour en phase finale après une éclipse de douze ans, toute comme le Ghana, finaliste en 1998, en 2002 et en 2008 et qui avait manqué l'édition 2022. Les principales absences sont à rechercher du côté de la Côte d'Ivoire et surtout du Cameroun. Les Lionnes Indomptables, quadruples finalistes de l'épreuve, ont été surprises dès le premier tour des éliminatoires par le Kenya et vont reporter tous leurs espoirs sur une éventuelle participation aux prochains Jeux Olympiques. Signe d'une hiérarchie de plus en plus dense et serrée, les Harambee Starlets ont ensuite subi la loi des Botswanaises, victorieuses (1-0) sur leur pelouse de Gaborone, s'imposant ainsi 2-1 sur l'ensemble des deux manches.

Reste désormais à savoir quand cette CAN 2024 aura lieu. Après avoir accueilli la compétition en 2022, le Maroc a été désigné à nouveau par le comité exécutif de la CAF pour organiser cette quinzième édition. Mais l'épreuve n'a pas encore trouvé sa place dans le calendrier, déjà bien chargé par les qualifications pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, pour lesquels cette CAN n'offrira pas de ticket. « Les 12 places désormais scellées, l'attente se tourne vers le tirage au sort dont la date et le lieu seront annoncés ultérieurement », indique sobrement la Confédération africaine de football sur son site officiel. Le suspense continue donc en coulisses.

Les 12 équipes qualifiées : Maroc (pays hôte), Algérie, Botswana, RD Congo, Ghana, Mali, Nigeria, Sénégal, Afrique du Sud, Tanzanie, Tunisie et Zambie.