Entre le Gabon et Aubameyang, une histoire en pointillés

Marquée depuis ses débuts par des hauts et des bas, des éclipses et des bouderies, des faux départs et des vrais retours, la longue relation entre Pierre-Emerick Aubameyang et l'équipe nationale du Gabon continue de faire souffler le chaud et le froid dans le cœur des supporters des Panthères. Et de ce point de vue, le début du mandat du sélectionneur Thierry Mouyouma ne fait pas exception.
Image
Entre le Gabon et Aubameyang, une histoire en pointillés (1)
Ulrik Pedersen / Icon Sport
Partager4 minutes de lecture

Depuis l'automne 2023, les trêves internationales s'apparentent pour Pierre-Emerick Aubameyang à des périodes de repos forcé. Mais les choses sont peut-être en train de changer pour l'attaquant de l'Olympique de Marseille, qui est écarté depuis six mois. L'ancien Gunner, auteur de 30 buts en 74 sélections, a rencontré cette semaine le sélectionneur des Panthères, Thierry Mouyouma. « Rencontre du jour », lit-on sur la page Facebook officielle de l'équipe nationale du Gabon, pour légender sobrement des photos montrant le coach et le joueur, détendus. Pour comprendre ce qui est à l'œuvre dans cette opération sourire, revenons en arrière.

Après avoir pris la succession du Français Patrice Neveu, en octobre 2023, le nouveau sélectionneur Thierry Mouyouma inscrit Pierre-Emerick Aubameyang sur sa première liste, dans l'optique d'un match amical contre la Guinée, à Faro (Portugal). Revenu en équipe nationale le printemps précédent sur intervention du chef de l'État d'alors, Ali Bongo, "PEA" était alors sorti d'une première retraite, annoncée après une CAN 2021 gâchée entre autres par le Covid. Mais l'ancien lauréat du prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1 ne va pas se présenter au rassemblement. Arguant d'une blessure, Aubameyang reste à Marseille au lieu de venir la faire constater, comme le veut l'usage. Désireux d'imposer d'entrée son autorité, le nouveau sélectionneur et son staff prennent très mal cette liberté prise par un joueur supposé donner l'exemple.

(Re)lire CAN 2021 : Aubameyang et Lemina exclus de l'équipe du Gabon pour écarts de conduite ?

La discipline, credo de Thierry Mouyouma

En novembre 2023, Thierry Mouyouma se passe de Pierre-Emerick Aubameyang. Et c'est sans l'attaquant de 34 ans que les Panthères réussissent un carton plein à l'occasion des deux premières journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, face au Kenya (2-1) et au Burundi (2-1 encore). Avant ces deux rencontres, le nouveau patron des Panthères a sévi à l'encontre de deux cadres, le milieu de terrain Didier Ndong et l'attaquant Aaron Boupendza, écartés pour ne pas s'être présentés au rassemblement dans les délais. Insistant sur les valeurs de discipline, Thierry Mouyouma n'échappe pas aux questions sur l'absence d'Aubameyang.

S'il dit ne pas en faire une question personnelle (« Tous mes choix sont sportifs. Je ne suis pas vendeur sur un marché mais sélectionneur », assure-t-il), le nouveau sélectionneur trouve là une nouvelle occasion de marteler son credo. Non sans se faire ethnologue. « Le Gabon est un pays bantou. Et dans un pays bantou, il existe une coutume : quand on vous appelle, vous devez vous présenter. Or, Pierre-Emerick Aubameyang n'a pas daigné le faire lors du stage à Lisbonne », lâche Thierry Mouyouma en novembre, à l'occasion du coup d'envoi des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. L'occupant du banc se passe de nouveau de sa star offensive, revenue entre temps au meilleur de sa forme sous les couleurs olympiennes.

Un coup de gueule et des retrouvailles

Alors qu'approche l'annonce de la liste pour les matchs amicaux du mois de mars, contre le Sénégal et le Congo, les réseaux sociaux bruissent de rumeurs relatives au retour de Pierre-Emerick Aubameyang. Il n'en est rien : le 8 mars, ladite liste tombe et le nouveau détenteur du record des buts inscrits en Ligue Europa n'y figure toujours pas. Si le sélectionneur assure n'avoir eu aucun retour du joueur quand il a tenté de le joindre, l'entourage de l'intéressé livre une version bien différente des choses, le 21 mars dans les colonnes de La Provence. « La réalité, c'est qu'ils ne se sont jamais parlé, que, depuis le début, le sélectionneur n'est jamais entré en contact avec lui, assure un proche du joueur, cité par le quotidien régional. Le problème n'est évidemment pas sportif. Le traitement que M. Mouyouma a réservé à Pierre-Emerick est indigne. C'est compliqué de les voir collaborer à l'avenir. »

Après l’entrevue du 27 mars entre les deux hommes, cette prédiction pessimiste n'a donc jamais paru aussi proche d'être démentie. Malmené par le Sénégal (3-0) et accroché par le Congo (1-1) ce mois-ci, le Gabon va disputer en juin deux rencontres des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Bien parties dans leur groupe avec deux victoires, les Panthères se déplaceront chez leurs coleaders ivoiriens avant de recevoir la Gambie. Un double rendez-vous qui pourrait bien marquer le retour de Pierre-Emerick Aubameyang en équipe nationale.