Football : comment expliquer la mise à l’écart de Kylian Mbappé par le PSG ?

Vendredi 21 juillet, Kylian Mbappé a été écarté par le Paris Saint-Germain de sa tournée au Japon. Une décision qui marque l’apogée d'un conflit qui ne cesse de s'envenimer entre le champion de France et le club. Ce nouvel épisode relance les rumeurs sur le départ du "crack de Bondy" au Real Madrid.

Image
kylian mbappé finale coupe du monde argentine france qatar 2022

Le Français Kylian Mbappe est assis sur le banc à la fin de la finale de la Coupe du monde 2022  à l'issue du match entre l'Argentine et la France. Stade Lusail de Lusail, au Qatar - dimanche 18 décembre 2022. 
 

AP/Manu Fernandez
Partager3 minutes de lecture

Le point de non retour entre Kylian Mbappé et le PSG semble atteint. Vendredi 21 juillet au soir, le club passe à la déclaration de guerre. Kylian Mbappé n'apparaît pas sur la liste des joueurs emmenés en tournée au Japon et en Corée du Sud du 24 juillet au 3 août). ET pour cause : les joueurs pas assez motivés ne sont pas les bienvenus en stage, explique-t-on en interne. 

A peu près au moment de l'annonce de sa non sélection dans le groupe pour la tournée, le joueur postait sur Instagram une story de lui en train de s'entraîner avec les jeunes du club intitulée "Best feeling ever" (le meilleur sentiment qui soit). Sollicité par l'AFP, son entourage n'avait pas réagi samedi matin.

L'idole du Parc se retrouve dans le loft des indésirables avec Leandro Paredes ou Julian Draxler. Même Layvin Kurzawa, qui a joué neuf minutes en deux ans pour le PSG, est de la tournée en Asie alors que le meilleur buteur de l'histoire du club (212 buts en 260 matches) reste en France.

Des critiques, un échec et des rumeurs 

Voilà plusieurs mois que la situation s'envenime entre le PSG et son N.7. En cours de saison passée, Mbappé s'était plaint de son rôle de "pivot". Au mois de septembre précisément, le crack de Bondy” semble regretter le plan de jeu choisi par son entraîneur de l’époque Christophe Galtier. Il explique préférer jouer en duo avec un attaquant, comme Olivier Giroud en équipe de France, après un match des Bleus. "Je joue différemment, on me demande d'autres choses ici". En bleu, "j'ai beaucoup plus de liberté" qu'en club, "à Paris on me demande de faire le pivot". Et dix jours plus tard il publie sur Instagram le hashtag #pivotgang pour appuyer son explication.

Peu après l'incident diplomatique du pivot, la rumeur d'une envie de quitter le PSG dès le mercato de janvier agite l'avant-match contre Benfica en Ligue des champions. Mbappé serait mécontent du recrutement du PSG. Il espérait être associé à Robert Lewandowski, qui a choisi le Barça. Buteur du soir (1-1), la star désamorce cette petite bombe dans les couloirs du Parc des Princes, sans estomper le doute que la rumeur soit partie de son entourage.

Après l'échec clair et net en huitième de finale de Ligue des Champions contre le Bayern Munich (défaites 1-0 et 2-0), l'attaquant glace un peu plus l'atmosphère: "Comme je l'ai dit à ma première conférence de presse de Ligue des champions cette saison, on allait faire le maximum. Notre maximum, c'est ça, c'est la vérité."

psg nasser al khelaifi

Le président du PSG Nasser Al-Khelaifi s'exprime lors d'une conférence de presse au nouveau terrain d'entraînement du Paris-Saint-Germain mercredi 5 juillet 2023 à Poissy, à l'ouest de Paris. Le Paris Saint-Germain a limogé l'entraîneur Christophe Galtier après une saison décevante et l'a remplacé par l'ancien entraîneur de l'Espagne et de Barcelone, Luis Enrique.

AP/Aurélien Morissard

“Je ne suis pas en accord” 

En avril, mis en vedette dans la campagne de réabonnement du club, il critique ce choix en publiant un message sur Instagram : "Je ne suis pas en accord avec cette vidéo publiée. Voilà pourquoi je me bats pour les droits sur l'image individuelle. Le PSG est un grand club et une grande famille mais il n'est surtout pas le Kylian Saint-Germain". Le club aurait préféré que cette histoire se règle en interne, pas publiquement, mais le mal est fait, et le joueur n'est pas sanctionné.

Personne n'est plus grand que le club, aucun joueur, absolument aucun, et moi non plus.

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG

Après les allusions et les petites phrases, le camp Mbappé passe à un stade supérieur mi-juin en envoyant à sa direction un courrier pour expliquer qu'il n'activerait pas sa troisième année de contrat. Il est donc libre de partir gratuitement en juin 2024, un manque à gagner considérable pour le club. Celui-ci répond par une lettre le 3 juillet, évoque d'"énormes préjudices" et pointe "un manque de sincérité" de Mbappé sur son jugement du recrutement estival 2022. La missive a beau se conclure par "cher Monsieur Mbappé, cher Kylian", le divorce devient une hypothèse de plus en plus concrète.

Le 5 juillet, le président Nasser al-Khelaïfi en personne prend la parole publiquement, lors de la présentation du nouvel entraîneur Luis Enrique : Mbappé "ne peut pas partir gratuitement. Et c'est l'accord verbal que nous avions avec lui, et il avait d'ailleurs dit dans des interviews qu'il ne partirait pas libre. Et c'est non négociable". Ni le joueur, en vacances, ni son entourage n'ont commenté cette sortie depuis.

Une histoire de gros chèque 

Le PSG veut que sa star prolonge son contrat, qui expire dans un an, ou soit vendue dès cet été. Il refuse que Mbappé parte libre dans un an, donc gratuitement, ce qui représenterait un manque à gagner considérable pour les champions de France.

Le droit contractuel semble du côté de Mbappé, qui peut effectuer sa dernière année de contrat et n'est pas tenu d'accepter un transfert. Le club utilise donc une autre arme: le priver de la tournée au Japon et en Corée du Sud, qui a commencé samedi et se terminera le 3 août.

Le club se sent trahi. Le club "vous a aidé" et "a soutenu votre famille depuis votre adolescence", a écrit le PSG à son joueur. La direction parisienne regrette que Mbappé ne choisisse pas la solution "gagnant-gagnant" qu'elle prône : prolonger pour que le joueur ne parte pas gratuitement ou accepter un transfert qui lui rapporterait une voire deux centaines de millions d'euros. "C'est ainsi que tous les très grands joueurs, comme vous, ont quitté leur club", appuyait le club dans sa lettre du 3 juillet.

Lors de la reprise de l'entraînement des internationaux le 15 juillet, le président Nasser Al-Khelaïfi avait demandé à nouveau au camp Mbappé de clarifier la situation. Mais il n'a pas reçu de réponse, a expliqué à l'AFP une source ayant connaissance des négociations.

Bientôt au Real Madrid ? 

Souvent raillé par le passé pour s'être plié aux moindres desiderata de ses stars, le PSG fait comprendre qu'il a changé de ton et que l'institution passe avant tout. Si Mbappé "ne veut pas re-signer, la porte est ouverte, bien sûr. A lui comme aux autres, personne n'est plus grand que le club, aucun joueur, absolument aucun, et moi non plus", insistait Nasser Al-Khelaïfi lors de la présentation du nouvel entraîneur Luis Enrique.

Du côté du joueur, on s'en tient à la réponse donnée il y a plusieurs jours: le capitaine de l'équipe de France (70 sélections, 40 buts) entend aller au bout de sa dernière année de contrat, sans prolonger. Une source au club assure même que l'entourage de Mbappé avait laissé entendre qu'il était prêt à rester une saison sur le banc.

Il s'agit d'une décision du club lui-même, basée sur le sentiment que le joueur a un pré-accord avec le Real Madrid.

Extrait d'un article du quotidien espagnol AS

Le club, lui, est bel et bien convaincu que Mbappé s'est déjà mis d'accord pour rejoindre le Real gratuitement en juin 2024, affirme cette même source, avec une pantagruélique prime à la signature, puisque la "Maison Blanche" aura économisé le transfert.

Tweet URL

Mbappe privé de tournée, la presse espagnole en profite pour relancer les spéculations : "Mbappé, officiellement en vente !", a titré le quotidien sportif madrilène Marca. "Le PSG débranche Mbappé !", a écrit le quotidien AS. "Il s'agit d'une décision du club lui-même, basée sur le sentiment que le joueur a un pré-accord avec le Real Madrid", croit savoir AS. Une source participant aux négociations assure que le PSG a déjà reçu une offre de 300 M EUR d'Arabie Saoudite pour Mbappé, une destination peu probable, mais une estimation de la valeur du joueur.