JO-2024: la sensation du basket Caitlin Clark non retenue avec les Etats-Unis

Image
La joueuse d'Indiana Fever Caitlin Clark lors d'un point presse avant un match de WNBA à New York, le 18 mai 2024

La joueuse d'Indiana Fever Caitlin Clark lors d'un point presse avant un match de WNBA à New York, le 18 mai 2024

AFP/Archives
Partager2 minutes de lecture

Caitlin Clark écartée des Jeux olympiques de Paris: la nouvelle star du basket féminin ne figure pas sur la liste des 12 joueuses de la Team USA retenues pour les JO, publiée mardi par la Fédération américaine.

Une absence qui a suscité des débats et des critiques dans les médias spécialisés et sur les réseaux sociaux.

"Honnêtement, je ne suis pas déçue", a déclaré pour sa part l'intéressée. "Cela me donne juste une raison de travailler, c'est un rêve. J'espère qu'un jour je pourrai y participer, que je pourrai être là dans quatre ans".

La joueuse de 22 ans est devenue un phénomène populaire grâce à ses tirs à longue distance et ses prouesses dans le championnat universitaire NCAA, dont elle est la meilleure marqueuse de l'histoire. Premier choix de la draft en WNBA, elle a toutefois connu des débuts difficiles en mai avec son club d'Indiana Fever.

Alors qu'elle était pressentie pour participer aux JO, les responsables de la Fédération américaine ont préféré miser sur l'expérience avec une groupe dont les joueuses cumulent 15 médailles d'or olympiques, 18 titres mondiaux et 55 participations au All-Star WNBA.

Les septuples championnes olympiques seront emmenées par Diana Taurasi, 42 ans, qui participera pour la sixième fois consécutive aux Jeux, ainsi que par neuf joueuses qui ont déjà remporté une médaille d'or olympique.

"Nous avons sélectionné une équipe qui, nous en sommes convaincus, représentera notre pays au plus haut niveau à Paris", a déclaré la présidente du comité de l'équipe nationale féminine, Jennifer Rizzotti, dans un communiqué.

L'annonce de cette sélection a été éclipsée par l'omission de Clarke qui a provoqué de multiples réactions.

Christine Brennan, chroniqueuse au quotidien USA Today, a ainsi déclaré que l'absence de Clark dans l'équipe était une "énorme occasion manquée" de faire décoller le basket féminin.

Stephen A. Smith, commentateur vedette d'ESPN, s'est montré cinglant à l'égard d'une décision qu'il juge "stupide", reconnaissant que même si Clark ne faisait pas nécessairement partie des 12 meilleures joueuses de la WNBA, le fait de ne pas l'emmener à Paris était une erreur pour un sport qui tente de se développer.

D'autres commentateurs ont estimé en revanche que Clark n'avait pas encore assez prouvé pour intégrer l'équipe, qui vise une huitième médaille d'or consécutive à Paris.