Le 11 africain de la semaine (du 12 au 19 décembre)

Découvrez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est le milieu de terrain international algérien de Lille Nabil Bentaleb qui s'est particulièrement illustré, à l'occasion du nul face au PSG (1-1), en clôture de la seizième journée de Ligue 1.
Image
Le 11 africain de la semaine (du 12 au 19 décembre) (1)
Laurent Sanson / Panoramic
Partager5 minutes de lecture


LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Nabil Bentaleb (Algérie - Lille)




Au cours d'une partie de haute intensité face au Paris Saint-Germain (1-1), Nabil Bentaleb a démontré de toutes ses qualités. L'international algérien a fait un excellent usage des nombreux ballons récupérés dans les pieds de ses adversaires. Leader d'effort (9 tacles et 2 interceptions) mais aussi leader technique, l'ancien de Tottenham était tout cela, dimanche en clôture de la seizième journée de Ligue 1.

« Bentaleb c’est fort, très fort… Intelligence, technique, sens du placement, du très haut niveau. Sa façon de se déplacer est à montrer dans toutes les écoles de football. Ça fait du bien de voir ce style de joueur », a salué Johan Micoud, ancien international français, doublure de Zinédine Zidane au poste de meneur de jeu des Bleus. Des compliments de poids.

Le 11 type africain de la semaine (4/4/2)


https://www.sport365.fr/wp-content/uploads/se/2023


Gardien de but : Hervé Koffi (Burkina Faso - Charleroi)


Hervé Koffi a gardé sa cage inviolée lors du déplacement des Carolos sur la pelouse du Standard. S'il a raté ses deux premiers dégagements au pied, le natif de Bobo-Dioulasso a parfaitement assuré à la main par la suite. Ancienne doublure du Français Mike Maignan au LOSC, le dernier rempart des Etalons va disputer le mois prochain la troisième CAN de sa carrière.

Latéral droit : Arouna Sangante (Sénégal - Le Havre)


S'il n'est pas exempt de tout reproche sur la réduction du score niçoise en toute fin de rencontre, Arouna Sangante avait précédemment rayonné sur le flanc droit de la défense havraise, avec plusieurs projections offensives bien senties. Natif de Mbao au Sénégal, il a déjà porté les couleurs des Lions de la Teranga U23 mais n'a pas encore eu les honneurs d'une convocation chez les A.

Défenseur central : Saul Coco (Guinée équatoriale - Las Palmas)


Pour sa première saison dans l'élite espagnole, Saul Coco s'affirme comme l'un des hommes forts de Las Palmas. Face à Cadix (1-1), le natif de Lanzarote sauve deux fois son équipe en position de dernier défenseur. Le club des îles Canaries s'inquiète déjà de devoir se passer de ses services pendant la CAN, que l'intéressé va disputer pour la deuxième fois avec le Nzalang Nacional de Guinée équatoriale.

Défenseur central : Nayef Aguerd (Maroc - West Ham)


Nayef Aguerd a bien tenu son rôle, lors de la large victoire de son équipe sur Wolverhampton. Bien présent pour rattraper une perte de balle dangereuse du Tchèque Soucek, l'ancien Rennais a une nouvelle fois affiché sa fiabilité. Vainqueur du CHAN en 2018 avec les Lions de l'Atlas locaux, le natif de Kénitra visera un premier sacre à la CAN avec les A, demi-finalistes du dernier Mondial.

Latéral gauche : Joris Kayembe (RD Congo - Genk)


Avec cinq sauvetages et deux tacles réussis, Joris Kayembe a parfaitement fermé son couloir lors de la réception victorieuse de Courtai (4-0). Après deux apparitions avec les Diables Rouges en amical fin 2020, le natif de Bruxelles a répondu positivement cette année à l'appel de Sébastien Desabre, sélectionneur de la RD Congo, et postule à une place pour la CAN en Côte d'Ivoire.

Milieu offensif droit : Mohammed Kudus (Ghana - West Ham)


Mohammed Kudus a fait parler la poudre pour les Hammers face à Wolverhampton (3-0). Lancé deux fois en profondeur, l'international ghanéen a fini par deux fois le travail avec puissance et précision. Privé de la dernière CAN par une blessure, l'ancien de l'Ajax Amsterdam va retrouver les Black Stars en pleine forme et en pleine confiance le mois prochain en Côte d'Ivoire.

Milieu central : Nabil Bentaleb (Algérie - Lille)


Au cours d'une partie de haute intensité face au Paris Saint-Germain (1-1), Nabil Bentaleb a démontré de toutes ses qualités. L'international algérien a fait un excellent usage des nombreux ballons récupérés dans les pieds de ses adversaires. Leader d'effort (9 tacles et 2 interceptions) mais aussi leader technique, l'ancien de Tottenham était tout cela, dimanche en clôture de la seizième journée de Ligue 1.

Milieu central : Ismaël Saibari (Maroc - PSV Eindhoven)


Auteur du deuxième but, au terme d'un une-deux splendide, passeur décisif sur le quatrième, Ismaël Saibari a été désigné homme du match suite à la large victoire du PSV sur le terrain l’AZ Alkmaar (0-4). Déjà distingué de la sorte lors du nul entre son équipe et Arsenal (1-1), en Ligue des Champions, le néo-international marocain affiche une forme optimale à quelques semaines de la CAN, qu'il aspire à disputer avec les Lions de l'Atlas.

Milieu offensif gauche : Amine Harit (Maroc - Marseille)


Très à l'aise dans la nouvelle organisation de l'Olympique de Marseille, Amine Harit a fait parler sa qualité technique et ses aptitudes à se sortir du marquage, dimanche face à Clermont (2-1). Impactant dans les duels, l'international marocain y est également allé de son but, le premier pour lui cette saison, en reprenant une frappe d'Iliman Ndiaye repoussée par Mory Diaw.

Attaquant de pointe : Victor Osimhen (Nigeria - Naples)


Déjà buteur dans la semaine en Ligue des Champions pour sceller la qualification du Napoli, Victor Osimhen a fait mieux encore lors de la réception de Cagliari (2-1). Après deux tirs dangereux dès l'entame, c'est lui qui ouvre le score de la tête et c'est encore lui qui offre le second but au Géorgien Kvaratskhelia. Une passe décisive acrobatique, avec trois touches du genou et une de la tête. Le trophée de joueur africain de l'année est entre de bonnes mains.

Attaquant de pointe : Victor Boniface (Nigeria - Leverkusen)


Alors que son nom commence à circuler du côté de la Juventus Turin, Victor Boniface continue d'empiler les actions décisives avec le Bayer Leverkusen, leader de Bundesliga. Face à l'Eintracht Francfort (3-0), le Nigérian a été le premier à trouver la faille sur une passe de Florian Wirtz avant de rendre la politesse à son coéquipier sur la clôture du score. Le Nigeria ne manquera décidément pas d'atouts offensifs à la CAN.