Le 11 africain de la semaine (du 30 mars au 06 avril)

Retrouvez chaque semaine une sélection des 11 meilleurs joueurs africains évoluant dans les principaux championnats de football européens. Cette semaine, c'est l'ivoirien du RC Lens Seko Fofana qui s'est illustré lors du match nul de son club face à Lyon (1-1).
Image
Le 11 africain de la semaine (du 30 mars au 06 avril) (1)
Partager7 minutes de lecture

LE JOUEUR DE LA SEMAINE : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)


Lui qui était courtisé cet été par le Milan AC et l'Atalanta Bergame a préféré le RC Lens et ne le regrette pas. Face à Lyon (1-1), dans un choc du haut du tableau, Seko Fofana a fait étalage de sa puissance et de sa technique. Ses projections balle au pied ont fait un bien fou à son équipe. Le match du transfuge de l'Udinese aurait été parfait s'il n'avait pas légèrement trop croisé sa frappe sur une balle de match dans les dernières minutes.

« Après 4 ans en Italie, je voulais être plus proche de ma famille. Surtout après la situation liée au Covid-19, j’ai ressenti le besoin de rentrer près de chez moi, a-t-il expliqué récemment. Peut-être que les italiens ne le savent pas, mais Lens est un top club en France, avec une histoire derrière lui. Ils m’ont convaincu grâce au projet sportif et à la confiance qu’ils m’ont fait ressentir. Lens m’a fait me sentir important. Ramener ce club au sommet m’a incité à faire ce choix. On m’a dit que j’étais fou, on m’a demandé ce que j’allais faire à Lens, mais au final, je suis content de voir où le club en est. » Grâce notamment à Seko Fofana, le RC Lens joue l'Europe.

Le 11 type africain de la semaine (4/3/3)


https://www.sport365.fr/wp-content/uploads/se/2021

Gardien de but : Yassine Bounou (Maroc - FC Séville)


Dans le choc de la 29eme journée de Liga, Yassine Bounou a joué un rôle important pour permettre au FC Séville de faire tomber l'Atlético Madrid (1-0). En Andalousie, les deux meilleurs gardiens du championnat d'Espagne s'affrontaient. Et le Marocain a pris le meilleur sur Jan Oblak. Pour aider les Rojiblancos à triompher du leader de la Liga, le portier de 30 ans s'est transformé en rempart infranchissable. Peu sollicité, il a réalisé les deux parades qu'il fallait devant Koke et Angel Correa pour réussir son 13eme clean-sheet de la saison, le huitième sur ses dix dernières apparitions en championnat.

Latéral droit : Fahd Moufi (Maroc - Portimonense)


Fahd Moufi s'est employé ce week-end pour permettre à Portimonense de stopper sa série de deux défaites consécutives. Sur la pelouse du CD Nacional, le latéral marocain a délivré deux passes décisives à Beto pour contribuer à la large victoire de son équipe (1-5). A la demi-heure de jeu, d'un superbe centre de l'extérieur du pied, le natif de Mulhouse a trouvé son attaquant au second poteau pour l'ouverture du score. En seconde période, le joueur de 24 ans a été impliqué sur le but du 3-0 quand un centre tendu au bout d'un de ses nombreux déboulés dans le couloir droit a été envoyé, avec réussite, au fond des filets adverses. En 19 matchs de Liga NOS, le joueur qui brille dans son rôle de piston droit a délivré cinq passes décisives.

Défenseur central : Lamine Koné (Côte d'Ivoire - Strasbourg)


Titulaire en l'absence persistante du Franco-Ghanéen Alexander Djiku, Lamine Koné s'est montré décisif à Bordeaux, en ouvrant le score de la tête sur un corner. Rigoureux et concentré par la suite, le solide gaillard a bien rempli la mission qui lui était confiée. Ancien international français U20, le natif de Paris compte à ce jour une petite dizaine de sélections avec les Éléphants de Côte d'Ivoire.

Défenseur central : Omar Colley (Gambie - Sampdoria)


Face au Milan AC, Omar Colley devait se coltiner un sacré client, en la personne de Zlatan Ibrahimovic. Mission parfaitement accomplie pour le défenseur, qui calma les velléités du géant suédois et ne laissa rien passer, au point d'être retenu dans les tops du match par tous les médias sportifs transalpins. Qualifié avec les Scorpions, cet ancien du Real de Banjul disputera l'an prochain la première CAN de sa carrière.

Latéral gauche : Reinildo (Mozambique - Lille)


Si Lille a frappé un grand coup en Ligue 1 en allant gagner sur le terrain du PSG (0-1), c'est en partie grâce à sa rigueur défensive. Une qualité incarnée par le Mozambicain Reinildo, qui a livré au Parc des Princes l'une de ses meilleures prestations sous le maillot du LOSC. Intraitable dans son couloir gauche, l'ancien du Ferroviario da Beira a également su se montrer disponible en phase offensive, réalisant un match très plein.

Milieu défensif : Yves Bissouma (Mali - Brighton)


Si Brighton a longtemps pu envisager un très gros coup sur la pelouse de Manchester United, c'est en grande partie grâce à Yves Bissouma. Impeccable dans le placement et la lecture du jeu, l'ancien Lillois a neutralisé presque à lui seul le milieu de terrain mancunien. Formé à l'Académie Jean-Marc Guillou de Bamako, ce natif d'Issia en Côte d'Ivoire avait dû renoncer à la CAN 2019 en raison d'une blessure à l'épaule et n'a plus porté le maillot des Aigles depuis.

Milieu relayeur : Seko Fofana (Côte d'Ivoire - Lens)


Lui qui était courtisé cet été par le Milan AC et l'Atalanta Bergame a préféré le RC Lens et ne le regrette pas. Face à Lyon (1-1), dans un choc du haut du tableau, Seko Fofana a fait étalage de sa puissance et de sa technique. Ses projections balle au pied ont fait un bien fou à son équipe. Le match du transfuge de l'Udinese aurait été parfait s'il n'avait pas légèrement trop croisé sa frappe sur une balle de match dans les dernières minutes.

Milieu offensif : Oussama Tannane (Maroc - Vitesse Arnhem)


A lui tout seul, Oussama Tannane a renversé Twente ce week-end. Il a marqué les deux buts du Vitesse Arnhem sur la pelouse du club basé à Enschede (1-2). Aligné dans un rôle de numéro 10, le Marocain a transformé deux pénaltys, dont un à la 95eme minute. Grâce à son deuxième doublé de la saison, le natif de Tétouan a été impliqué sur 13 buts en Eredivisie cette saison. Le bon rendement du joueur prêté par Saint-Etienne n'est pas étranger à la bonne forme actuelle du Vitesse Arnhem.

Ailier droit : Mohamed Salah (Egypte - Liverpool)


S'il y a bien un joueur qui ne déçoit pas à Liverpool, c'est Mohamed Salah. Même s'il n'est plus le meilleur buteur de la Premier League, l'Egyptien a fait trembler les filets ce week-end. A l'Emirates Stadium, il a inscrit le deuxième but des Reds contre Arsenal (0-3). Bien lancé dans le couloir droit, l'attaquant a résisté à Gabriel avant de glisser le ballon entre les jambes de Bernd Leno pour s'offrir son 18eme but de la saison en Premier League.

Attaquant : Youssef El Arabi (Maroc - Olympiakos)


L'Olympiakos n'a besoin plus que de cinq points pour conserver son titre. Comme l'an passé, Youssef El Arabi va terminer la saison avec au moins 20 buts marqués. Ce week-end, il a atteint ce cap pour la cinquième saison consécutive (trois fois avec Al-Duhail dans le championnat quatari avant son arrivée en Grèce) en marquant lors de la large victoire du club du Pirée sur la pelouse de l'AEK Athènes (1-5). A la demi-heure de jeu, le Marocain a inscrit le but du 0-3 en profitant d'une grossière erreur d'Helder Lopes. Dix minutes plus tard, il s'est distingué avec une passe décisive pour Georgios Masouras pour que l'avance des siens atteigne les quatre buts avant la pause. Une domination qui devrait être très prochainement récompensée par un nouveau sacre.

Ailier gauche : Trezeguet (Egypte - Aston Villa)


Cette saison, Trezeguet est resté muet pendant ses 19 premières apparitions en Premier League. Ce week-end, pour la 20eme, l'ancien d'Al-Ahly a ouvert son compteur lors de la victoire d'Aston Villa sur Fulham (3-1). Et de quelle manière ! Entré en jeu quand son équipe était menée au score, il a inscrit un doublé en trois minutes pour changer la physionomie du match. Le joueur de 26 ans a égalisé en reprenant de volée un centre de Tyrone Mings pour égaliser et a donné l'avantage aux Villans dans la foulée avec une déviation sur un nouveau centre venu de la droite. A la 30eme journée, le Pharaon a peut-être réussi à lancer sa saison.