Ligue des Champions : Onana-Mahrez, deux pour un sacre

Ils sont 28 joueurs africains à avoir inscrit leur nom au palmarès de la Ligue des Champions européenne, connue jusqu'en 1992 sous l'appellation de Coupe d'Europe des clubs champions. Ce cercle très fermé s'enrichira le 10 juin prochain d'un nouveau membre. Il s'agira soit d'André Onana, le gardien de but camerounais de l'Inter Milan, soit de Riyad Mahrez, l'ailier algérien de Manchester City. Mais si l'on se penche de plus près sur le parcours respectif des deux joueurs, on constate des évolutions très contrastées ces derniers mois. Analyse.
Image
Ligue des Champions : Onana-Mahrez, deux pour un sacre (1)
Inside / Panoramic, Action Plus / Panoramic.
Partager4 minutes de lecture
André Onana n'a guère eu le temps de gamberger depuis son arrivée à l'Inter Milan l'été dernier. Successeur annoncé de la légende locale Samir Handanovic, le Camerounais s'est montré à la hauteur du défi et a pris la place de titulaire du Slovène, avec lequel il dit entretenir une "excellente relation". Le natif de Nkol Ngok est sans conteste le gardien de but le plus rentable à évoluer en Ligue des Champions cette saison. Arrivé libre de l'Ajax Amsterdam l'été dernier, le dernier rempart de l'Inter Milan trône au sommet de toutes les feuilles de statistiques de C1 et peut regarder ses confrères de haut. En douze matchs dans l'épreuve cette saison, il a gardé sa cage inviolée à huit reprises, dont cinq depuis le début des phases à élimination directe. Aucun autre gardien n'a fait aussi bien cette saison dans la plus prestigieuse des compétitions européennes.

Mais ce n'est pas tout. André Onana est aussi le gardien de but le plus en évidence dans la compétition depuis le début de l'exercice 2022-2023. Avec 47 arrêts effectués, l'homme d'1m90 devance assez largement Thibaut Courtois (Real Madrid, 38 arrêts), Simon Mignolet (FC Bruges, 34), Diogo Costa (FC Porto, 31), Anatoli Troubine (Shakhtar Dontesk, 30) et Kevin Trapp (Eintracht Francfort, 29). Et pour garnir encore ce tableau d'honneur, le Lion Indomptable, exclu pour indiscipline lors du Mondial au Qatar, est devenu à 27 ans le premier gardien africain à jouer au moins trois demi-finales de Coupes d'Europe, après la demi-finale de Ligue Europa contre Lyon en 2017 et celle de Ligue des Champions contre Tottenham deux ans plus tard. Alors, quand il répète que "la Ligue des Champions est un objectif très sérieux", il n'y a vraiment aucune raison de ne pas le prendre au... sérieux.

Mahrez, sacrifié sur l'autel de la tactique


Mais Manchester City, impressionnant pour éliminer le Real Madrid, tenant du titre, au tour précédent, ne l'entend évidemment pas de cette oreille, et entend bien faire respecter son rang de favori de cette finale 2023. Comme lors de la précédente tentative des Citizens en 2021, Pep Guardiola pourra notamment compter sur Riyad Mahrez afin d'aller enfin décrocher le trophée. Mais le statut de l'ailier a changé, et pas dans le bon sens, depuis. Considéré alors comme un titulaire, l'international algérien de 32 ans débute désormais les rencontres de Ligue des Champions sur le banc de touche. Non qu'il soit tombé en disgrâce aux yeux de son entraîneur, mais l'ancien champion d'Afrique fait les frais du rééquilibrage tactique opéré cette saison par le technicien catalan : exit les ailiers purement offensifs comme Mahrez et Foden, place à des joueurs de côté (Grealish et Bernardo Silva) plus portés sur les courses à répétition et les tâches défensives.

S'il continue d'être un titulaire régulier en Premier League, dont il est devenu cette saison le meilleur passeur africain de l'histoire, le natif de Sarcelles se contente donc de miettes sur la scène européenne. Auteur tout de même de 3 buts et 2 passes décisives en 9 apparitions durant la brillante campagne de son équipe, le Fennec n'a par exemple joué qu’une dizaine de minutes à l'occasion de la large victoire face au grand Real Madrid lors de la demi-finale retour (4-0). Et à moins d'une blessure ou d'un imprévu, il n'y a a priori aucune chance de voir Pep Guardiola changer son fusil d'épaule à son sujet. En grand professionnel, Riyad Mahrez accepte ce statut ingrat de remplaçant voire de "supersub" sans broncher. La perspective de soulever enfin la Coupe aux grandes oreilles vaut bien quelques sacrifices.

Les 28 Africains vainqueurs de la Ligue des Champions


1) Bruce Grobbelaar (Zimbabwe) – Liverpool, 1983/84
2) Rabah Madjer (Algérie) – FC Porto, 1986/87
3) Abedi Pelé (Ghana) – Olympique de Marseille, 1992/93
4) Finidi George (Nigeria) – Ajax Amsterdam, 1994/95
5) Nwankwo Kanu (Nigeria) – Ajax Amsterdam, 1994/95
6) Ibrahim Tanko (Ghana) – Borussia Dortmund, 1996/97
7) Geremi Njitap (Cameroun) – Real Madrid, 1999/20 et 2001/02
8) Samuel Kuffour (Ghana) – Bayern Munich 2000/01
9) Benni McCarthy (Afrique du Sud) – FC Porto, 2003/04
10) Djimi Traoré (Mali) – Liverpool, 2004/05
11) Salif Diao (Sénégal) – Liverpool, 2004/05
12) Samuel Eto’o (Cameroun) – FC Barcelone, 2005/06, 2008/09, Inter Milan, 2009/10
13) Yaya Touré (Côte d’Ivoire) – FC Barcelone, 2008/09
14) Seydou Keita (Mali) – FC Barcelone, 2008/09, 2010/11
15) Sulley Muntari (Ghana) – Inter Milan, 2009/10
16) McDonald Mariga (Kenya) – Inter Milan, 2009/10
17) John Obi Mikel (Nigeria) – Chelsea, 2011/12
18) Salomon Kalou (Côte d’Ivoire) – Chelsea, 2011/12
19) Didier Drogba (Côte d’Ivoire) – Chelsea, 2011/12
20) Michael Essien (Ghana) – Chelsea, 2011/12
21) Munir El Haddadi (Maroc) – FC Barcelone, 2014/15
22) Achraf Hakimi (Maroc) – Real Madrid, 2017/18
23) Sadio Mané (Sénégal) – Liverpool, 2018/19
24) Mohamed Salah (Egypte) – Liverpool, 2018/19
25) Naby Keita (Guinée) – Liverpool, 2018/19
26) Joël Matip (Cameroun) – Liverpool, 2018/19
27) Hakim Ziyech (Maroc) – Chelsea, 2020/21
28) Edouard Mendy (Sénégal) – Chelsea, 2020/21