Osimhen-Lookman, les Super Eagles planent sur la Serie A

Et si, pour la première fois de son histoire, la Serie A voyait en juin prochain un Africain devenir le « capocannoniere », son meilleur buteur ? L'hypothèse gagne chaque semaine du crédit, tant les prestations des Nigérians Ademola Lookman (Atalanta Bergame) et surtout Victor Osimhen (Naples) sont impressionnantes cette saison sur les pelouses italiennes.
Image
Osimhen-Lookman, les Super Eagles planent sur la Serie A (1)
Al / Reuters - Action Plus / Panoramic
Partager4 minutes de lecture

Osimhen, le fer de lance


Le message revient avec une régularité de métronome sur le compte Twitter de Victor Osimhen : après chaque victoire et chaque but marqué pour Napoli, l'attaquant nigérian poste « Dieu est le plus grand. Nous avançons ». Avec 18 buts marqués en 19 matchs joués cette saison en Serie A, assortis de 4 passes décisives, le Nigérian est impliqué dans 40% des buts de son équipe, qui fait cavalier seul en tête de la Serie A. Rapide, suprêmement efficace du pied comme de la tête, qu'l soit servi de près ou lancé en profondeur, le buteur de 24 ans est en train de conduire Naples vers le Scudetto, ce titre de champion d’Italie que la ville attend depuis plus de trois décennies. « C’est un très bon garçon, une belle personne », dit de lui son entraîneur Luciano Spalletti, qui salue en outre sa maturité nouvelle. « Je ne le vois plus réagir à des choses anodines comme une faute. Il s'inscrit pleinement dans le collectif. »

Mais le natif de Lagos, recrue la plus onéreuse de l'histoire de son club,  fait également l'unanimité pour son attitude en dehors des terrains. Ou au bord de ceux-ci. Un récent fait d'avant-match l'a montré. Le 5 février dernier, alors qu'il s'échauffait avec ses coéquipiers sur la pelouse de La Spezia, Victor Osimhen a vu une de ses frappes s'écraser sur le visage d'une supportrice du club ligure. Immédiatement, le Super Eagle est monté dans la tribune pour s'excuser auprès de sa « victime. » Un geste unanimement salué dans la botte, à commencer par les ultras spezzini, pourtant très rivaux de ceux de Naples. Après une première saison perturbée par le Covid et les blessures, l'ancien lauréat du prix Marc-Vivien Foé de meilleur joueur africain de Ligue 1 est bien parti pour le premier Africain « capocannoniere » (meilleur buteur) de Naples et de la Serie A. Si toutefois un compatriote et coéquipier en sélection ne vient pas lui contester cet honneur...

Lookman, le challenger


Car un attaquant nigérian peut en cacher un autre cette saison en Serie A. Certes, Victor Osimhen mène grand train en tête du classement des buteurs sous les couleurs du Napoli, l’ancien Lillois, auteur de 18 réalisations, compte parmi ses principaux challengers un certain Ademola Lookman, qui a fait trembler les filets à 12 reprises avec l’Atalanta Bergame. Mais alors qu'Osimhen était déjà un attaquant référencé en Italie, son compatriote de 25 ans découvre les joutes transalpines cette saison sous le maillot de la Dea. Et s'il n'a pas encore marqué en ce mois de février, l'ancien international anglais des moins de 20 ans est lui aussi impliqué dans 40% des 42 réalisations de son équipe, avec ses 12 buts et 5 passes décisives. Arrivé l'été dernier du RB Leipzig, Lookman continue sur la lancée de sa bonne saison en prêt à Leicester City, où il avait marqué 8 buts et délivré 5 passes décisives en 42 matchs.

Le Super Eagle a d’ores et déjà fait mieux alors que le présent exercice n’en est pas encore à ses deux tiers. Les performances actuelles du trio d’attaque qu’il compose avec l’Ivoirien Jérémie Boga et le Danois Rasmus Hojlund ont généré de la part de son entraîneur, Gian Piero Gasperini, une comparaison avec celui, légendaire, que formaient au tournant de la décennie Duvan Zapata, Papu Gomez et Josip Ilicic. « Les caractéristiques sont complètement différentes, d’autant plus que Duvan Zapata est très physique, alors que Hojlund n’a que 19 ans et va grandir, a estimé le technicien italien. Papu et Ilicic avaient une technique extraordinaire, tandis que Boga et Lookman basent davantage leur jeu sur le rythme. Mais si nous marquons autant de buts, cela ne me dérange pas ! » Ademola Lookman et Victor Osimhen auront en tout cas des choses à se raconter lorsqu'ils seront rassemblés en équipe nationale, fin mars. Avant ces retrouvailles, les deux hommes se seront croisés à Naples, le 12 mars. On jouera alors la 26e journée de Serie A.